Des islamistes toulousains forment des enfants kamikazes

post_thumb_default

 

Jonathan Jeffrey, un djihadiste français de l’État islamique aurait confié aux policiers français que les frères Clain, originaires de Toulouse, projetaient d’envoyer des enfants-soldats en Europe. 

Des enfants kamikazes dans un prochain attentat en France ? C’est un terrible scénario qu’aurait confié Jonathan Jeffrey, un Toulousain proche de Sabri Essid arrêté à Alep par des rebelles syriens, aux enquêteurs de la  direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) puis à un juge d’instruction, alors qu’il est mis en examen en France, depuis que les autorités turques l’ont extradé.

Lire aussi : Un djihadiste Toulousain arrêté en Syrie

Des enfants kamikazes ?

Entendu à plusieurs reprises entre septembre 2017 et février 2018 par la justice française, le Toulousain de 35 ans qui se présente comme un repenti semble coopérer avec les autorités. Proche des frères Jean-Michel et Fabien Clain, responsables de la propagande de Daech, il témoigne des menaces de recrutement d’enfants syriens pour perpétrer des attentats en Europe. Une idée qui serait directement suggéré par les deux frères toulousains.

« Avez-vous assisté à des conversations sur des préparatifs d’attentats ou d’opérations extérieures ?, demande l’enquêteur.

– Je sais que les futures opérations extérieures seront commises par des enfants qui auront grandi sur zone et qui, passé l’adolescence, seront envoyés en Occident… »

Lire aussi : Toulouse est la deuxième ville abritant le plus d’islamistes

Une déclaration révélé par le quotidien Le Monde et qui est prise très au sérieux par les enquêteurs. Ces révélations pourraient confirmé le rôle des frères Clain dans l’organisation des attaques extérieures et plus particulièrement en Europe. Fabien Clain s’est fait connaître du grand public après avoir directement revendiqué, de sa propre voix, les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Lire aussi : France 2 dévoile un club de sport proche de salafistes à Toulouse

Jonathan Jeffrey dit tenir ses informations du fils de Jean-Michel Clain, Othman, âgé de 16 ans.

The post Des islamistes toulousains forment des enfants kamikazes appeared first on Infos Toulouse.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par jp le

    pourquoi pas une école pour les petits kamikazes tant qu ont y est, vivement la rentrée des classes….. le matin de 9 heures a 12 heures cours de décapitation et faire la différence entre une hache et un couteau de 12 heures a 14 heures prières et études des chemins paradisiaques de 14 a 18 heures utilisation d armes a feu ak47 et et conception de ceintures d explosifs et conduire un bus ou une voiture pour écraser les mécréants , et pour finir un gode ceinture offert au paradis des puceaux a l age de 6 a 14 ans c est pas évident , c est vrai il sont précoce comme les rats .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.