Une vidéo dérangeante filmée en prison

post_thumb_default

Jean-Michel Décugis et Florian Loisy

L’administration pénitentiaire a ouvert une enquête après la diffusion d’une vidéo réalisée par un détenu au centre de Lille-Sequedin (Nord), qui semble montrer une relation sexuelle entre un prisonnier et une surveillante stagiaire.

Les images, dérangeantes, tournées en caméra cachée dans une cellule du centre pénitentiaire de Lille-Sequedin (Nord), posent une fois encore le problème de l’utilisation des téléphones portables en prison. L’administration pénitentiaire (AP) a ouvert jeudi dernier une enquête et saisi le parquet de Lille après la diffusion de cette vidéo sur les réseaux sociaux.

La scène, filmée de l’intérieur de la cellule, se déroule au niveau de l’entrée avec la télévision en bruit de fonds et une cocotte-minute en arrière-plan. La porte est entrouverte, et quelques mots sont échangés entre une surveillante en tenue et un détenu torse nu. La fonctionnaire regarde dans le couloir si personne n’est là, avant de s’agenouiller et de pratiquer ce qui semble être une fellation au détenu.

[...]

article complet:http://www.leparisien.fr/faits-divers/une-video-derangeante-filmee-en-prison-16-07-2018-7822989.php

Un commentaire

  1. Posté par Zizipanpan le

    Je vais sans doute en choquer certains, mais je trouve qu’il n’y a pas de mal à se faire du bien… surtout en prison. Le seul problème est cette sale manie de prendre sans arrêt des selfies aussi narcissiques que ridicules.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.