7 commentaires

  1. Posté par MAZET le

    Une politique inclusive ??? Cette grosse dame congolaise exige que tous les africains viennent s’installer en Europe au nom de je ne sais quelle solidarité……..EN PLEIN DELIRE……….

  2. Posté par chevalier masqué le

    On notera que toutes les règlementations maritimes s’appliquent aux pays Européens mais ni à la Tunisie, ni à l’Algérie, qui ont gentiment regardé passé l’Aquarius au large de leurs côtes et à qui personne n’a fait la moindre remarque, y compris l’ONU…on nous ment les passagers de l’Aquarius n’ont jamais été en danger ou en détresse à bord de ce bateau.

  3. Posté par Charles Alexis le

    « Cécile Kyenge exige que … »
    Et moi, j’exige que le Congo accueille sans délai cette grande donneuse de leçon.
    Ce pauvre pays, auto-proclamé république démocratique, dans lequel la quasi-totalité des étudiants ayant accompli leurs études en Europe ne reviennent jamais exercer leurs compétences pour améliorer la situation catastrophique de leurs compatriotes ; leurs semblables.
    En qualité d’ophtalmologiste, elle pourrait exercer son métier en traitant les nantis du gouvernement dont le strabisme favorise le mélange des ressources publiques et de l’enrichissement personnel.

  4. Posté par jp le

    il y a pas de champs de coton en Italie ? tiens j ai trouvé la solution il y a de la place en alfrance voila tout .

  5. Posté par G. Guichard le

    Ils sont à l’Europe maintenant les pan-pan cu-cu ?! On les avait en France depuis 1985 :):)

  6. Posté par aldo le

    Voilà une bonne occasion pour initier les renvois obligatoires. Réexpédier définitivement et par la force des baïonnettes cette punaise double nationale et double quota femme-nègre, dans le pays de ses origines avec la 1ère cuvée. Ce sera de préférence sur un navire qui s’appelera symboliquement LIBERATA. Puis larguer la pochette surprises au large des côtes Africaines, dans les eaux internationales, dans des petits bateaux gonflables non réutilisables, aux couleurs plaisant aux requins qui apprécient aussi eux aussi la viande de brousse. De quoi satisfaire no antispécistes qui n’ont pas pensé à exploiter leurs conneries fascisto-antifas, devenues sous cet angle plus qu’attrayantes aux yeux de 80% des européens censés.

  7. Posté par cazuzo le

    Faites le plein du bateau et aller accoster en Afrique. Et ils verront l’accueil qu’ils auront.
    Vive Salvini, Orban, merci l Autriche….Pétard j’ai rien contre les femmes mais pourquoi dès qu’elles ont une once de pouvoir c’est l’horreur, mais comme elles débloooooquent.
    Du reste dans les administrations combien de femmes ne veulent plus travailler pour une femme tellement elles sont odieuses….Et la Kyenge (pour qui elle se prend) autant mettre le loup dans la bergerie pour garder le troupeau…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.