Sommet de l’Otan: Trump lance une violente attaque contre l’Allemagne "prisonnière" de la Russie

post_thumb_default

 

Bruxelles - Le président américain Donald Trump a lancé mercredi une violence attaque contre l'Allemagne, l'accusant d'être "prisonnière" de la Russie car elle achète à Moscou "une grande partie de son énergie", avant l'ouverture d'un sommet...

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Il serait temps que nos gouvernement bornés et idiots se posent les  »bonnes » questions :
    – Qui sont nos amis ?
    – Sommes-nous prêts à commercer avec eux ?
    – Qui nous protège ?
    – Qui sont nos concurrents ?
    – Qui sont nos ennemis éventuels ?
    – Quel avenir voulons-nous léguer aux générations futures ?
    – Y aura-t-il un futur ?
    – Si oui, lequel ?
    L’Europe va MAL !
    Dénonçons Schengen !
    NON à l’accord-cadre !

  2. Posté par Peter K le

    Merkel est une « katastrof » pour son pays, mais Trump et le deep state us sont encore pire pour les européens, leur cauchemar etant une alliance EU-Russie -Asie, avec nouvelle monnaie commune, qui serait la fin de l’hegemonie dollar et ecroulement du systeme financier/gangster americain. Le danger est a l’ouest et nos ennemis mortels au sud.

  3. Posté par Irène le

    ben oui , quoi , les americains ont aussi du petrole et du gaz a vendre !!!!!!!!!!

  4. Posté par Tillaume Guell le

    Il vaut mieux désormais commercer avec la Russie surtout pour l’énergie, car l’alternative c’est l’Arabie Saoudite de triste réputation. L’OTAN ne sert à rien aujourd’hui, le danger vient du Sud et pas de l’ Est. La Russie est beaucoup plus proche de nous culturellement, ce qui se ressemble s’assemble, dit-on.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.