Thomas Matter, CN UDC, « Dans le marais bernois » no 27

Lien vers la vidéo en dialecte alémanique, ici

https://www.youtube.com/watch?v=v3__vkz0Stk

 

Traduction résumée en français, J.-D. Ruegsegger

 

La tolérance des « tolérants »

 

Le Conseil municipal à dominante rouge-vert la Ville de Zurich démontre son pouvoir par son intolérance et son étroitesse de vues.

 

Après 4 ans, le conseiller FDP Filippo Leutenegger réélu doit remettre son Département des transports et se voit confier le Département (insignifiant) des écoles et du sport. La Gauche se moque manifestement des valeurs de collégialité, de tolérance et de respect des minorités, des valeurs qu’elle respecte jusqu’à ce qu’elle détienne elle-même le pouvoir.

 

La présidente de la Ville Mauch, qui prêche en permanence la tolérance envers les minorités sexuelles et politiques, manifeste le comportement d’un cobra toxique assoiffé de pouvoir. Mais Corine Mauch et consorts risquent simplement de se tirer une balle dans le pied.

 

J’en appelle au Conseil d’Etat du canton de Zurich, à majorité bourgeoise, afin qu’il accorde la réciprocité: Plutôt que de voir Jacqueline Fehr (PS) gouverner le canton et voir ses collègues la suivre dans sa doctrine de naturalisation de masse et de reconnaissance de l’islam, on pourrait lui confier la direction d’un service à créer pour la gestion de la destruction de documents.

 

La majorité bourgeoise du CF doit imposer à Simonetta Sommaruga le Département de la Défense, ou mieux, un nouveau Département pour l’égalité dans l’élevage en captivité de hamsters dorés.

 

Pour l’agglomération zurichoise, le remplacement de Filippo Leutenegger par Richard Wolf (extrême-gauche) annonce plus de fermetures de routes, de zones 30 km/h, d’amendes de stationnement, d’obstacles à la circulation, et des places de parc hors de prix (s’il en existera encore). Par contre, la police n’a plus le droit d’indiquer la nationalité des criminels.

Lors des prochaines élections, un grand nettoyage s’impose.

 

Vidéo de la semaine :

 

Vu que les médias et le Bundestag lui-même ont déformé les propos tenus il y a quelques jours par Alice Weidel devant le parlement allemand, les voici dans leur authenticité:

 

L’augmentation de la population avec des délinquants immigrés et détenant plusieurs identités semble ne pas vous gêner. Mais je peux vous le dire, les burqas, les fillettes voilées, les hommes à l’assistance sociale armés de couteaux  et autres fainéants n’assureront ni notre prospérité, ni notre croissance économique, ni notre Etat social. (…) Je terminerai avec une citation de l’ancien président tchèque Milos Zeman, une citation déjà présentée par l’honorable élue Erika Steinbach (précédemment CDU): « Si vous vivez dans un pays qui punit la pêche sans permis, mais pas le franchissement illégal de la frontière sans passeport valable, vous avez pleinement le droit de dire: "ce pays est gouverné par des idiots" ».

 

Thomas Matter, 23 mai 2018

 

 

 

 

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.