La Neue Zürcher Zeitung propage une vieille accusation antisémite

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Ndlr. Qui propage des fake news? Et l’antisémitisme?

La Neue Zürcher Zeitung propage une vieille accusation antisémite

 

La Neue Zürcher Zeitung, dont l’attitude anti-israélienne de la rédaction est connue, a accordé un large entretien louangeur sur les trois quarts d’une page à une activiste suisse pro-palestinienne dont les déclarations ont culminé dans l’affirmation que toutes les fontaines de Gaza ont été empoisonnées. Ce journal qui se dit de centre-droit, mais qui propage de plus en plus des idées gauchistes, a dû s’excuser et retirer le paragraphe incriminé de son site électronique. Mais le mal était fait.

 

https://www.blick.ch/news/schweiz/zuerich/shitstorm-um-gaza-artikel-nzz-muss-brunnenvergifter-zitat-entfernen-id8395282.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Alex Baur, journaliste suisse de la Weltwoche, a réagi sur Twitter : Incroyable ! la très vieille accusation mensongère de haine contre les Juifs comme empoisonneurs de l’eau refait surface en 2018 dans la NZZ. J’en reste sans voix. On ne peut décidément plus prendre au sérieux cette « feuille de qualité ». 

Claude Haenggli, 20.5.2018

 

8 commentaires

  1. Posté par Marcel le

    Que fait la LICRA !?

  2. Posté par SM le

    Ce canard, vénéré comme « le journal suisse clé au niveau international » est une véritable calamité ! Comment peut-il donner dans de telles fadaises pro-palestiniennes?! Comment peut-il engager la Suisse dans un tel antisémitisme dégradant ? Honte à ce canard de merde. Espérant qu’il disparaîtra, il ne mérite pas de survivre la crise des médias écrits…!

  3. Posté par bigjames le

    Quand le peuple aura compris qu il ne faut plus acheter ces journaux ni même lire les gratuits, et de surcroît, boycotter la RTS, tout ira déjà beaucoup mieux !

  4. Posté par Antoine le

    La NZZ devient du papier  »Q » comme beaucoup d’autres journaux !
    Après, les rédacteurs s’étonnent que nous n’achetons plus leurs journaux …
    Notre presse suisse vole de plus en plus BAS …

  5. Posté par Marcel le

    Ce n’est pa la premiere fois que ce jounal diffuse des idees racistes et antisemites . Ce genres de fakes news deraient etre sanctionees plus severment !!

  6. Posté par kandel le

    « […] les déclarations ont culminé dans l’affirmation que toutes les fontaines de Gaza ont été empoisonnées. […] »

    Gober et PUBLIER une telle « information », … ces journalistes de la NZZ auraient été accueillis à bras ouverts par les services de Goebbels !

    Quel niveau, la haine d’Israël et/ou des Juifs, est toujours la même et donne toujours les mêmes résultats.

    Parions que ces journalistes sont des bienpensants tout ce qu’il y a de plus respectables.

  7. Posté par Jean-Daniel Piolet le

    À Zürich il y a deux journaux: le Tages Anzeiger, de gauche et la NZZ, de droite. Bien entendu la NZZ n’est pas de droite (il n’y a PAS de média de droite en Suisse, même sur internet) mais au moins cela donne l’impression d’une diversité. Toujours est-il que les plus lus sont 20 Minuten et Blick, distribués gratuitement et lus dans les transports publics par ceux et celles qui ne regardent pas leur téléphone portable.

  8. Posté par Socrtate@LasVegas le

    La NZZ est antisémite!
    Diffuser une telle chose puis s’en défosser discrètement PAR UN AUTRE CANAL, montre à quel point il s’agit d’une DECISION STRATEGIQUE !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.