Dernière mode, le théâtre nu. La RTS : « à voir absolument ».

Cenator : Le postmodernisme culturel nous a amené la laideur, la vacuité, en remplaçant le transcendantal par le néant magnifié, la réflexion née dans le narcissisme et morte dans la stupidité.

La dernière mode qui arrive de Paris est le théâtre nu. Notre RTS nationale généreusement sauvée par la population fait un large écho à une actrice qui se croit, mais qui se croit... !

Pour son nouveau spectacle, elle joue nue, en compagnie d’un cheval, dans nos théâtres subventionnés.

Nous n’en croyons déjà pas nos oreilles en écoutant ces émissions : nous nous demandons ce qu’en pensent les spectateurs qui paient pour voir ce genre d’œuvre !

Selon la RTS, c’est un spectacle qu’il faut absolument aller voir !

**************

Vertigo, 7 juin 2018

L'invitée: Laetitia Dosch, à cheval sur le théâtre

Dans "Hate", lʹactrice Laetitia Dosch et un cheval sʹignorent, se cherchent, se parlent - partagent la scène. Elle écoute et raconte ses doutes, ses colères finalement sa conviction forte et assumée que les humains et les animaux peuvent vivre dans la confiance réciproque. A voir jusqu'au 9 juin 2018 au Théâtre de Vidy-Lausanne. Rencontre avec l'équipe artistique le jeudi 7 juin 2018 à l'issue de la représentation et poursuite du spectacle au festival Le Printemps des Comédiens à Montpellier (France) les 22 et 23 juin 2018.
Laetitia Dosch est l'invitée de Pierre Philippe Cadert.

*******

Le 12h30, 1er juin 2018

L’invitée : L'actrice Laetitia Dosch présente son nouveau spectacle "Hate"

La metteure en scène et actrice franco-suisse Laetitia Dosch présentera son nouveau spectacle la semaine prochaine au Théâtre de Vidy à Lausanne. Sur scène, elle se met à nu, au sens propre comme figuré, en duo avec un cheval. Son interview par Karine Vasarino.

Extrait sur Facebook :

Nue sur scène avec un cheval... L'actrice Laetitia Dosch parle de son nouveau spectacle "Hate", qui se joue au théâtre de Vidy à Lausanne.

*******

Couleurs locales, 30 mai 2018

Gimel (VD) est le petit coin de paradis de la comédienne Laetitia Dosch

*******

La Puce à l'Oreille, 3 mai 2018

Tournez manèges (Cinq invités dont Laetitia Dosch)

*******

Le Temps, 6 juin 2018

Sur scène, chuchoter à l’oreille d’un cheval

Spectacle – La sublime comédienne un peu fêlée Laetitia Dosch s’est fixé un nouveau défi. Un duo avec un pure race espagnole pour questionner l’humanité. Equité et liberté au programme de Vidy, jusqu’à samedi

**************

Mais aussi :

24 heures, 4 janvier 2017 (et Les Observateurs)

Lausanne est fatiguée de cultiver la région à ses frais

Le financement de Vidy, de Béjart, de l’OCL et de l’Opéra représente 27 millions par an pour la Ville. Trop, disent ses autorités, compte tenu de leur rayonnement cantonal. […]

24 heures, 26 avril 2016

Des millions pour la rénovation du Théâtre de Vidy

Lausanne – Les autorités sollicitent un million de francs pour remplacer le chapiteau et 3,5 millions pour étudier la modernisation de l’institution au bord du lac. […]

Le Matin, 31 janvier 2012

Le Théâtre de Vidy et le Béjart Ballet reçoivent un million chacun           

Les deux institutions culturelles ont reçu chacune près d'un million de francs en provenance du canton, de la ville de Lausanne et de fonds privés. […]

**************

Sans oublier :

Le Parisien, 7 juin 2018

«Nu», la série française qui ne s’embarrasse pas de vêtements

Nous sommes en 2026. Franck, un ancien flic, se réveille d’un long coma. Entre-temps, deux trois petites choses ont changé en France : la loi Transparence, votée quatre ans plus tôt, impose à tout le monde d’être nu dans les lieux publics. Réchauffement climatique aidant, la population semble s’y conforter, à part un petit groupe de « réfractaires ».

Voilà le concept de « Nu », la nouvelle série d’anticipation française dont les deux premiers épisodes sont diffusés ce jeudi soir, sur OCS Max. L’idée de génie du réalisateur et scénariste, Olivier Fox, tient en deux lettres. « Nu ». […]

8 commentaires

  1. Posté par Leon le

    Et le tennis man americain qui joue avec un t shirt Lacoste franchaiment. A qui croire? Retrouvons nos valeurs svp

  2. Posté par Fanfouet le

    Quelles économies sur les uniformes ! Et l’automobiliste aura le nez juste à bonne hauteur pour estimer la fraîcheur de la prune…

  3. Posté par pierre frankenhauser le

    Je ne sais pas si imaginer les policiers nus est vraiment de l’anticipation, car actuellement, de nombreux agents doivent déjà se sentir nus et désemparés face à toute la racaille criminelle surprotégée par nos politiciens bienpensants et notre justice à deux vitesses.

  4. Posté par Damien Francois le

    Al Bagdaddy n’a pas tort sur tout… La dégénerescence ici n’a plus de brones!

  5. Posté par Pierre-Henri Reymond le

    Comme le dit Socrate, ils finiront par s’effondrer. Et les Cuche et Barbezat avec!

  6. Posté par geni69 le

    NU ? Pourquoi pas ! Cela nous changera des pseudo vêtement noirs qui inondent nos rues ! Ce sera aussi un excellent moyen de distinguer les porteurs d’armes en tous genres sans sélection au faciès.

  7. Posté par Socrate@LasVegas le

    Patience, patience…
    Ces spectacles n’attirent que des gauchistes hors réalités et évoluant en vase clos…Il suffit de patienter pour qu’ils s’effondrent d’eux-mêmes et sur eux-mêmes à l’instar du feu quotidien « vitaminé » 😉

  8. Posté par JeanDa le

    La gauchiasse est la principale grande maîtresse et instigatrice de tous ces spectacle de niveau « pipi-caca ». Elle les produit comme on défèque, et les finance avec l’argent public comme on lance l’argent par les fenêtre.
    Et dire qu’il y a encore beaucoup de sombres crétins qui votent gauchiasse … c’est à désespérer.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.