Les restrictions autour du droit à l’asile des Erythréens en Suisse font réagir

RTS/Forum, 12 juillet 2018

La situation des demandeurs d'asile érythréens en Suisse va se durcir, à en croire un arrêt du Tribunal administratif fédéral publié jeudi. Cette décision restreint leurs chances d'obtenir la protection de la Suisse. Interview de Manon Schick, directrice générale d'Amnesty International Suisse.

Les restrictions autour du droit à l’asile des Erythréens en Suisse font réagir - Radio - Play RTS

*************

Cenator : C’est le dernier des trois sujets d’aujourd’hui sur les « migrants » dans l’émission de propagande la plus écoutée de la SSR. Jamais, à notre connaissance, un UDC n’a pu bénéficier de l’antenne dans des conditions aussi favorables. Lorsque Schick déverse sa propagande, le son est monté par le studio, il devient plus pénétrant, afin que personne ne puisse échapper au ton catastrophé et hystérique de Manon Schick, qui coule comme un flot qui doit submerger tout auditeur sans donner la moindre possibilité ne serait-ce que d’une seconde de réflexion. Ecouter cette femme est une épreuve pénible, alors que les nerfs des auditeurs sains d’esprit ont déjà beaucoup enduré avec l’interview de Sommaruga. Aucune question pour contredire Schick : au contraire, tout est fait pour qu’elle puisse rebondir de plus belle à la prochaine phrase.

Cela fait longtemps que la majeure partie des demandeurs d’asile en Suisse viennent de l’Erythrée, et ceci malgré le fait que l’Erythrée n’est plus en guerre.

Nous savons que l’invasion des mineurs érythréens est une catastrophe financière et sociale pour le peuple suisse. Le placement d’un mineur en foyer, plus les frais scolaires, atteint 350 à 500 CHF par jour ! Envoyés par leurs parents, ils ne viennent pas pour s’intégrer, mais pour vivre aux frais des contribuables. Alors que l’AVS est en danger, personne ne parle de qui va entretenir cette population de parasites, sans parler des regroupements familiaux qui amènent en surcroît une population d’analphabètes difficilement assimilable et très coûteuse. Avec le recul – puisqu’il y a 30 ans que les premières centaines de mineurs érythréens (et d’autres extra-européens) non accompagnés – ont débarqué dans notre pays, nous pouvons conclure que c’est une population qui ne s’adapte guère. Mais avant de discuter adaptation, encore faut-il être conscient de la raison pour laquelle ces gens viennent en Suisse : «notre» générosité est connue dans le monde entier.

Comme le dit Orban : quand quelqu’un a sa vie en danger, il ne traverse pas plusieurs pays où il est déjà en sécurité pour aller dans celui où il touchera la meilleure prestation sociale. C’est une évidence.

Nous nous laissons avoir par les abuseurs du droit d’asile qui sont en premier lieu les Manon Schick et les Sommaruga ! Le bon sens a perdu sa place en Occident et spécialement en Suisse.

Selon ces droit-de-l’hommistes, les « migrants » ont le droit de venir où ça leur chante et la population a l’obligation de les entretenir! C’est une équation totalement suicidaire pour notre civilisation, pour notre avenir. Et pourtant, à force de l’entendre, la population l’accepte.

Le taux d’assistés parmi les réfugiés érythréens avoisine les 98 %, et chez les réfugiés somaliens c’est encore pire! Toute cette population de « persécutés  politiques » retourne régulièrement dans son pays d’origine pour les vacances, pour les mariages, voire pour exciser leurs filles.

Par ailleurs, il est impossible de quitter ces pays sans avoir un passeport, mais en arrivant ici, subitement, ils sont « sans papiers nationaux ».

Durant 30 ans, les Erythréens en Suisse payaient un impôt à leur pays d’origine alors qu’ils étaient réfugiés en Suisse. Pourquoi s’y soumettaient-ils alors qu’ils n’y étaient pas obligés ? Pour que ces persécutés puissent renter en vacances chez eux ! Beaucoup de services sociaux ont payé ces impôts ! Puis les autorités suisses et les ONG se sont battues contre le gouvernement érythréen pour les supprimer.

Les regroupements familiaux avec une population majoritairement analphabète et inadaptable sont une hérésie. Comment la Suisse va-t-elle s’en sortir avec des assurances sociales déjà en difficulté ? C’est une indécence absolue d’imposer au peuple suisse toute cette masse de parasites sous prétexte de droit d’asile et de tradition humanitaire.

La Suisse romande est totalement abrutie par ses médias. Ce lavage de cerveau omniprésent est insupportable. Celui qui veut s’informer est endoctriné selon l’idéologie dominante. Les contre-pouvoirs naissants s’y sont tous cassé les dents, une remise en question de cette idéologie de l’Open Society à la Soros est quasiment impossible. La Suisse romande est moins libre de sa pensée que l’étaient les pays de l’Est à l’époque de la glasnost, alors que nous avons l’internet et que tout un chacun peut être informé en temps réel de ce qui se passe aux quatre coins du monde.

Cenator, 13 juillet 2018

 

Rappels :

https://lesobservateurs.ch/2018/04/22/suisse-des-erythreens-trichent-avec-le-regroupement-familial-pour-mieux-piller-la-suisse-la-situation-est-cachee-au-grand-public/

https://lesobservateurs.ch/2018/04/06/suisse-selon-le-consul-honoraire-suisse-99-des-refugies-erythreens-sont-des-migrants-economiques-il-propose-15000-pour-laide-au-retour/

https://lesobservateurs.ch/2017/09/07/suisses-des-somaliens-a-la-charge-de-laide-sociale-ne-sont-pas-expulses-car-leurs-6-enfants-sont-deja-naturalises/

https://lesobservateurs.ch/2017/07/04/scandale-des-faux-refugies-erythreens-la-commission-de-gestion-du-conseil-national-ne-fait-pas-son-travail/

https://lesobservateurs.ch/2017/02/04/refugies-persecutes-deryhtree-ils-retournent-en-vacances-chez-eux-pour-aller-en-discotheque-comment-la-suisse-se-fait-gruger/

https://lesobservateurs.ch/2016/10/21/suisse-selon-la-loi-de-nombreux-erythreens-nauraient-pas-du-beneficier-de-lasile/

https://lesobservateurs.ch/2018/01/25/refugies-mineurs-de-somalie-et-derythree-en-suisse-les-educateurs-nen-peuvent-plus-les-migrants-reclament-meme-du-dolce-gabbana/

https://www.dreuz.info/2017/03/15/un-demandeur-dasile-somalien-je-suis-la-pour-rester-toujours-mais-pas-pour-travailler/

https://www.swissinfo.ch/fre/réfugiés-en-suisse_des-somaliens-en-quête-d-intégration/37012602

https://www.tdg.ch/suisse/Berne-veut-ameliorer-l-integration-en-Suisse/story/31699317

19 commentaires

  1. Posté par lafronde le

    Pourquoi ces exilés ne trouvent pas asile sur leur propre Continent ? Ou ans leur propre aire islamique ? Tant l’OUA que l’OCI sont bien plus vaste que l’UE ! Les citoyens d’Europe s’ils veulent rester libres ne doivent plus admettre que l’UE (et les Etats à elle associés) restent les seuls redevables de la justice humanitaire et sociale pour la planète entière. L’Afrique a les ressources nécessaire pour nourrir ses peuples, c’est à la Société africaine de s’organiser. Quant à l’OCI islamique elle croule sous les petro-dollars.
    Non l’immigration humanitaire correspond à une aliénation des élites européennes : un anti-patriotisme radical, aussi funeste que le nationalisme radical qui a amené 1914. Ces élites étatiques ont jugés les Nations et les Peuples d’Europe coupables au lieu d’incriminer les Etats et les politiciens ! Comme c’est pratique ! Cela permet de mettre les Société européenne en servitude fiscale, de redistribuer vers sa clientèle électorale, et en plus de se donner une bonne conscience humanitaire, pour des gens qui ne vont plus à la Messe !

  2. Posté par lafronde le

    L’abus du droit d’asile et l’abus de la libre circulation pour se faire assister se pratique à l’échelle européenne, c’est logique la CEDH a distribué des droits-créances au monde entier, payable par les seuls citoyens et contribuables d’Europe. C’est caractéristique d’un droit asymétrique donc colonial. De fait nous sommes colonisés. Les gouvernements de résistance européens devront donc dénoncer le dogme de la supra-légalité du droit européen, et revenir à la subsidiarité nationale, pour ce qui concerne avant tout un Etat-membre, ses citoyens, et l’admission des étrangers non communautaires.
    Pour apurer les populations de clandestins déjà infiltrés en Europe, un système efficace, serait d’affecter à chaque individu contrôlé un compte de débit/crédit pour ses aides sociales et ses impôts. Ainsi les Etats d’Europe auraient un critère individuel, rationnel, responsabilisant et équitable pour traiter l’invasion de nos contrées.

  3. Posté par Antoine le

    Mme Sommaruga (encore et toujours elle !) ne veut pas voir que ces  »très chers $ » protégés sont des profiteurs et ne viennent en Suisse QUE pour les ALLOCS !
    Après une année, les services sociaux devraient avoir l’obligation de couper toutes les aides !
    Remigration pour tous migrants illégaux ! (soit disant sans papier …)
    Tous les MNA Mineur Non Accompagné doivent être évalués concernant leur âge exact !

  4. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Oui Cenator, concernant Manon Schick, « Jamais, à notre connaissance, un UDC n’a pu bénéficier de l’antenne dans des conditions aussi favorable ».
    Pourtant, « La Concession précise qu’au travers de ses programmes et ses autres offres journalistiques, la SSR contribue :
    – à la libre formation de l’opinion en présentant une information complète, diversifiée et fidèle, en particulier sur les réalités politiques, économiques et sociales… »
    Voir le lien ci-dessous :
    https://www.srgssr.ch/fr/qui-nous-sommes/vision-et-stategie/mandat/
    Ce que l’émission Forum ne respecte manifestement pas !
    Oui Laurent W. « Nous avons eu droit à une émission de pure propagande, sans aucune vergogne ».
    À qui porter plainte en justice ?

  5. Posté par Tommy le

    Dans son paisible et privilégié quartier de Montchoisi, à Lausanne , Manon Sheik ne doit pas croiser beaucoup d’ Érythréens.

  6. Posté par Antoine D le

    Heureusement le peuple souverain ne pense plus du tout comme ces zélites..!

  7. Posté par philippe le

    renvoyer tous les abuseurs de l’asile. L’asile est devenu une industrie du gaspillage .

  8. Posté par Adonay tesfu le

    God bless suisse for what is she doing for all refugees. But i would like to say that save the refugees from the dictator whome they escaped through many different cases. Give the love you give in our daily life. Keep the love you give and you promised to give us.

  9. Posté par pépé le moko le

    Horripilante manon chique !
    selon elle nous devrions etre un gouvernement de substitution au méchant gouvernement érythréen pas gentil qui force ses jeunes a faire un service militaire.
    Mais qu’ont donc les femmes de notre pays a vouloir a tout prix africaniser et islamiser la Suisse ?

  10. Posté par connor le

    Reveil general avant notre fin !!!
    Revolution contre les tiques « rouges »
    Et pas de quartier?

  11. Posté par jim-alain droz-dit-busset le

    Une grande partie de la population a le cervelet totalement lessive ! Et comme il n existe aucun vaccin susceptible de les soigner , il ne reste qu a programmer leur extinction le plus rapidement possible !

  12. Posté par Socrate@LasVegas le

    Merci Cenator,
    Il faut retirer droit d’asile et subvention à tout « réfugié » partant dans son pays d’origine, en les traçant par leur portable. Ceux qui restent éteints ou cessent de communiquer lors dudit voyage doivent être exclus de prestations sociales.
    Il en va de NOTRE système social, de NOTRE survie.
    Il faut durcir fortement le droit l’asile de manière globale.

  13. Posté par JeanDa le

    Les ONG sont des organes non-élus (=antidémocratiques) qui ne devraient donc pas avoir l’autorisation de s’exprimer sur le plan politique en Suisse !
    Je prône des mesures semblables à celles qu’ont pris la Hongrie et la Russie à l’encontre de ces charognards qui profitent de toute la misère du monde pour se générer de gros revenus à l’intention de leurs dirigeants.
    1) Transparence totale et publication de leurs comptes et de leurs sources de financement
    2) Imposition de leurs revenus et fortunes
    3) Expulsion du territoire à la moindre tentative d’influencer la vie politique du pays.

  14. Posté par Alain le

    Merci Senator pour cet article.
    Quand le peuple romand va-t-il
    enfin réagir ?

  15. Posté par combattant le

    Détestable ces femmes en politique et dans ces ONG,la faute à MAI 68.IL FAUT QU’ELLES RESTENT A LA MAISON ET S’OCCUPER DE LA LESSIVE ET DES CASSEROLES !

  16. Posté par Bussy le

    Les « abrutis par les médias » percuteront quand les caisses seront totalement vides, c’est en bonne voie, et là ça se gâtera méchamment pour les Droit-de-l’hommistes et leurs petits protégés !
    Tout excès engendre immanquablement un retour de balancier ! On ne déséquilibre pas une société en toute impunité.
    Mais les pots cassés seront bien entendu payés par les Suisses gros bosseurs et gros payeurs d’impôts, quant aux Open-sociétistes, ils retourneront leur vestes ou expérimenteront la migration qu’ils chérissent tant !

  17. Posté par bonardo le

    Et bien c`était enfin le moment de durcir quelque peu cette invasion.

  18. Posté par Laurent W le

    Comme j’étais sur la route, j’ai écouté hier cette émission que je n’écoute plus depuis longtemps. Le commentaire de Cenator est juste, nous avons eu droit à une émission de pure propagande, sans aucune vergogne. Les « journalistes » ne se donnent même plus la peine de faire semblant. La solution pour réveiller le bon peuple n’est pas de fustiger les migrants, car on ne peut reprocher à personne de chercher à avoir une meilleure vie, même si nos mentalités d’ici répugnent à l’assistanat. Ce qu’il faut, c’est montrer sans relâche les coûts exorbitants de notre politique d’asile insensée, dénoncer sans relâche l’incurie de nos politiciens incapables de résoudre le financement de l’AVS quand simultanément ils jettent à pleines poignées l’argent des impôts, notre argent, par la fenêtre.

  19. Posté par UnOurs le

    « Pour que ces persécutés puissent renter en vacances chez eux !  »
    J’étais de passage à Lausanne ces derniers jours.
    Fort surpris je fus de constater l’ambiance « européenne » que cette ville avait retrouvée !
    Se retrouver une majorité de Blancs dans un bus sur les hauts de Lausanne n’est en effet pas anodin !
    Et j’ai réalisé soudainement que la majorité des habitants étrangers « visibles » de la capitale vaudoise étaient très probablement retournés en vacances dans leurs pays respectifs, pays qu’ils avaient fui pour des motifs « politiques ».
    La grosse blague !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.