France. Terrorisme islamique : Djamel Beghal, le mentor des Kouachis et de Coulibaly, sortira de prison le 16 juillet.

Le Quai d'Orsay a travaillé d'arrache-pied avec le gouvernement algérien afin que le terroriste ne soit pas remis en liberté mais soit directement expulsé vers son pays d'origine.

Le 16 juillet, c'est-à-dire lundi, il sera hors les murs. Djamel Beghal, le mentor des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly, les auteurs des attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, sortira du centre pénitentiaire de Vézin, près de Rennes dans quelques jours. Il sera alors immédiatement expulsé vers l'Algérie. Djamel Beghal avait été condamné en France à 10 ans de prison en 2005 pour association de malfaiteurs terroriste, puis à 10 autres années en 2013 pour avoir planifié l'évasion de Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA). Jugé en 2013, cet islamiste endurci a échappé à la loi contre le terrorisme de 2016 qui supprime des crédits automatiques de peine. Sa libération anticipée correspond aux 22 mois de réduction de peine dont il a bénéficié comme n'importe quel justiciable. À cela s'ajoutent 20 jours exceptionnels de remise de peine. Soit en tout 23 mois et 15 jours. Au sein de l'administration pénitentiaire, on affirme en effet que la détention de Djamel Beghal s'est déroulée sans incident.

(...)

Source et article complet

5 commentaires

  1. Posté par Neffie le

    Et combien de temps lui faudra-t-il pour se retrouver en France à bénéficier des prestations sociales et fomenter d’autres attentats?

  2. Posté par Mollusque Flasque le

    La France = république bananière!

  3. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Sur 2 fois 10 ans, il n’a même pas fait 2 ans?
    De qui se moque t’on?

  4. Posté par Mes Rats le

    Et si on allait l’attendre à la sortie ? Je laisse libre chacun d’imaginer comment on pourrait agir..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.