Les ministres de l’Intérieur du Groupe de Visegrád et d’Autriche en sommet à Budapest : renforcement de la coopération régionale

post_thumb_default

 

Article initialement publié en anglais sur The Hungary Journal.

Hongrie – Les ministres de l’Intérieur des quatre pays de Visegrád – Tchéquie, Hongrie, Pologne et Slovaquie – et leur homologue autrichien se sont rencontrés mardi à Budapest pour des entretiens.

Après les pourparlers, le hongrois Sandor Pinter a qualifié de « pionniers » le groupe de Visegrad et a déclaré que de plus en plus de pays suivaient maintenant leurs politiques. Il a insisté sur le fait que les quatre États étaient d’accord dans tous les domaines et a ajouté que la présidence hongroise avait été couronnée de succès au cours de la dernière année.

Au cours de l’année écoulée, le V4 a fait d’importants progrès dans la protection de la frontière hongroise et a également aidé d’autres pays, a-t-il déclaré. Et maintenant, il y a une chance de fournir de l’aide à l’Albanie et à la Bosnie-Herzégovine, a-t-il ajouté. Pinter a également souligné l’importance de l’élimination du trafic humain.

Il a rassuré son collègue slovaque sur le fait que la Slovaquie aurait le soutien total de la Hongrie durant sa présidence du V4 au cours des 12 prochains mois. Pinter a demandé à son homologue autrichien de se battre pour atteindre les objectifs des pays d’Europe centrale au cours de sa présidence tournante de l’Union européenne qui début le 1er juillet. L’objectif est que tous les États membres soient sur la même longueur d’onde en ce qui concerne les questions de migration, de protection des frontières et d’ouverture des frontières intérieures, a-t-il déclaré.

Joachim Brudzinski, le ministre polonais de l’Intérieur, a déclaré que le groupe avait une position distincte depuis le début de la crise migratoire et a ajouté que l’actualité « leur a donné raison ».

Denisa Sakova, de Slovaquie, a déclaré que son pays, qui est le prochain à présider le V4, souhaite poursuivre « les efforts fructueux de la Hongrie » et « promouvoir efficacement la position du groupe dans l’UE ».

Peter Goldgruber, secrétaire général du ministère autrichien de l’Intérieur, a déclaré que l’objectif de la future présidence autrichienne de l’UE était de rapprocher l’UE de ses citoyens. L’un des aspects de cette question est la protection des frontières extérieures de l’Union, a-t-il déclaré, affirmant que les Européens avaient raison de s’attendre à ce que leurs dirigeants coopèrent efficacement pour la protection des frontières.

Juraj Chmiel, ambassadeur de la Tchéquie en Hongrie, a suggéré que la solution à la crise migratoire de l’Europe consistait à renforcer les frontières extérieures de l’UE et à apporter une aide dans les pays d’origine des migrants.

 

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par World War Z le

    La Tchéquie, la Slovaquie, la Hongrie, la Pologne, l’Autriche et l’Italie sont à Israël ce que la France, l’Allemagne (pour l’instant), la Grande-Bretagne et l’Espagne sont au Liban.
    La Grèce je ne vois pas où la situer. Puisse-t-elle réveiller ses anciens dieux!
    En clair, le continent européen se polarise, les fossés se creusent, les divisions s’accentuent et s’aggravent en fonction de cette opposition entre les résistants Euro-israéliens combatifs et les collabos Euro-libanais soumis.
    Certes, je schématise et je métaphorise, mais je trouve qu’il est vraiment temps de concevoir des dizaines de millions de bébés blancs dès maintenant quitte à les subventionner en priorité à coup de centaines de milliards… d’Euros. Qu’en pensent les éco populistes?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.