Migrants: la demande italienne est un "chemin vers l’enfer", selon le Premier ministre tchèque

post_thumb_default

 

Le Premier ministre tchèque, l'homme d'affaires Andrej Babis, a qualifié dimanche de "chemin vers l'enfer" la demande faite par l'Italie à ses partenaires de l'Union européenne de prendre en charge une partie des 450 migrants se trouvant dans...

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Max93 le

    Le problème c’est l’argent-ici des sommes considérables- « qui tient le cordon de la bourse (FMI, BCE, Bruxelles, Banques…) tient tout le monde » qu’il le veuille ou pas. Plutôt que de voir toutes les strates de fonctionnaires ou autres institutionnels s’effondrer suite à la non livraison des milliards nécessaires au fonctionnement courant ou être non payé et de plonger leurs peuples globalement dans la misère que ce soit Tsipras en Grèce ou Salvini en Italie, ils préfèrent mettre de l’eau dans leur vin et composer en gardant au moins le pouvoir sur place…ce que certains qualifient peut-être vite de trahison et de reniement . Mais si on est au pouvoir loyal et honnête au service vraiment de l’intérêt général pour ceux-là ça ne doit pas être facile…et d’aller aussi pratiquement contre l’inquisition immigrationniste et anti-nationale
    portée actuellement par tout le fleuve quotidien des médias occidentaux. .

  2. Posté par maury le

    @ Vautrin je crois comme vous à une stratégie de monsieur Salvini !Le fait de mettre les autres pays devant son refus de,se,coltiner toute l’Afrique alors que ceux qui ,dans les autres pays ne veulent que l’invasion chez les autres ! fera que ce système va exploser !RIEN N A ÉTÉ PENSE POUR ABSORBER CETTE MARAIS HUMAINE DEPUIS DES ANNÉES QU ELLE SE DÉVERSE PRINCIPALEMENT A LAMPEDUSA ET DÉNONCÉE PAR MARINE LE PEN QUI EST ALLÉE SUR PLACE !!!Les dirigeants de l ue et Merkel sont des criminelles et des traitres, pour avoir imposé cette calamité aux populations ils devront nous rendre des comptes!!!
    article 35 de la déclaration des droit de l’homme et du citoyen:
    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

  3. Posté par JeanDa le

    Je partage l’avis de Vautrin (le 15 juillet 2018 à 16h21) en espérant qu’il s’agisse bien de cela.

  4. Posté par sitting bull le

    la France et Malte vont prendre chacune 50 envahisseurs et pourquoi Conte veut les répartir , pourquoi ne pas les débarquer en Afrique sur les cotes , Salvini a promis de ne prendre aucun envahisseurs , Conte le premier ministre tiens un langage bien différend de Salvini , lui ils veut les répartir , ils n a cas les débarquer en lybie et voila tout

  5. Posté par Alberto Da Giussano le

    [Pubblicato da Tirano / Italia]

    « Chemin vers l’enfer »
    Là je suis d’accord avec le Premier ministre tchèque.
    Bien sûr cela pourrait paraître contre-productif et de courte vue que de refiler la « patate chaude » aux Nations voisines mais ce n’est pas le but final.
    La finalité c’est, vu que les italiens, les hongrois, les polonais … ne peuvent pas voter et décider à la place des tchèques, suisses, autrichiens, … (je ne citerais pas la france qui n’a pas finie de nous désespérer) de ce qu’ils veulent et de ceux qu’ils élisent en votant pour leurs gouvernements respectifs, et de fait l’imposent au reste de l’Europe de par la prééminence actuelle de l’UE (même en Suisse !), d’au moins leurs mettre leurs nez devant leurs responsabilités et dans la m.rde qu’ils provoquent !
    Après … s’ils continuent, comme les français, les wallons et les suisses romands en particulier, à voter comme des K ons, à ne s’intéresser qu’aux résultats de leur équipe de foutre-balle et à admirer et soutenir des crétins dégénérés style Cédric Herrou … Eh bien nous ne pourrons plus rien y faire de mieux si ce n’est nous en désespérer ET SORTIR AU PLUS VITE DE CET ASILE DE FOUS QU’EST L’UE !

  6. Posté par Bernard le

    Salvini ne tient pas parole. Dans un premier temps il a prétendu le retour de 5000000 migrants. Puis il a affermé que plus aucun navire chargé de migrants ne débarquerait en Italie. Il a menti deux fois.
    Il n’est pas crédible. Ca continu comme avant. On ne s’en sortira jamais, L’Europe est perdue.

  7. Posté par Gabrielle le

    A très court terme, on s’apercevra que Salvini n’est pas celui qu’on croit…

  8. Posté par Socrate@LasVegas le

    Voilà! Voilà le moment où tous ces pays vont commencer à « se tirer dans les pattes » puisqu’il font tous partie de l’ue et ont tous accepté schengen!
    Ils ont repéré et décidé d’agir contre le problème d’immigration incontrôlée voulue par l’ue mais membres de celle-ci et ayant accepté schengen, ils ne pourront prendre que des mesurettes individuelles, totalement insuffisantes pour obtenir une légitimité fédératrice!

    La Suisse a encore cette possibilité si elle refuse l’accord cadre et retrouve le contrôle de ses frontières en résiliant schengen, vote obtenu en trompant officiellement le peuple avec le chiffre ridicule de +8000 étrangers résidents annuels alors qu’ils ont été 800’000 en 10 ans!!

  9. Posté par Vautrin le

    Pas question; je comprends que les Italiens ne veuillent plus d’envahisseurs, mais la solution est de les refouler sur la côte d’Afrique, pas d’en saupoudrer les autres pays d’Europe. Toutefois, je me demande si le gouvernement Italien ne recherche pas un refus catégorique des autres pays d’Europe pour en arriver à la solution ci-dessus, présentée comme  » consécutive à une absence de consensus », ce qui témoignerait d’un excellent sens de la stratégie.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.