« Migrants ». Scandale des immigrants non contrôlés : Angela Merkel était au courant

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Scandale des immigrants non contrôlés : Angela Merkel était au courant

 

Le dysfonctionnement de la politique d’immigration allemande est la faute de Merkel, écrit le journal Bild, après que l’ancien chef des services d’immigration (BAMF) a révélé qu’il avait informé la chancelière en 2017 déjà des problèmes que son office rencontrait avec la vague de faux réfugiés déclenchée par elle. Cette affaire, qui avait commencé par la découverte de milliers de dossiers non examinés par l’agence de Brême, est remontée tout d’abord à la centrale de Nuremberg, puis au nouveau ministre de l’intérieur Seehofer, qui traîne toujours les pieds pour établir les responsabilités. Les « Verts » et le parti de « la Gauche »  s’opposent encore à la commission d’enquête réclamée par les Libéraux et l’Alternative pour l’Allemagne, tandis que des remous agitent la coalition de gouvernement entre les chrétiens-démocrates et les socialistes. Le scandale a maintenant atteint Angela Merkel. Y survivra-t-elle ?

 

https://www.bild.de/politik/inland/marion-horn/das-asyl-versagen-ist-merkels-versagen-55886164.bild.htmlhttps://www.focus.de/politik/deutschland/medienbericht-ex-bamf-chef-wies-merkel-2017-auf-ueberforderung-der-asyl-behoerde-hin_id_9029256.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Les documents que révèle le BAMF prouvent de façon irréfutable que les services de la chancellerie savaient que cela allait finir par un désastre et que les autorités étaint complètement débordées. Non seulement le « coordinateur des réfugiés » Altmeier le savait, mais aussi la chancelière Angela Merkel. Elle était informée. C’était une affaire au sommet. Si Madame Merkel est honnête, elle doit reconnaître que « Nous le pouvons » est devenu « Je le savais ».

Claude Haenggli, 3.6.2018

5 commentaires

  1. Posté par Damien Francois le

    Qui est étonné? TOUTE l’invasion de l’Europe est voulue et planifiée. Punkt.

  2. Posté par pepiou le

    Cette femme soit être jugée en tant qu’empoisonneuse sociale. Verser du poison dans les réservoirs d’une grande ville et déverser dans un pays des millions d’individus qui vont l’empoisonner sont des crimes de masse qui doivent être sévèrement réprimés.

  3. Posté par Antoine le

     »l’ancien chef des services d’immigration (BAMF) a révélé qu’il avait informé la chancelière (Mme Mrkel) en 2017 déjà des problèmes que son office rencontrait avec la vague de faux réfugiés déclenchée par elle …  »
    Mme Merkel est COMPLICE et laisse faire après avoir provoqué la plus grand immigration de masse illégale de ces dernières années !!
    A arrêter et à condamner TRÈS sévèrement !!

  4. Posté par Françoise le

    Un article de Focus DE
    https://www.focus.de/politik/deutschland/bamf-skandal-fuehrungskraefte-wussten-seit-jahren-ueber-unregelmaessigkeiten-bescheid_id_9027822.html
    parle d’ « irrégularités » dans l’enregistrement des immigrants qui auraient déjà été dénoncées en 2014.
    Un autre article de Alexander Wendt sur ef-magazine.de (malheureusement plus accessible ce matin mais encore cité sur le site « Politikversagen) met en lumière le fait que le BAMF (Bundesamt für Migration und Flüchtlinge) a été réorganisé peu avant la « crise migratoire » de 2015 en vu de faciliter les « irrégularités ». Il semblerait que l’ordre avait été donné d’en haut, que toute personne se disant syrien/ne obtienne tout de suite les aides nécessaires sans devoir prouver ses dires.
    Des dizaines de milliers de magrébins se sont empressés, avec la bénédiction du gouvernement allemand, de se mêler aux vrais réfugiés et de se déclarer syriens…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.