Suisse : Vers une fouille du portable d’un requérant

Une initiative parlementaire UDC propose que les migrants qui entrent en Suisse voient leur téléphone portable contrôlé afin de déterminer leur identité.

Les autorités devraient pouvoir contrôler les téléphones mobiles des requérants d'asile si c'est le seul moyen pour établir leur identité. Par 9 voix contre 1, la commission des institutions politiques du Conseil des Etats soutient une initiative parlementaire UDC.

(...)

Source et article complet

 

Nos remerciements à Wilhelm's Back

4 commentaires

  1. Posté par JeanDa le

    « Par 9 voix contre 1 …. « .
    Qui est l’ ILLUSTRE qui n’a pas compris la question ?
    Est-ce qu’il vote à gauche ou lui manque-t-il des neurones ?
    (oui, je sais, c’est la même chose)

  2. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Les associations qui guident les envahisseurs et leur donnent toutes les informations sur comment abuser impunément de notre loi et de nos institutions et comment s’installer chez nous, leur indiqueront de jeter leurs téléphones avant d’arriver, ce qui ne poserait aucun problème puisque des toutes façons, dès leur arrivée, le contribuable suisse leur offre déjà un appareil dernier cri flambant neuf en guise de bienvenue.

  3. Posté par Françoise le

    Entre ce qu’on dit qu’on va faire et ce qu’on fait, il y a un gouffre. Quand ce sera fait, on pourra commenter.

  4. Posté par Gabrielle le

    Pas la peine de souhaiter « Bonne chance » à l’UDC… Non seulement ça ne passera pas la rampe, mais ça va déclencher des couinements indignés en cascades de la part des migratogauchos qui verront là une atteinte à la vie privée et aux droits de l’homme. Eh oui… Les droits, c’est pour les migrants. Les devoirs, pour la populace nourricière à qui on ne demande pas son avis. Vive la démocratie !!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.