« Mon voile n’a aucune fonction politique », répond la présidente de l’Unef qui a créé la polémique

BFMTV  Ajoutée le 21 mai 2018
"Mon voile n'a aucune fonction politique", répond la présidente du syndicat Unef à l’Université Paris IV, Maryam Pougetoux, qui a suscité la polémique en apparaissant en hijab. Plusieurs personnalités ont considéré incompatible le port du voile avec ses fonctions. Marlène Schiappa s’est dite "interpellée" par le choix de l’Unef. Gérard Collomb a lui jugé vendredi sur BFMTV et RMC "choquant" cette pratique.

 

5 commentaires

  1. Posté par Mady le

    Qu’elles arrêtent enfin de provoquer, car ce n’est que de la provocation.

  2. Posté par Vautrin le

    « Ça » dirige l’unef, orga ultra-gauchiste : rien d’étonnant. Quoi qu’il en soit, le torchon islamique est un emblème politique au même titre que la faucille et le marteau, la croix gammée, l’arc-en-ciel détourné à des fins perverses. Fi Ifrikya, fissah, la crétine convertie !

  3. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Combien de temps encore cette soumission aux barbares ?

  4. Posté par pepiou le

    Celles et ceux qui confondent l’Europe et le Magreb feraient mieux d’y retourner fissa et définitivement.

  5. Posté par JeanDa le

    Une folle envie de lui flanquer des baffes …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.