RTS/Forum : le défilé quotidien des élus de la gauche, des ONG et des spécialistes en sciences humaines

A propos de l’émission Forum du 8 juillet 2018 :

Enfants thaïlandais piégés dans la grotte: voyeurisme ou émoi?

******

Spécialiste en communication humanitaire, Valérie Gorin, historienne et sociologue à l’Université de Genève, ramène sa science afin de nous expliquer comment comprendre le fait que les enfants thaïlandais aient volé la vedette aux migrants, pourquoi nous sommes plus fascinés par ce fait divers que par la crise migratoire.

Mehmet Gultas et son équipe sont des maîtres dans l’art de dégoter des spécialistes en sciences humaines qui vont nous expliquer comment comprendre « scientifiquement » le monde sous l’angle déformé de la gauche universitaire. Le simple pékin à l’écoute de Forum est heureux d’apprendre qu’il existe des «spécialistes en communication humanitaire», au moins ses impôts servent à ouvrir de nouveaux horizons auxquels même Einstein n’aurait jamais pensé. Tout ragaillardi par ce nouveau bagage intellectuel, notre pékin en vient à penser que, réflexion faite, il va payer de bon cœur, en 2019, la redevance obligatoire de plus de 350 CHF que la RTS exige… que voulez-vous, on n’a rien sans rien !

A l’époque de l’Union soviétique, les « sciences marxistes » remplissaient les universités à l’Est, avec des branches bidon, des diplômes bidon, qui donnaient accès à des postes clefs, dont les titulaires devenaient les éléments les plus nuisibles des pays socialistes. Etudier à Moscou était le top du top, un diplôme venant des facultés des sciences soviétiques moscovites garantissait une carrière brillante.
L’Union soviétique et son empire sont tombés, mais de leurs cendres ont surgi les intellectuels du marxisme culturel, dotés d’une capacité de nuisance bien plus grande que celle de leurs semblables d’avant la chute du mur.

De nos jours, les facultés en sciences humaines et sociales ont un nouveau dada, les théories du genre. Des cours  comme « Introduction aux études genre et aux théories féministes », « Sexualités, discriminations et luttes pour l’égalité », etc., se donnent à Lausanne, Genève, Neuchâtel, Fribourg, Berne et St-Gall. Idem pour la science de l’étude des migrations, les études sur le multiculturalisme, les études sur les « mouvements sociaux révolutionnaires » pour devenir spécialiste en révolutions de couleurs, tous les enseignements en « tiers-mondisme », en « égalitarisme social »…

Ces facultés, des fabriques de gauchistes recrachant annuellement des diplômés comme jadis les spécialistes en « marxisme-léninisme », sont des entités travaillant à des degrés divers à la destruction de notre pays et de notre civilisation.
Les journalistes de la RTS ont très souvent été formés à ce moule et beaucoup de leurs invités également.

Un exemple, parmi tant d’autres, de cette course au néant : Forum du 7.7.2018 (La Suisse doit-elle imposer davantage de transparence sur les matières premières?), où Marc Guéniat, responsable de l’ONG Public Eye, était « mis dans l’arène » avec un Yves Nidegger privé d'un temps de parole équilibré dans un débat déloyal au possible.

Public Eye est l’ONG qui fait des procès politiques, basés sur l’idéologie de la gauche, contre les entreprises où elle aurait détecté des « failles éthiques ». Ce genre de surveillance morale fait passer les entreprises suisses pour corrompues, immorales, amendables. Ce genre d’ONG vise en fait, la destruction de la Suisse. Yves Nidegger relève que la cible précédente était le secteur bancaire, que la cible actuelle est le négoce des matières premières et que la cible future sera les ports francs. Tout ce qui marche bien doit être détruit !

Résultat des courses, l’auditeur n’aura rien appris de solide et Yves Nidegger, l’UDC alibi, n’aura pas pu s’exprimer efficacement. Victoire du grand n’importe quoi de la RTS et de Mehmet Gultas qui empoche son salaire pour avoir rempli le temps d’antenne prévu.

Cenator, 9 juillet 2018

3 commentaires

  1. Posté par oxygène le

    Tout ce qui marche bien doit être détruit ! ; c’est le mot d’ordre des mondialistes

  2. Posté par Aware le

    Ces « décryptages » de Cenator sont remarquables ! Excellent parallèle avec feu l’URSS (dont l’UE(RSS), créée comme par hasard 3 mois après la fin officielle de sa soeur), n’est que la continuation en moins brutale mais plus perverse, écouter Boukovsky notamment). La gauche a pris tous les bastions de l’information, clé de tout : les écoles, les universités, les merdias. Quand je suis au volant, il m’arrive d’entendre la RSR : 9 fois sur 10, c’est de la progagande en faveur des envahisseurs, du féminisme, de l’homosexualité. Cela ne parle à peu près que de cela.
    Petite précision : Le « marxisme culturel » est né bien bien avant la chute de l’URSS. En effet, il est dû à « l’Ecole de Francfort », fondée en 1923, dont l’influence est devenue majeur après la 2ème guerre mondiale, après que ses membres se soient réfugiés aux USA : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Francfort

  3. Posté par Maurice le

    Merci Cenator ! Puissent tous les Suisses vous entendre !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.