Italie, Autriche, Allemagne : pacte anti-immigration

post_thumb_default

 

Le tout nouveau ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a rencontré avant le sommet d’Innsbruck ses homologues autrichien et allemand, Kickl et Seehofer :

« Nous demanderons que l’Italie ne soit pas l’unique point d’arriver des immigrés. »

Leur pacte a été défini « l’axe des volontaires pour arrêter les débarquements » des immigrés en Europe. Et il pourrait être le point de départ d’une future collaboration en l’Italie, l’Autriche et l’Allemagne. « Les choses sont relativement simples, assure le ministre de l’Intérieur autrichien, Herbert Kickl. Nous sommes d’accord sur le fait que nous voulons mettre de l’ordre » et « envoyer un message clair que dans le futur il ne devrait pas être possible de piétiner le sol européen si on n’a pas le droit à la protection ».

« Dans le cadre de l’UE quelque chose est en train de bouger » accorde Seehofer.

« Finalement en Europe, déclare Salvini, on est en train de commencer à travailler sérieusement sur le problème de l’immigration. Limiter les départs, soutenir la Libye, et donner à Tripoli le droit aux rapatriements et à la redistribution des quotas d’arrivées. Nous demandons que l’Italie soit soutenue dans l’accueil et dans la gestion des arrivées et des rapatriements. »

L’esprit du pacte est moins d’immigrés, moins de débarquements, moins de morts.

Francesca de Villasmundo

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.