La haine de la gauche. Dites « F*** Trump » et vous aurez une standing ovation

Cenator : Il suffit de dire « Fuck Trump » pour que la nouvelle fasse le tour du monde et relance le succès d’un acteur en déclin.

*************

Dans son discours aux Tony Awards à New York dimanche soir, Robert de Niro commence par déclarer : « Je ne dirai qu’une chose : Fuck Trump. » L’assistance applaudit et se lève. L’acteur continue : « Ce n’est plus ‘À bas Trump’ : c’est ‘Fuck Trump’. »

La cérémonie étant retransmise en léger différé, CBS a juste le temps de remplacer le gros mot par un bîîp pour ses quelque 6 millions de téléspectateurs.

Cela fait deux ans que De Niro se répand en invectives contre Donald Trump.

Source : The Guardian - Robert De Niro wins ovation for 'Fuck Trump' speech at the Tony awards

7 commentaires

  1. Posté par Christian le

    Aldo, vous avez un peu forcé sur l’apéro, non ?

  2. Posté par JeanDa le

    Je trouve que cet inutile est totalement négligeable.
    Pourquoi fait-on un cas de que son cerveau malade produit ?
    Et pourquoi le relevé-je ? Je deviens vieux ….

  3. Posté par Antoine le

    Si le bobo-gôchiasse de De Niro éructe des insanités pareilles et que ce genre de public applaudit, on se trouve face à la frange des artistes les plus corrompus et félons des USA !
    Ce genre de provocation ne devrait pas modifier d’un iota la ligne que s’est imposée M. Trump et qui est bien au-dessus de ce genre d’insulte gratuite …

  4. Posté par Anne le

    Niro aurait perdu de l’argent à cause du scandale de Harvey W. Sa première série de télé a été annulée à cause de cette affaire, donc, il devrait dire « fuck Harvey » …

  5. Posté par Malou30 le

    Ce crétin avait dit qu’il quitterait les USA si Trump était élu …..mais il est tjs là ! Un pauvre c…n qui ne doit pas savoir pourquoi il a tant de haine contre Trump ! !

  6. Posté par bigjames le

    J’ai toujours estimé que c’était un piètre comédien.
    ça ne m’étonne guère du bonhomme.
    Un égo démesuré, un talent discutable, une bien-pensance affirmée, un bobo de gauche, quoi.

  7. Posté par aldo le

    Trump doit résister à toutes ces merdes. Actuellement il y a des millions de personnes qui ne peuvent plus travailler à cause de Microsoft dont un nombre certainement important de suicides. En cause ce calamiteux Windows 10 aux mises à jour pourries qui ne fonctionnent que pour des gens qui ne font rien avec leurs PC à par le mettre dans le salon… . Comme pour Google la sécurité bidon consiste à déplacer et renommer des fichiers. C’est comme si pour un antivol voiture on vous propose de déplacer votre véhicule toutes les heures. En plus ces entreprises ont le culot de vous créer des problèmes volontaires pour que vous leur donniez votre numéro de téléphone. Incroyable comme on piétine les droits des individus. Et ce sont là des entreprises piratées de centaines de fois !!! donc très sûres, évidemment !

    ALORS QU’EST-CE QUE TRUMP A A FAIRE LA DEDANS ?
    C’est que la gabegie Microsoft Google découle directement de la mafia SOROS CLINTON OBAMA. Car les pillards et espions et organisateurs des invasions islamiques de la planète ce sont eux. VOILA POURQUOI LA CLINTON ECHANGEAIT SUR UNE PLATEFORME NON SECURISEE. ELLE PENSAIT QUE LES COPAINS AVAIENT TOUT DANS LEURS MAINS ET QU’ELLE NE RISQUAIT ABSOLUMENT RIEN. Ce ne sont pas les décisions de Trump qui font chuter les bourses, c’est cette guérilla planétaire organisée à causes de faiblesses de Microsoft et de Google, entreprises d’espionnage qui sont elles-même espionnées. Il ne devrait y avoir aucun Etat qui utilise Microsoft. Avant Genève avait fait un pas vers Linux et qui c’est qui a réintroduit Microsoft par la fenêtre: La Salerno. Et Trump durant sa campagne a cité à New-York, la mafia Salerno, S’agit-il d’un hasard ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.