Parlement suisse. Motion du CN UDC J.-L. Addor : « Pas de militaires voilées dans notre armée ». Rejetée par 123 voix contre 65!

Jean-Luc Addor
Avocat, député, vice-président de l’UDCVR

Ndlr. La motion a été rejetée par 123 voix contre 65 !
Le Conseil fédéral et les Parlementaires qui ont refusé la motion du CN J.-L. Addor : »Pas de militaires voilées dans notre armée » devraient visionner par exemple la vidéo de Chahdortt Djavann ( En Brèves sur notre site aujourd’hui)et tant d’autres s’ils n’ont pas le temps de lire et d’observer mais seulement celui de se soumettre. Lien en bas de page.

18.3141

Motion Addor Jean-Luc. Keine verschleierten Soldatinnen in unserer Armee!

Motion Addor Jean-Luc. Pas de militaires voilées dans notre armée!

ADDOR JEAN-LUCConseil nationalValaisGroupe de l'Union démocratique du Centre (V)

Addor Jean-Luc (V, VS):

A l'origine de cette motion, il y a un événement qui a choqué un certain nombre de patriotes dans ce pays: la publication, sur les réseaux sociaux, de la photo d'une jeune femme en uniforme de notre armée portant un béret par-dessus un voile islamique avec un commentaire dans lequel cette femme se vantait d'être la première femme voilée à faire son service militaire.
Ce qui est choquant, d'abord, dans ce qui s'est passé, c'est que notre armée doit demeurer un lieu d'intégration, et elle ne doit être le lieu de manifestions communautaristes. C'est à cela, au rôle fédérateur et intégrateur de notre armée, que cette femme s'est attaquée. Ce qui a choqué, ensuite, c'est qu'à l'évidence cet événement a été monté comme une opération politique. Le voile, le hijab, c'est sans doute un signe religieux; mais c'est aussi et surtout un signe politique, signe de soumission de la femme - voilà qui pourrait alerter les féministes de cette assemblée, s'il y en a dans cette salle - et de progression de l'islam en terre "infidèle", comme ils le disent. En l'affichant publiquement, de façon ostentatoire, cette femme, dont par ailleurs on croit savoir qu'elle y a été poussée par son entourage, a voulu tester, défier même la hiérarchie. Comment celle-ci a-t-elle réagi? Si j'en crois ce que j'ai pu lire dans les médias, cette militaire a été sanctionnée disciplinairement. Elle continue toutefois à accomplir son service militaire. On nous dit qu'elle ne portera plus de hijab en service, mais seulement un filet. Elle va donc continuer à se singulariser. Car dans notre armée, les femmes n'ont pas à cacher leurs cheveux. Les seuls qui doivent le faire, ce sont les hommes - les chevelus, si j'ose dire - qui ne veulent pas se couper les cheveux pour faire le service.
Quoi qu'il en soit, au niveau du commandant de troupe, on peut dire que ce qui devait être fait l'a été, en tout cas après que le débat s'est déplacé des réseaux sociaux sur le terrain politique. Et qu'en est-il du niveau politique justement? Là, c'était beaucoup moins clair. Questionné par mes soins, le chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports, au nom du Conseil fédéral, n'a pas osé dire clairement que le port du hijab n'était pas réglementaire dans notre armée et qu'il ne saurait y être toléré.
Ses propos un peu équivoques ont été interprétés comme étant un signe de tolérance à l'égard d'une manifestation inacceptable de communautarisme. Il a même aggravé cette impression de laxisme en jouant sur les mots, affirmant que cette jeune militaire ne portait pas un voile, mais un foulard. Il ne disait pas, malheureusement, comment il serait possible de porter un "foulard" - qu'il donnait l'impression de tolérer -, c'est-à-dire un effet vestimentaire qui cache, entre autres, quand même la nuque, sans que cela soit visible, puisque c'est ce critère que retient le règlement "Habillement et paquetages".
Revenons maintenant à l'origine de ce débat. Une jeune musulmane a défié sa hiérarchie et surtout l'autorité politique qui coiffe - c'est le cas de le dire - la hiérarchie militaire. Résultat de ce test? Un flou pour le moins fâcheux de nature à encourager de prochaines tentatives, qui ne manqueront pas de se produire vu l'embarras dans lequel le Conseil fédéral s'est retrouvé, pour rien.
Si nous ne voulons pas nous laisser à nouveau manipuler, si nous ne voulons pas céder au communautarisme dans notre armée, le moment est venu de clarifier définitivement la situation. Le moyen que je propose est souple. Je ne demande pas forcément que l'on passe par la loi pour interdire le hijab et les autres effets vestimentaires, islamiques ou autres d'ailleurs, ayant pour but de dissimuler les cheveux. Alors si, comme je le pense, les règlements en vigueur suffisent pour l'interdire purement et simplement, j'attends par cette motion du Conseil fédéral qu'il le dise, cette fois-ci de manière limpide, sans équivoque. J'attends aussi de lui qu'il donne les ordres nécessaires pour stopper, déjà au stade du recrutement - car on n'en a pas parlé, mais dans cette affaire, la femme était en service avec son hijab, mais qu'en était-il au moment du recrutement? - toute tentative de manifestation communautariste.
Pour encourager le Conseil fédéral, je vous propose donc d'accepter cette motion.

Parmelin Guy, conseiller fédéral:

Le règlement 51.009, "Habillement et paquetages", de l'Armée suisse prescrit au chiffre 4 qu'aucune pièce d'habillement ni objet privé ne doit être visible lors du port de quelque tenue que ce soit. Il s'agit de maintenir une image uniforme des personnes qui sont en service. Le droit actuel interdit donc le port d'un voile ou d'un foulard au service militaire, ou conjointement à l'uniforme, puisqu'il s'agit d'effets privés visibles. Les commandants sont tenus de contrôler le respect de cette prescription et de sanctionner les infractions, au besoin par une procédure disciplinaire. J'ai déjà donné des instructions afin que le règlement soit appliqué strictement et sans exception.
En ce sens, nous vous proposons de rejeter la motion.

Abstimmung - Vote 
namentlich - nominatif: 18.3141/17065pdf
Für Annahme der Motion ... 65 Stimmen
Dagegen ... 123 Stimmen
(0 Enthaltungen)

PS. La vidéo avec Chahdortt Djavann sur le voile  sur notre site aujourd'hui , ici

7 commentaires

  1. Posté par steve le

    On se fait emmerder pour 5 minutes de plus au parcomètre, par contre contre cette énergumène peut se fourre du règlement militaire et l’afficher?!
    Ce n’est plus une armée mais un camp de vacances à la carte…. La cour martiale ou la prison?! C’est juste pour les kouffars? Ah d’accord…

    Si au moins on pourrait s’en servir en cas de guerre comme bouclier humain comme dans south Park je veux bien, mais sinon ça devient ridicule.

    Tant qu’à engager des femmes autant faire un bataillon féminin. Ça évite tout problème et pas besoin d’adapter les critères physiques

  2. Posté par aldo le

    Après l’Hebdo le Matin dégage et c’est une bonne nouvelle pour la démocratie. Mais dans ce rapport 123 contre 65 on peut quasiment observer que le parlement est entièrement sous l’influence de la presse qui se comporte comme représentante d’un Etat totalitaire. Toutes le pétroleuses gauchiasses pleurent le Matin qui était devenu leur tribune personnelle. Tous ces multipassports qui se précipitaient à l’abreuvoir médiatique du Matin. Ada Marra, Géraldine Savary, Nuria Gorrite, Samuel Bendahan et la liste est très très longue… Tout ces agités du bocal nous gonflaient la tronche à longueur de lecture en étalant leurs parti-pris bobo gauchos, quand ce n’est pas directement crypto-communistes en tenue de camouflage chez les écolos. On les comprends les pauvres qui voulaient encore nous faire casquer à travers le racket Billag-Serafe, pour leurs associés préférés. https://www.tdg.ch/economie/Le-Matin-papier-disparait-apres-125-ans/story/27616940 https://www.rts.ch/info/suisse/9110412-la-suisse-versera-le-milliard-de-cohesion-a-l-union-europeenne.html

    En 2017, PERTES DE 6,3 MILLIONS … 34 MILLIONS au cours des dix dernières années… Pas trop bavards pour nous dire qui c’est QUI PAYAIT par exemple? Vous connaissez des idiots qui versent des sommes pareilles à vide sans contre-parties ? C’est plus que clair. C’était comme pour Erasmus on payait beaucoup plus pour recevoir beaucoup moins. Pour l’Hebdo, comme pour le Matin tonton Juncker devait aussi boucher les trous pour que ces officines soutiennent les baronnies du vivre ensemble, léchant les bottes de l’Europe bolchévique totalitaire U€RSS.

    Voilà pourquoi ont doit le retour d’ascenseur au junckie de Bruxelles avec les 1,3 milliards de la cohésion. Ce ne sont là que des exercices de vases communicants dans lesquels il faut bien payer la presse dominante qui nous intoxique. Les temps sont durs pour les tartuffes. On finit par fermer… mais le Matin Dimanche continue à assurer le bourrage de crânes pour les futures votations et élections. De quel droit ? La presse n’est pas élue mais elle fabrique les élus et donc les lois. Et les parlementaires redevables lui lèchent les bottes et puis ils montent dans son estime, pour finir par un exercice de lèches-culs permanents qui doit plaire à certains pervers.

  3. Posté par aldo le

    Après l’Hebdo le Matin dégage et c’est une bonne nouvelle pour la démocratie. Mais dans ce rapport 123 contre 65 on peut quasiment observer que le parlement est entièrement sous l’influence de la presse qui se comporte comme représentante d’un Etat totalitaire. Toutes le pétroleuses gauchiasses pleurent le Matin qui était devenu leur tribune personnelle. Tous ces multipassports qui se précipitaient à l’abreuvoir médiatique du Matin. Ada Marra, Géraldine Savary, Nuria Gorrite, Samuel Bendahan et la liste est très très longue… Tout ces agité du bocal nous gonflaient la tronche à longueur de lecture en étalant leurs parti-pris bobo gauchos, quand ce n’est pas directement crypto-communistes en tenue de camouflage chez les écolos. On les comprends les pauvres qui voulaient encore nous faire casquer à travers le racket Billag-Serafe, pour leurs associés préférés. https://www.tdg.ch/economie/Le-Matin-papier-disparait-apres-125-ans/story/27616940

    En 2017, pertes 6,3 millions… 34 millions au cours des dix dernières années… Pas trop bavards pour nous dire qui c’est QUI PAYAIT par exemple? Vous connaissez des idiots qui versent des sommes pareilles à vide sans contre-parties ? C’est plus que clair. C’était comme pour l’Hebdo, tonton Juncker bouchait les trous pour que ces officines soutiennent les baronnies du vivre ensemble léchant les bottes de l’Europe bolchévique totalitaire U€RSS. Voilà pourquoi ont doit le retour d’ascenseur au juncker de Bruxelles avec le 1,3 milliards de la cohésion. Ce ne sont là que des exercices de vases communicants dans lesquels il faut bien payer la presse dominante qui nous intoxique. Les temps sont durs pour les tartuffes. On finit par fermer… mais le Matin Dimanche continue à assurer le bourrage de crâne pour les futurs votations et élections. De quel droit ? La presse n’est pas élue mais elle fabrique les élus et les lois. Et les parlementaires redevable lui lèche les bottes. Un exercice de lèches-culs permanents qui doit plaire à certains pervers.

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il faudra comparer les deux listes des votants pour cette motion et pour l’initiative parlementaire sur l’incompatibilité de la charia avec l’ordre public. Quelque chose me ditque nous retrouverons les memes crétins.

  5. Posté par Gérald le

    PARMELIN GUY Conseiller fédéral est UDS ou socialiste? Ce type trahi sont parti et les gens qui ont voté pour lui. J’ espère que l’ UDC recevra une immense claque au prochaine élection, c’ est tout ce que ce parti mérite quand on voit ce que font les 2 glandeurs au CF.

  6. Posté par Antoine le

    Retenons bien ceci :
     »Motion du CN UDC J.-L. Addor : « Pas de militaires voilées dans notre armée ». Rejetée par 123 voix contre 65! »
    Encore une fois, 123 traîtres à la Patrie ont osé voter contre l’UDC !
    Ils ne se rendent absolument pas compte que les position est indéfendable !
    Je cite M. Parmelin :  »J’ai déjà donné des instructions afin que le règlement soit appliqué strictement et sans exception. » Le vers est dans le fruit ! Il est inutile d’en rajouter !

  7. Posté par aldo le

    123 voix contre 65, c’est exactement le chiffre du noyau dur des totalitaires bolchéviques qui apparaît lors des votations. Si les Suisse ne suivaient pas les injonctions de la presse à la botte mais leur conscience, ce serait l’inversion de ces chiffres. L’abstentionnisme est un crime. Des étrangers multipasseports trahissent notre pays comme parlementaires. C’est une évidence qu’ils retourneront dans leur pays d’origine lorsqu’il y aura la guerre civile. Et sans frontière, il faudra se dépêcher de les localiser et des les arrêter pour pouvoir les juger en comparution et sanction immédiate.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.