Zurich : Deux tiers des requérants déboutés ont disparu

Sur les 649 requérants du centre de renvoi d'Embrach, près de 500 d'entre eux sont partis et les autorités zurichoises ignorent tout de leur sort.

Plus de 60% des requérants d'asile du centre de renvoi d'Embrach (ZH) ont quitté l'installation pilote sans être contrôlés au cours de ces 15 premiers mois. Les autorités ignorent où ils sont passés.

(...)

Source et articles complet

Nos remerciements à Daniel Brand

11 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Dans une presse qui n’est pas à la botte, le titre vérité aurait été: « ZURICH: 500 FAUX-REFUGIES DEBOUTES DISPARAISSENT DANS LA NATURE »

  2. Posté par Mady le

    S’ils sont déboutés qu’est-ce qu’ils font encore en Suisse ???? Alors qu’est-ce que l’on attend pour les expulser le plus rapidement possible. C’est vraiment du grand n’importe quoi et çà fait peur.

  3. Posté par Hotch le

    Puisqu’il s’agit d’un test mené par la confédération, on peut estimer à ce stade que le résultat n’est pas concluant.
    Toute personne dotée d’une vague lueur d’intelligence mettrait immédiatement fin à l’expérimentation et placerait ces personnes en voie d’expulsion dans des centres véritablement fermés (avec ou sans l’accord de la cedh dont nous n’avons rien à faire), pour une durée maximale de 96 heures, le temps d’organiser leur transport (des centaines d’avions décollent chaque jour en Suisse vers les destinations les plus variées).
    Il sera donc intéressant de voir ce que notre traîtresse nationale va inventer pour défendre ce qui constituait un des rares éléments rassurants pour la population dans sa délirante politique immigrationniste.

  4. Posté par Dede le

    Ca commence a être comique!

  5. Posté par bigjames le

    Face à SS, de véritables réfugiés Syriens, si si !!!

  6. Posté par Yolande C.H. le

    Autrefois, obligation faite à tous d’avoir sur soi une carte d’identité. Il faudrait introduire des contrôles d’identité inopinés et surtout en diffuser l’information: sûre et certaine que cela ne dérangera pas les patriotes de montrer leur carte.

  7. Posté par Humour Humour le

    Une idée me vient (tout arrive ! ) : patrouille de fliquettes en civil , mini-jupe ras l’origine du monde et décoletté gorge profonde , m’est avis que le rut va nous les faire sortir du bois , les « disparus » !

  8. Posté par Françoise le

    Ils sont en France pardi!

  9. Posté par Tommy le

    Ils n’ont pas disparu physiquement, seulement du point de vue administratif.

    Ils sont dans les rues et en train de dealer de la cocaïne.

    Et ils sont hébergés dans les centres d’ accueil que la gauche met à leur disposition, au sein desquels aucun contrôle d’identité n’est effectué…

  10. Posté par Antoine le

    Mme Sommaruga, la pianiste naïve, va encore nous faire une théorie comme quoi ces migrants sont retournés chez eux parce qu’on est trop méchants … Du GRAND n’importe quoi !

  11. Posté par jim-alain droz-dit-busset le

    Le massacre continue , bien orchestre par des theoriciens de pacotille , jamais sortis de leur jardin pour enfants et totalement responsables de la spoliation des droits de la population indigene !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.