L’Italie ne reprendra pas les immigrants passés par son territoire

post_thumb_default

 

De même que sous son nouveau gouvernement « populiste » l’Italie ferme ses ports aux ONG qui assuraient jusqu’ici un service de navette gratuite à l’intention des immigrants clandestins au départ de la Libye, le ministre de l’Intérieur de la Ligue, Matteo Salvini, a annoncé dans un entretien avec le journal Il Messagero que Rome ne reprendrait pas les demandeurs d’asile passés par son territoire. Et c’est une bonne nouvelle pour l’Europe ! Que chacun prenne ses responsabilités, et les pays qui attirent le plus les immigrants illégaux par leur laxisme – la France et l’Allemagne pour n’en nommer que deux, mais pas des moindres – seront bien forcés de changer de politique et de faire comme ceux qui ont décidé de faire de la lutte contre ce type d’immigration une priorité. Ils ne pourront en effet bientôt plus faire croire à leur population que ce fardeau pourra être un jour dilué à travers toute l’UE, comme si l’Europe des 28 était un vaste récipient sans fond.

Pour rappel (voir Présent du 10 juillet), en Allemagne la coalition CDU-CSU-SPD s’est mise d’accord sur des procédures d’expulsion accélérée des immigrants se présentant à la frontière allemande après avoir été enregistrés dans un autre pays de l’UE. Cela n’empêchait pas Mütti Merkel de donner des leçons « d’humanité » au Premier ministre hongrois jeudi dernier devant les caméras. Eh bien puisque l’Italie ne reprendra plus d’immigrants, Mme Merkel va pouvoir continuer de montrer toute sa compassion pour les immigrants illégaux à ses compatriotes et électeurs. Nous verrons bien ce qu’ils en penseront.

Cela ne concerne bien sûr pas que l’Allemagne, d’autant plus que Salvini persiste à vouloir mettre fin à l’accord passé par le gouvernement de Matteo Renzi concernant les immigrants récupérés par les navires militaires de l’opération Sophia. En vertu de cet accord, tous ces clandestins sont ensuite débarqués en Italie. « En échange de quoi ? », demandait le « populiste » dimanche sur sa page Facebook. Que chaque pays prenne ses responsabilités et prenne en charge les immigrants illégaux récupérés par ses propres navires en Méditerranée, et l’on verra si les dirigeants qui s’affichent avec un bon cœur persévèrent longtemps dans leur sainteté. Déjà le 12 juin, alors qu’il avait refusé d’accueillir l’Aquarius et que Macron avait réagi une fois que l’Espagne s’était portée volontaire, Salvini avait lancé au président français lors d’une interview à la télévision italienne : « J’appelle donc le président Macron qui dit que les Italiens sont moches, méchants, et Salvini, à vomir : Emmanuel, si tu as le cœur aussi gros que tu le dis, nous te donnerons, dès demain, les 9 000 personnes que tu t’étais engagé à accueillir. » Et encore, il ne parlait que des demandeurs d’asile que la France avait en effet promis de prendre à l’Italie.

Aux Autrichiens et aux Allemands, Matteo Salvini rappelle que Rome a encore 130 000 demandes d’asile à examiner et quelque 164 000 « présumés réfugiés » logés dans des hôtels du pays, et que c’est déjà bien suffisant. Visitant mardi un bidonville habité par des immigrants illégaux, le bouillant ministre de l’Intérieur, interpellé par des Africains en colère, leur aurait dit, selon Il Giornale, « Les Italiens d’abord ! » avant de leur promettre de rétablir l’ordre et la loi, ce qui lui a valu cris et insultes, mais il n’en avait cure.

Cet article L’Italie ne reprendra pas les immigrants passés par son territoire est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Anna le

    Mais comment en est-on arrivés là ? Qui a lancé ces campagne de presse et des avis de droit pour obliger les italiens à aller chercher ces bateaux au lieu de les renvoyer d’où ils venaient ? Si les premiers bateaux avaient été refoulés, rien de tout ceci n’aurait eu lieu. Qui a payé pour que ça se passe ainsi ? Pour moi derrière tout ceci il y a probablement l’argent du pétrole qui finance l’idéologie islamique, alliée à la lâcheté incommensurable de ceux qui sont au pouvoir en principe pour protéger leur peuple. Et qui encaissent les sous sans faire leur travail.

  2. Posté par Alberto Da Giussano le

    @Socrate@LasVegas,
    Là je suis d’accord. Bien sûr cela pourrait paraître contre-productif et de courte vue de refiler la  »patate chaude » aux Nations voisines mais ce n’est pas le but final …
    La finalité c’est, vu que les italiens ne peuvent décider à la place des suisses, autrichiens, … de ce qu’ils veulent et décident en votant pour leurs gouvernements respectifs et de fait imposent à la Suisse, à l’Italie … de par la prééminence actuelle de l’UE (même en Suisse !), d’au moins leurs mettre leurs nez devant leurs responsabilités et dans la m.rde qu’ils provoquent !
    Après … s’ils continuent, comme les français, les wallons et les suisses romands en particulier, à voter comme des K ons, à ne intéresser qu’aux résultats de leur équipe de foutre-balle et à admirer et soutenir des crétins dégénérés style Cédric Herrou (0% niçois mais 100% bobo aux origines se perdant du côté de la Pologne) … Eh bien nous ne pourront plus rien y faire de mieux si ce n’est nous en désespérer.

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    Ce Salvini a des propositions efficaces….et les met en oeuvres. Bravo!
    Et c’est au moins aussi intéressant de voir ses homologues immigrationnistes et pro-muzzs, obligés d’y réagir…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.