12 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Si la véritable démocratie, comme celle dont tous nos élus, à l’outrance variable, nous font la piqûre de rappel était respectée et appliquée, nous aurions recours à un référendum.

    Cette consultation nationale est l’expression la plus directe de cette démocratie. Pensez donc, pour de grands bouleversements nationaux, ils ne risquent pas de nous l’offrir. On balancerait toute leur politique foireuse à la benne.

    Par contre sur l’Europe en 1992 ou 2005, considération bien plus obscure et nébuleuse, là, on y va.
    De toutes façons notre choix avait dégagé droit à la corbeille.

  2. Posté par aldo le

    Ici encore on voit bien que les parlementaires sont sous la coupe des médias et qu’ils ne représentent pas le Peuple. Eux ils veulent des juges étrangers parce qu’ils le sont ! Avec 72 % de oui à l’arrêt des faux-réfugiés c’est pourtant clair.

  3. Posté par Françoise le

    Oui et mon vote et en plus puisque peu plus voter.

  4. Posté par bigjames le

    Qu’ils se débrouillent. Qu’ils s’assument une bonne fois.
    Que l’on cesse des les materner, de les financer, de les aider.
    Le développement doit se faire naturellement. Sans nous, sans notre aide.
    Ils arrêteront peut-être de faire des petits, comme des lapins.

  5. Posté par Fanny Flibustier le

    3% qui ne savent pas ? La question est pourtant simple, non ? Pareil que Ribellu, j’ai tenté de voter, sans succès. Comment fausser un résultat vite fait !

  6. Posté par franjeu le

    Le misérabilisme, ça suffit ! Nous, Européens, en crèverons. Car le problème de ces « migrants » n’en est qu’à ses débuts. Lorsque l’on pense que la démographie africaine atteindra les 2 milliards vers 2050, on a du souci à se faire, si rien n’est fait pour stopper le processus, et si la communauté internationale ne se bouge toujours pas. L’heure n’est pas à l’optimisme.

  7. Posté par Dominique Schwander le

    Ces 75 % des citoyens ont bien le droit de choisir comment doit être le pays dans lequel ils vivent. Ils ont raison de ne pas donner leur pays aux autres. La surnatalité, la pauvreté et la corruption dans les pays africains en voie de développement et dans des pays du Moyen-Orient ne sont pas notre problème, mais le leur. La corruption est dans ces pays corrompus, une autre façon de respirer. A eux de s’en débarrasser, comme c’est à nous de nous débarrasser des corrompus de Car Postal et des élus complices de ces dirigeants malhonnêtes de Swisscom. Nous n’en sommes pas responsables et ce n’est pas à nous à subir les conséquences de leur irresponsabilité, de leur refus de recourir aux moyens anticonceptionnels et de leur corruption. A eux de résoudre leurs problèmes et de se débarrasser de leurs terroristes, de leur racaille, de leurs dictateurs, de leur corruption, de leur mépris pour les préservatifs, pour les femmes et de leurs miséreux. Ce groupe lucide de 75 % des citoyens attend que notre gouvernement soit en priorité à leur service, qu’il assure leur sécurité, qu’il empêche, par tous les moyens modernes, les clandestins accueillis à tort en Italie, en Grèce, en Turquie et ailleurs de mettre les pieds dans notre pays et qu’il protège ses propres citoyens avant de leur faire des leçons de morale et de chercher à les culpabiliser. Ces citoyens sont convaincus que la meilleure façon d’éviter les naufrages en Méditerranée est de faire savoir aux immigrés, à leurs milliers de passeurs mafieux et à ceux qui les financent qu’ils n’ont aucune chance de mettre les pieds chez nous, et qu’ils devront faire demi-tour, à leurs frais, quoiqu’il arrive.

  8. Posté par Ribellu le

    Je me suis rendu sur le site du « progrès » pour voter. J’ai coché « oui » et lorsque j’ai voulu valider ma réponse, une fenêtre s’est ouverte ,il était écrit  » vous avez déjà voté ». Voilà une bonne technique de salopards pour faire diminuer les « oui ». Du coup vu la manipulation des chiffre on peut raisonnablement en déduire que les oui sont à beaucoup plus de 72%.

  9. Posté par Bernard le

    Encore est toujours les migrants. Y en a marre. L’Afrique a voulu son indépendance. Les gouvernements africains se sont offusqués lorsque les européens les mettaient en garde face à leur démographie galopante.
    ALORS STOP. Par tous les moyens.
    Il faut stopper immédiatement cette immigration. L’Europe va se détruire si elle ne réagit pas.

  10. Posté par Vautrin le

    Cela vaut ce que c’est : un sondage. Toutefois, il est certain que dans beaucoup de pays l’invasion est très mal vécue et que la propagande larmoyante n’a plus d’efficacité.

  11. Posté par kitty le

    Oui.

  12. Posté par claudia le

    il est temps que ces importateurs d’immigrés soient jugés et arrêtés. Ils sont payés par les mondialistes, dont Soros et autres ennemis des Européens, pour ces missions de sauvetage programmées par avance. Vive le gouvernement italien pour cet acte de résistance qui j’espère ne cèdera pas aux attaques des traitres de l’UE.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.