« Le respect de l’uniforme de police est une valeur qui se perd »

Cenator : Alors que les attaques de la gauche sont incessantes contre la police, voici la réalité toute crue.

*************

"Le respect de l'uniforme de police est une valeur qui se perd"

Avec 283 infractions en 2017, contre 166 un an plus tôt, le canton de Vaud a vu une augmentation de 70% en un an du nombre de cas de violences contre les fonctionnaires.

Suite : RTS

Rappels :
Suisse : https://lesobservateurs.ch/2016/02/08/policier-zurichois-avons-important-probleme-de-violence-suisse/
France :
https://lesobservateurs.ch/2018/01/11/violences-contre-les-policiers-sans-nous-pas-de-guerre-contre-le-terrorisme/
https://lesobservateurs.ch/2015/08/29/violences-contre-les-gendarmes-et-policiers-20-victimes-par-jour/

2 commentaires

  1. Posté par Professeur Tournebroche le

    Les « trainings » sont-ils vraiment des uniformes ?

  2. Posté par Dominique Schwander le

    C’est aussi la faute aux policiers et aux juges.
    Si un suspect n’obtempère pas à une injonction d’un flic, le flic doit enlever la sécurité à son pistolet mitrailleur et tirer à côté de la cible ou sur la cible selon l’urgence. Punkt Schluss. Quand aux soldats en service ou en congé, ils doivent porter leur uniforme comme par le passé et leur arme personnelle.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.