La conférence de presse conjointe Merkel – Orban et vue par la RTS !

La visite du Premier ministre Viktor Orban à la Chancelière allemande Angela Merkel s’est conclue par une conférence de presse conjointe que l’agence Reuters a qualifiée de « passe d’armes ».

Notre site en a déjà repris quelques brefs extraits publiés par la RTS, ici.

 

Voici la vidéo intégrale de la conférence de presse (28 mn), en allemand (avec traduction simultanée de la déclaration d’Orban ; disponible aussi sans la traduction simultanée ici ; avec commentaire allemand avant et après ici) :

Extraits de l’intervention d’Orban (traduction libre) :

Il ne faut pas créer des éléments d’attractivité en Europe, mais aider les gens sur place. Il faut renforcer les frontières, au lieu d’importer des problèmes, de laisser entrer des gens qui amènent de mauvaiss choses.

La Hongrie a signé des contrats très importants avec l’industrie d’armement allemande, des équipements en grande quantité pour moderniser l'armée hongroise d'ici à 2022.

La Hongrie désire constituer pour l’OTAN une force militaire plus importante, comme il en existe déjà au Nord et au Sud de l’Europe (la création d’une armée européenne ne semble pas être à l’ordre du jour).

La Hongrie n’est nullement un pays fermé : elle assure l’enseignement en langues étrangères dans 400 établissements, et il y a même, par exemple, la possibilité de suivre l’enseignement en allemand depuis le jardin d’enfants jusqu’aux études universitaires.

 

Cenator : Comme on pouvait s’y attendre, le compte rendu effectué par Forum est très biaisé :

Angela Merkel et Viktor Orban s'opposent sur les "valeurs" de l'Europe (résumé écrit ici).

La RTS, comme Angela Merkel elle-même, commence en demandant de ne pas oublier que les migrants sont des êtres humains. – Malheureusement, tous oublient que les Européens sont des êtres humains également et qu’ils n’ont pas un continent de rechange, à l’inverse des migrants.

Guillaume Meyer, correspondant à Bruxelles, dit que les frontières de l’Europe ne sont pas des passoires, contrairement à ce que laisse entendre le camp d’Orban, il déplore que l’humanisme ait disparu et que la sécurité prime, et ajoute que les arrivées ont chuté grâce aux accords avec la Turquie. – Or la Turquie ne respecte plus ces accords, et la RTS ne nous parle jamais des problèmes humains que l'invasion migratoire amène pour les peuples européens.

Chrystel Domenjoz demande si nous n’assistons pas à une orbanisation des esprits.

– Mais quand est-ce que la RTS se demandera s'il existe une protection, un garde-fou à l’omniprésente « gauchisation » des esprits ?

7 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    « Guillaume Meyer, correspondant à Bruxelles, dit que les frontières de l’Europe ne sont pas des passoires, contrairement à ce que laisse entendre le camp d’Orban »

    Pour avoir une passoire, il faudrait déjà qu’il y a un obstacle. Se souvient-il seulement que les Ong acheminent directement les migrants en Europe depuis des années ? Où se trouve le « mur » dans ce cas-là ?

  2. Posté par Jean-Francois Morf le

    « lieber Viktor »: Mme Merkel a probablement la technique pour hypnotiser les gens…

  3. Posté par Sceptisuisse le

    C’est intéressant de regarder la fin, à 26:44 Orbán ajoute quelque chose d’important qui est complètement ignoré par Merkel, et la façon dont elle réagit est une réaction très typique de la gauche :

    Orbán:
    « Ça nous fait mal aux Hongrois qu’en Allemagne la Hongrie est accusée de manque de solidarité. En Hongrie, 8 000 personnes défendent, 24/7, la frontière entre la Hongrie et la Serbie et celle entre la Hongrie et la Croatie. Si les militants hongrois ne défendaient pas les frontières, quatre à cinq mille migrants viendraient tous les jours en Allemagne. Nous les protégeons pour vous. C’est une solidarité. Je crois, une solidarité importante. »

    Merkel:
    « Voilà ce dernier sujet, la protection des frontières de la Hongrie, c’est quelque chose ce que nous reconnaissons, mais nos opinions divergent quant aux autres domaines. Et maintenant, il est temps pour faire notre photo. »

  4. Posté par Fleeps le

    Pourquoi écouter encore cette bande de psychopathe dégénéré….ils ne changeront jamais.

  5. Posté par Janos le

    Je vous écris de Hongrie et je peux vous dire qu’ici les gens sont très contents de ne pas être envahis de « Migrants ». La Hongrie a vécu sous l’Empire Ottoman, et comme dans tous les pays régis par l’islam, les non musulmans y ont été très gravement persécutés. Pas comme les musulmans Allemands ou Français qui on les mêmes droits que les autochtones, reçoivent la nationalité, des allocations, sont logés etc. Mais qui continuent encore et toujours à se plaindre d’être discriminés! La plainte c’est le mode de vie musulman. Par contre quand l’islam est au pouvoir ils ne plaignent jamais ceux qu’ils dominent et persécutent car c’est Allah qui le veut ainsi (pour Allah ceux qui ne croient pas sont « pires que des animaux »: coran dixit).
    Plus tard les Hongrois ont été envahis par les Nazis, et ensuite par les communistes Russes. Donc maintenant ils aimeraient vivre simplement tranquilles. Mais pour les journalistes de la RTS c’est un crime. Personne en Hongrie n’est en prison pour ses idées, contrairement à la Turquie musulmane. Et je n’ai pas observé de chasse aux sorcières pour les idées comme en Europe de l’Ouest ou par exemple Zemmour a été licencié pour avoir dit tout haut et clairement ce que beaucoup d’autres pensent tout bas, ou l’ambassadeur de France en Hongrie limogé pour avoir défendu la Hongrie.
    Pour délivrer l’Europe de l’ouest avant quelle ne soit trop tard : il faut voter pour les partis « populistes » même s’ils sont imparfaits, il faut parler autour de soi, ne plus avoir peur d’être taxé d’islamophobe (Elisabeth Badinter elle même a dit « il ne faut plus avoir peur d’être traité d’islamophobe) ou de populiste, il faut informer, écrire systématiquement pour se plaindre à la RTS. Il faut s’informer pour être incollable. C’est une question de survie, personne en Europe de l’Ouest n’imagine vraiment le cauchemar que signifie vivre en terre d’islam pour les non musulmans. C’est vital, ne laissez pas cette belle Europe de l’Ouest être détruite, elle qui a inventé les sociétés où il est la vie est la plus agréable. Faites ceci pour vos enfants, vos petits enfants. Résistez.

  6. Posté par maury le

    Le dissident soviétique Vladimir Boukovsky compare l’UE à l’URSS …
    http://www.medias-presse.info/le-dissident…vladimir-boukovsky…lue-a…/56980/
    Il faut se rendre compte que notre sort est décidé par ceux qui veulent nous remplacer !!que si nous ne réagissons pas l’avenir de nos enfants sera un enfer! Merkel et sa horde de traitres suivent un plan diabolique pour nous éliminer et Macron est dans le coup,payé grassement pour ça il faut que l’ue explose !!!

    26 juin 2016 – Vladimir Boukovsky est un ancien dissident soviétique comme soljenitsyne, qui a passé douze ans de sa vie emprisonné au camp Perm-36, en …

  7. Posté par sceptisuisse le

    Les journalists exagèrent pour encore détruire l’image de la Hongrie et faire croire les gens que la politique hongrois et tellement bizarre que ça représente un danger pour la civilisation. Il n’y a pas une vraie opposition. La Hongrie est fidèle aux valeurs ( patriotisme, protection des traditions et l’identité, famille, langue national, liberté etc) qui était tout à fait évidents pour tous les européens il y a quelques temps mais ce n’est plus la mode. En Hongrie le sytème d’éducation est très tolérant envers tous les étrangers en facilitant l’enseignement à chacun dans sa propre langue maternelle. Évidement ce n’est pas trop important pour Merkel étant donné qu’il s’agit des allemands blancs vivant en Hongrie…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.