Italie : le dernier coup de sang de Salvini met à mal l’État

post_thumb_default

 

La police contre la marine nationale, l’exécutif en conflit avec le pouvoir judiciaire, des ministres qui se contredisent et le président de la République contraint de sortir de sa réserve pour éviter ce que la conférence épiscopale italienne appelle « une prise d’otages » : à lui tout seul, Matteo Salvini est arrivé à dresser […]

L’article Italie : le dernier coup de sang de Salvini met à mal l’État est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Pas de « fake news » en l’occurrence; naturellement.

  2. Posté par Régis le

    Bergoglio ( LE PAPE) , va-t-il excommunier Salvini ?

  3. Posté par Claude Haenggli le

    Chantage émotionnel !

  4. Posté par Claude Haenggli le

    Un bel exemple de propagande marxiste. On affirme des énormités sans les démontrer, le tout précédé d’un portrait négatif sur une musique destinée à ridiculiser la personne décrite. Cela aurait valu un commentaire, à défaut d’être jeté à la poubelle.

  5. Posté par Bussy le

    Normal, l’Etat pense encore Open Society, il faudra du temps pour qu’il s’adapte, ou soit purgé et les élites pourries feront tout pour saboter le travail de Salvini…
    Tout sera utilisé contre Salvini, on aura malheureusement droit à plusieurs manipulations du genre Petit Aylan, d’ailleurs on a lu qu’une femme qui était sur le bateau refusé par Salvini avait été torturée…. et bien désolé, je m’en fous complètement, elle n’avait pas à aller se jeter dans la gueule des passeurs !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.