Violences dans les stades. La Fédération suisse des policiers critique S. Sommaruga

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Après les violences de la Pontaise, la présidente de la Fédération suisse des policiers demande un changement d'attitude des politiciens, en particulier de Madame Sommaruga.

 

Johanna Bundi Ryser, une frêle Grisonne, mais qui est la plus haute représentante des forces de police sur le plan fédéral, est déçue de l’attitude des politiciens, en particulier de la ministre responsable de la sécurité, qui refusent de prendre en Suisse des mesures semblables à celles qui sont appliquées dans les pays voisins contre la violence dans les stades, particulièrement ceux où l’on joue le ballon avec les pieds ou le palet avec une crosse. Il n’y a presque pas de parties de football ou de hockey sur glace au cours desquelles  des policiers ne soient pas victimes de violences. Lors de presque chaque partie de football, on peut observer à la télévision des sauvages allumant du matériel pyrotechnique ou même, comme cela s’est passé lors de la dernière rencontre à domicile du relégué Lausanne-Sports, qui envahissent le terrain et font en sorte que la partie soit interrompue. « Si rien ne se passe maintenant et que les excès de violence continuent à être minimisés, ce sera alors un faux signal donné pat la politique », a-t-elle déclaré à la Weltwoche.

 

https://www.weltwoche.ch/ausgaben/2018-21/artikel/johanna-bundi-ryser-gegen-die-hooligans-die-weltwoche-ausgabe-21-2018.i

 

Traduction /Claude Haenggli) : Madame Bundi Ryser critique nommément la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, qui ne veut pas renforcer le système pénal. « C’est incompréhensible pour nous, quand on connaît les derniers incidents », dit la présidente de la Fédération des fonctionnaires de police. La conseillère fédérale responsable ne veut aucune aggravation des peines pour des délinquants isolés et seulement augmenter les amendes remplaçant les jours d’emprisonnement de 30 à 120 francs pour les fauteurs de troubles agissant en groupe. Les coupables se foutent de toute façon des amendes. Cela ne provoque aucun résultat, pas même un effet de dissuasion. Et elle ajoute : « Il semble qu’il faudra d’abord qu’un policier soit tué pour qu’on se décide à agir enfin.

Claude Haenggli, 25.5.2018

 

7 commentaires

  1. Posté par JeanDa le

    ENFIN !!!! C’est le moment ! Les policiers ont compris qui les empêche des faire leur métier ET QUI LES MET EN DANGER ! Et ils osent le dire !

  2. Posté par JeanDa le

    ENFIN !!!! Les policiers ont compris qui les empêche des faire leur métier ET QUI LES MET EN DANGER !

  3. Posté par leone le

    Qu’elle retourne à son piano c’est certainement là qu’elle nuira le moins. Le pays lui en sera reconnaissant…

  4. Posté par Arnaud le

    Il faut savoir aussi que les entreprises de sécurité qui gèrent l’intérieur des stades sont soumises aux demandes de la Swiss Football League. Par exemple pour éviter que ça dégénère à l’entrée des supporters adverses les plus exités, la SFL demande de ne fouiller qu’une personne sur 10 ou 20. Entrée rapide et fluide mais les types entrent dans le stade avec ce qu’ils veulent : torches, fumigènes et autres engins pyrotechniques… C’est un aveu d’impuissance des autorités, il suffit de 50 ou 100 personnes hyper violentes qui n’ont même pas besoin de faire de menaces pour obtenir ce qu’ils veulent (pas besoin car tout le monde sait de quoi ils sont capables) et ils laissent faire dans une certaine mesure en regardant ailleurs, ils laissent faire tant que ça ne dépasse pas une certaine limite.

  5. Posté par Jack Palance le

    Cette femme est totalement incompétente !….elle fonctionne à l’émotionnel et par humanisme excessif, de plus, complètement larguée tout comme 80% des femmes d’ailleurs.
    Elle n’a en plus aucune légitimité n’ayant jamais prêté serment.
    Que cette potiche incapable retourne à Koenitz ou s’occuper de la défense des consommateurs, poste que ce cancer helvétique (de souche?) n’aurait jamais dû quitter !

  6. Posté par Jack Palance le

    Sommaruga est totalement incompétente, irresponsable et complètement larguée !….elle fonctionne à l’émotionnel, par humanisme et lâcheté !….cette femme, comme bien d’autre, n’a pas du tout les épaules inhérentes à la fonction qu’elle occupe !…de plus, elle n’a aucune crédibilité n’ayant jamais prêté serment !…dans le privé, il y a longtemps qu’elle aurait été shootée, voir même jamais nommée à un poste aussi responsable !…..qu’elle retourne siéger à Koenitz ou dans son association de défense des consommateurs.
    Cette cruche est un cancer pour la Suisse ainsi que toute sa clique de gauchistes !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.