Montpellier : Un imam explique comment contourner la charia pour protéger son frère Tariq Ramadan, coupable d’adultère.

Tariq Ramadan a admis devant un juge français avoir eu des relations extra-conjugales passibles de lapidation sous la charia? Pas de souci. À Montpellier, l'imam Khattabi vous explique comment contourner le problème, grâce à la charia.

 

"On ne tourne pas le dos à un musulman. Et ceux qui vont tourner le dos à leur frère Tariq aujourd'hui vont le payer." Je vous laisse deviner le sort des kouffars avec une telle logique.

 

 

 

Nos remerciements à 

5 commentaires

  1. Posté par Patrice Monod le

    La lapidation c’est surtout pour les femmes, ils lapident même des femmes violées, pour le violeur rien.

  2. Posté par Gabor le

    Je pense malheureusement que l’islam, en empêchant le questionnement depuis la prime enfance, rend souvent les gens bêtes.

  3. Posté par Sergio le

    Encore un Nobel qui s’ignore. Pas étonnant que chaque fois qu’une de ces lumières se fait épingler, on ne trouve rien de mieux que d’annoncer qu’il souffre de problèmes psychiques.

  4. Posté par Stefen le

    Pour celles et ceux qui ne veulent pas lire et écouter cette pénible tirade, voici le résumé ;
    1. On ne tourne pas le dos à un Musulman sans en payer le prix
    2. Frère Tariq subi de la torture psychologique depuis qu’il est emprisonné. Et c’est dans ces conditions qu’il a dû admettre les adultères, car contraint par les conditions de détention inhumaines.
    3. Ceux qui décident de sa détention le font pour diviser les Musulmans.

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Quelle richesse pour l’europe!!! il n’y a aucun doute que celui là a TOUTE SA PLACE EN FRANCE!!! et quel joie de savoir qu’on en a fait venir encore 300 pour « notre » fête obscure d’égorgement cruel d’animaux…
    Non mais franchement… il y a vraiment de maniérés plus supportables de se suicider que ca, si on en éprouve vraiment une telle envie….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.