Islam et socialisme: « Allah et Levrat, de la friture sur la ligne »

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national

Allah et Levrat, de la friture sur la ligne

On savait le Grand Chef rose acquis à la cause de l'islam, refusant de voir tout ce qui se cache de mortifère derrière une religion dite d'amour et de paix. On avait entendu les femmes socialistes expliquer que la culture du viol en public, à des heures de grande affluence, sans que personne n'intervienne n'avait pas attendu les envahisseurs pour trouver place dans nos rues. On avait entendu le silence assourdissant des mêmes face à la violence infligée aux femmes dans l'islam. On avait entendu le parti socialiste réclamer la reconnaissance de l'islam en Suisse voire, comme à Neuchâtel, vouloir en faire une institution d'utilité publique. On avait fini par croire qu'il n'y avait plus d'espoir, que la gauche internationaliste avait tellement envie de tuer nos valeurs qu'elle était prête à les remplacer par tout et surtout n'importe quoi.

Il ne faut jamais désespérer comme nous l'apprend Le Matin du jour. Au sein du PS, certains ne partagent pas la dhimmitude enthousiaste du Camarade Numéro 1. On constate au fil des lignes que l'attitude de Christian Levrat est jugée trop axée sur les associations musulmanes dont on dit avec raison qu'elles sont une boîte noire. On évoque le cas du dictateur Erdogan dont les mosquées par lui stipendiées répandent une idéologie à la fois nationaliste et islamiste, le Sultan allant jusqu'à promettre la guerre à l'Autriche si d'aventure ses imams devaient être expulsés. Il est aussi question de la burka, vue comme sexiste et discriminante. Pour couronner le tout, les frondeurs réclament l'interdiction du voile dans les institutions publiques et à l'école. Bigre !

On ne peut que féliciter les courageuses et courageux dissidents qui osent remettre en cause l'autorité du Guide suprême; l'anathème ne va pas tarder à tomber sur leurs têtes ou plutôt une fatwa vu le contexte. Simonetta Sommaruga en prend aussi pour son grade, elle qui refuse d'interdire la burka, préférant un contre-projet prévoyant des sanctions contre toute personne qui en obligerait une autre à porter le tissu maudit. Efficacité garantie !

Cette nouvelle controverse interne met une fois de plus en lumière l'aporie meurtrière qui menace la gauche. D'un côté, se montrer critique par rapport à l'islam, c'est être islamophobe, c'est faire le lit de ces nationalistes aux idées rances qui refusent de considérer la lapidation des adultères comme un progrès significatif. De l'autre, soutenir l'islam, c'est soutenir tout ce qu'il contient de mauvais, d'intolérable, la place des femmes dans la société, les châtiments corporels, le terrorisme au nom du prophète, en bref tout ce qui ravage les esprits et les corps. On sait que Christian Levrat a choisi la seconde option, comptant sur nos ennemis pour parvenir à ses fins, soit l'éradication de la société telle que nous la concevons. Malheureusement pour lui, il semble que certains esprits aiguisés se cachent parmi les camarades, peu enclins à baiser les babouches. On se réjouit déjà du riche débat interne qui ne manquera pas d'agiter les rangs socialistes au niveau suisse. Peut-être que les futurs palabres aboutiront à une position de gauche cohérente par rapport à l'islam. Allez, je plaisantais !

Yvan Perrin, 17.6.2018

6 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Yvan Perrin dans cette pique lancée au PS fait allusion à cet article qu’il a publié sur sa page FB
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=821561698034228&set=a.114244252099313.1073741828.100005412157837&type=3&theater
    Il est intéressant d’écouter Benoît Gaillard à l’émission Forum du 17 juin
    https://player.fm/series/forum-la-1ere/quelle-place-pour-lislam-en-suisse-interview-de-benoit-gaillard-17062018
    Le jeune conseiller municipal ne peut s’empêcher de lancer une attaque contre l’UDC. Un peu à la manière de l’islam, il y a d’un côté les socialistes et/ou la gauche, donc les vertueux, et de l’autre, les méchants UDC, mais le PDC a également eu droit à une petite attaque.
    Le pire est qu’il amalgame racisme contre les musulmans et refus de l’islam tout en sachant que ses penseurs tiennent ABSOLUMMENT à ce que l’islam joue un rôle dans notre société, autrement dit, cherchent à nous imposer la charia en commençant avec les accommodements raisonnables, la partie plus violente suivra plus tard. Une fois encore, ces politiciens ne comprennent pas ce qu’est vraiment l’islam, ce que le mot veut dire, « SOUMMISSION (à Allah) » faut-il le rappeler. Hors, contrairement aux MENSONGES de Benoît Gaillard, l’UDC n’attaquent pas aux musulmans mais refuse que l’islam impose sa loi chez nous, ce n’est pas difficile à comprendre.
    Autant Benoît Gaillard sait qu’il y a des courants radicaux (qui puisent aux sources soit le Coran et la Tradition) qui refusent l’égalité des genres et le libre arbitre et qui ne reconnaissent pas nos lois.
    En réalité, le langage de Benoît Gaillard est très proche des laïcards, il remet en cause les actuelles reconnaissances de certaines communautés chrétiennes et judaïques.

    Quant aux positions du P’tit père du Peuple, Christian Levrat, vous pouvez toujours les lire sur le site de 24Heures
    https://www.24heures.ch/suisse/Levrat-veut-discuter-de-la-place-de-l-islam-en-Suisse/story/21182995

    Et ceux qui auraient un abonnement à 24Heures, il y a également cet article avec l’interview de Benoît Gaillard :
    https://www.24heures.ch/suisse/elus-socialistes-s-opposent-parti-place-lislam/story/15486140

    Il est évident que d’un côté ou de l’autre, on cherche à s’attirer des électeurs musulmans.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    Le plus amusant est que le p’tit père Levrat appelle à un débat national sur la place de l’islam en Suisse, ce serait justement l’occasion de le faire sur l’islam pour commencer, car avant de lui donner un quelconque blanc-seing, il faudrait définir ce qu’est l’islam sur la base du Coran qui est son ADN et ce que cela implique. Alexandre Del Valle rappelait que le communisme a été interdit dans certains pays car il était une menace pour la liberté. Cette même menace pèse sur nos démocraties, ce ne serait donc pas un luxe de faire le grand déballage sur l’islam au niveau national, mais surtout, rien ne devra être omis.

    https://www.24heures.ch/suisse/Levrat-veut-discuter-de-la-place-de-l-islam-en-Suisse/story/21182995

    Il faut donc le prendre au mot.

  3. Posté par Mady le

    Merci Monsieur Perrin pour ce texte. J’apprécie toujours de vous lire

  4. Posté par Diane le

    La plupart des militants socialistes pensent militer pour le bien commun, parce que au début du 20 ème siècle, c’était effectivement ce que faisaient les socialistes (instauration des congés pays, des retraites, droit de vote des femmes. etc…). Le PS profite donc d’une « rente de réputation » construite par ses prédécesseurs du début du 20ème siècle.

    Or depuis longtemps, le PS ne travaille plus du tout au bien commun, mais surtout aux privilèges de ceux qui dépendent financièrement de l’état : eux mêmes (la plupart des socialistes sont des fonctionnaires ou des salariés d’associations subventionnées qui appellent leurs privilèges des « acquis sociaux ») et bien sûr des migrants. Mais ils ne défendent plus la population.

    Comme les migrants sont souvent musulmans, le PS défend l’islam, alors que l’islam est totalement anti social : il ne reconnaît ni l’égalité de tous devant la loi, ni l’égalité des sexes.

    Mais pour les militants socialistes de base, changer de logiciel est un travail de longue haleine.
    Ils pensent militer pour le bien commun, ils se retrouvent à militer pour l’islam , donc contre l’égalité devant la loi et contre l’égalité des sexes. Compliqué. Mais Levrat et Marra ont dit plus ou moins que l’islam était une religion comme les autres et que penser autrement était mal.

    Il faut donc encourager et soutenir ceux qui au PS commencent à ouvrir les yeux. Réjouissons-nous, c’est une excellente nouvelle.

    Car il faut comprendre de toute urgence que pour lutter efficacement contre l’islam il faudra nous unir : plus les Suisses sont divisés, plus l’islam avance ses pions. Soutenons les socialistes intelligents qui refusent de se faire instrumentaliser par l’islam.

    Il faudrait un débat sur le sujet aussi au PLR, car les positions des certains sur l’islam ne sont pas claires. Et un débat également à l’UDC, depuis que Guy Parmelin a considéré qu’une soldate suisse voilée n’était pas un problème. Et un débat au PDC, où après une prise de position courageuse contre l’islam politique, plus rien ne s’est passé, bien au contraire.

    L’opposition gauche/droite est dépassée, il faut lutter tous ensemble pour préserver notre pays de idéologie totalitaire qui le menace. Pour lutter il faut s’unir afin de modifier des lois, appliquer d’autres lois, et pour cela il faut être le plus nombreux possibles, de droite et de gauche.

    Un pour tous et tous pour un contre l’islamisation de la Suisse

  5. Posté par Gabrielle le

    En effet, M. Perrin… Vous plaisantiez !

  6. Posté par Bussy le

    Visiblement certains socialistes sentent le vent tourner, sûrement ceux, rares, qui ont l’occasion d’apprécier journellement la diversité tant vantée par ceux qui jusque-là, les veinards et faux-culs, on vécut bien à l’abri de celle-ci…
    Mais le vent tourne…
    J’ai lu dernièrement sur le site le texte suivant, d’Ivan Blot : « …Mais l’évolution des sondages montre que cette coalition (les très riches et les gauchistes qui roulent pour eux…) devient minoritaire et de plus en plus âgée. On assiste à la montée d’une jeunesse plus ou moins identitaire. Plus elle est pauvre, plus elle souffre de l’immigration, de l’insécurité et du chômage, et plus elle prend conscience et se mobilise. Les élites ne voient rien et devront s’attendre à des réveils brutaux….. ».
    Voilà, certains socialistes sont visiblement moins cons que d’autres….. sortent la tête du sable…. et pour les autres, ceux qui ne voient rien venir…. qui pensent pouvoir toujours vivre dans leur petit monde surprotégé et monoculturel, la situation évolue….. peut-être plus vite qu’on ne le pense, malgré le pilonnage incessant des médias….. tic… tac…tic…tac…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.