Belgique : le quartier de Molenbeek bouclé pour que la femme d’Erdogan fasse son shopping

Alors que son mari se trouvait en rendez-vous officiel, Emine Erdogan s’est rendue dans un magasin de Molenbeek, quartier bruxellois tristement connu à travers le monde pour son noyautage islamiste. La zone à été totalement bouclée à cette occasion.

A Bruxelles depuis le 11 juillet pour assister au sommet de l’OTAN, Recep Tayyip Erdogan multiplie les entretiens. Sa femme, Emine Erdogan, en a profité pour s’éclipser à Molenbeek et dévaliser le magasin Les Tissus du Chien Vert. Ce quartier est tristement connu pour son activité islamiste et notamment celle des frères Abdeslam. Depuis les années 1990, l’islamisme radical s’est en effet installé dans cette enclave paupérisée de Bruxelles.

Police et services de sécurité ont été déployés. Des camionnettes noires ont également été dépêchées pour boucler la zone et permettre à l’épouse du chef d’Etat turc de faire ses emplettes en toute tranquillité.

Emine Erdogan avait auparavant tweeté sur son séjour à Bruxelles et ses rencontres avec des femmes de premier plan et épouses de dirigeants lors d'un concert organisé durant le sommet.

Le quotidien belge La Libre rapporte que le quartier Louise, toujours à Bruxelles, avait été bloqué pour Emine Erdogan en 2015. Alors que son mari était venu rencontrer le Premier ministre Charles Michel et le ministre des affaires Etrangères belge Didier Reynders pour l'inauguration du festival culturel Europalia.

Source

6 commentaires

  1. Posté par SocrategLasVegas le

    Qui est cette femme?
    Personne, vraiment personne: elle n’est pas élue, juste une musulmane dont la parole ne vaut que la moitié de celle d’un homme! LOL

  2. Posté par Ninoshka le

    je croyais qu’aller a Moolenbeck est naturel pour elle? de qui a t-elle peur
    ne sont-ce pas ses semblables?
    c’est connu les riches musulmans n’aiment pas du tout les pauvres moslems, trop moyens-ageux comme compatriotes alors ils sont mieux hors de leurs petro monarchies. Sarcelles Trappes ou Aulnay n’ont a voir avec Istambul, Doha or Koweit.

  3. Posté par Antoine le

    On a toujours de 2 poids 2 mesures !
    Ce genre de sécurité est complètement déplacé !
    Bientôt il faudra évacuer le musée du Louvre parce Mme Erdogan voudra admirer la Joconde ou on évacuera la Tour Eiffel parce qu’elle voudra admirer la vue sur Paris toute seule …
    Une petite lubie et tout le monde s’aplatit ….

  4. Posté par Socrate@LasVegas le

    C’est inadmissible et démontre parfaitement que les forces de l’ordre n’ont plus pour mission de protéger les citoyens…Qui doivent se préparer à prendre la relève. Tic…tac…

  5. Posté par Vautrin le

    Que voulait-elle faire emplette, une fois ? De frites halal à la graisse de bœuf ? Dans ce cas, pas besoin de bloquer Mœlenbeck, elle était en terre musulmane et tout ce monde chamelier lui aurait fichu la paix. Sauf les Kurdes, peut-être, pour d’execllentes raisons.

  6. Posté par Liberté, égalité..... le

    Si Madame Schneider-Ammann se rend à Istanbul croyez-vous qu’on va boucler tout le quartier des souks pour qu’elle puisse y faire ses emplettes ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.