Samia Maktouf, avocate de familles de victimes du Bataclan, qualifie la programmation de Médine au Bataclan d’«éloge du meurtre de masse»

post_thumb_default

 

Samia Maktouf (avocate de familles de victimes du Bataclan) : «Les familles de victimes sont légitimement. Choquées par cette provocation affichée, assumée, cette provocation qui constitue une atteinte à la mémoire des victimes. C’est purement indécent. C’est ainsi que c’est perçu. Il est inconcevable pour les familles des victimes qu’on ait pu programmer ce rappeur. […]

L’article Samia Maktouf, avocate de familles de victimes du Bataclan, qualifie la programmation de Médine au Bataclan d’«éloge du meurtre de masse» est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par Dede le

    Pauvre France.

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    La commission d’enquête parlementaire sur les attentats du Bataclan, présidée par Georges Fenech, a publié son rapport sur le site de l’Assemblée nationale le 5 juillet dernier. Il fait état d’actes de barbarie immondes perpétrés par les islamistes au premier étage du Bataclan mais pas un média français n’en a parlé ! Le blackout semble avoir été ordonné par l’Elysée au nom du « padamalgame »…

    L’attentat a fait 89 victimes, des scènes de torture d’une barbarie inimaginable ont été perpétrées par les terroristes islamistes:

    – DECAPITATIONS
    – YEUX ET TESTICULES ARRACHES
    – EVENTRATIONS
    – VIOLS et COUPS DE COUTEAUX AU NIVEAU DES ORGANES GENITAUX
    Les djihadistes ont filmé les tortures.

    Extrait d’une lettre du père d’une des victime au juge d’instruction:
    « Sur les causes de la mort de mon fils A., à l’institut médico-légal de Paris, on m’a dit, et ce avec des réserves compte tenu du choc que cela représentait pour moi à cet instant-là, qu’on lui avait coupé les testicules, qu’on les lui avait mis dans la bouche, et qu’il avait été éventré. Lorsque je l’ai vu derrière une vitre, allongé sur une table, un linceul blanc le recouvrant jusqu’au cou, une psychologue m’accompagnait. Cette dernière m’a dit : ‟La seule partie montrable de votre fils est son profil gauche. » J’ai constaté qu’il n’avait plus d’œil droit. J’en ai fait la remarque ; il m’a été répondu qu’ils lui avaient crevé l’œil et enfoncé la face droite de son visage.»

    Chacun jugera si l’on peut encore parler de liberté d’expression ou si l’incitation à la haine de cet islamo-kaïra est la signature de la DECLARATION DE GUERRE A L’OCCIDENT!

    Les islamistes ne comprenant que le rapport de force, celui-ci est INELUCTABLE. Plus on attend avant de l’engager et plus il y aura de victimes innocentes, c’est TOUT!

  3. Posté par Yolande C.H. le

    La programmation d’un concert de Medine en octobre au Bataclan suscite la polémique et celle-ci repose sur deux références :

    -d’un côté la liberté d’expression d’un rappeur qui prône le djihad (que tout un chacun doit comprendre comme un combat contre soi-même) et il « se donne le pouvoir de blasphémer la laïcité ».

    – de l’autre l’attentat du 13.11.2015 (parmi tous les autres commis avant et après en France et ailleurs).

    Medine profite de cet état de droit qui doit une large place à la liberté d’expression et donc droit à la polémique en tant que rappeur engagé.

    Il existe d’autres chanteurs et groupes engagés, critiques envers « la société » dont ils font partie, sans que cela génère un climat de peur, un environnement menaçant comme celui qui s’est installé, lié aux massacres commis au nom du djihad et qui nécessite une surveillance d’un niveau très élevé et une mobilisation policière et militaire sur le territoire.

    Par rapport à une éventuelle annulation du concert, selon la loi, une telle interdiction ne pourrait avoir lieu « que si la police n’était pas capable d’assurer l’ordre public, ce qui ne saurait se justifier dans le cas d’une salle de spectacle fermée ». A ma connaissance, il n’y a pas eu ni attentats ni menaces programmés ou non venant de laïcards ou de patriotes.

    Utiliser le support « artistique » pour diffuser l’appel au « djihad » qui n’est pas vraiment intériorisé puisque non seulement cette idéologie affiche de plus en plus ses marques de reconnaissance, mais que des musulmans, convertis ou non, jusqu’au-boutistes, exécutent à la lettre les préceptes, c’est cela qui s’appelle dévoyer les acquis de la république.

  4. Posté par Antoine le

     » …les macronistes de droite interpellent la maire (PS) de Paris. Les élus du groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants déposeront un vœu au Conseil de Paris des 2, 3 et 4 juillet prochains demandant à Anne Hidalgo de faire déprogrammer ce concert. »
    Référence : fdsouche
    – Est-ce que Mme Hidalgo est au courant de l’attentat qui a eu lieu au Bataclan et le nombre de morts ? Les assassins muzz ont tous criés  »allons au bar » avant de MASSACRER les spectateurs !
    Cette maire de Paris devrait écouter les jolies chansons de ce merveilleux rappeur qu’en Médine !!
    Référence : https://www.youtube.com/watch?v=JLa9kPFhALE
    Le PIRE, c’est qu’il n’y a déjà plus de places à disposition … des têtes à claques, irrespectueux, du grand n’importe quoi !!

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Pour téléphoner au Bataclan comme le propose Boris Le Lay:

    LE BATACLAN
    56, Boulevard Voltaire 75011 Paris
    Tel : 01 43 14 00 30

  6. Posté par Socrate@LasVegas le

    Une vidéo à regarder, ce rappeur c’est effectivement de l’incitation à la haine!
    https://youtu.be/JaqPkoyyH_I

  7. Posté par Léo C le

    Sachant que cette avocate est maghrébine, vraisemblablement, cela ajoute à la force du réquisitoire.
    Ça peut être aussi un bon gros coup de comm’.

    Courageux, toutefois, Maître.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.