Des Corses insultent les footballeurs du Havre de «Français de m*rde», «négros», «sales arabes»

post_thumb_default

 

Situation tendue avant le match de football entre Ajaccio et Le Havre le 18 mai, deux clubs de Ligue 2 qui se disputent le droit d'accéder en Ligue 1. Le bus du Havre a en effet reçu des projectiles et les joueurs ont été insultés par des supporters corses : «Français de m*rde», «négros», «sales arabes», ont rapporté les équipes de France info.

Le véhicule ne pouvant avancer, bloqué pendant plus de trois heures, le préfet a décidé de reporter la rencontre. «Un policier a été très légèrement blessé par un éclat de fumigène», a précisé le  sous-préfet chargé de la sécurité Xavier Delarue, contacté par l'AFP. «150 supporters ont notamment lancé des fumigènes et des bombes agricoles», a-t-il ajouté. «Les joueurs n'ont qu'une envie, c'est de rentrer chez eux», a déclaré à l'AFP l'entraîneur normand Oswald Tanchot en précisant sur l'antenne de BeIN Sports que «les joueurs [étaient] un peu choqués».

Il y a un racisme extraordinaire

Alain Orsoni, vice-président de l'AC Ajaccio, a, de son côté, déploré le comportement de quelques «abrutis» qui «pénalisent le club». Joint par France info, le président du club du Havre, Vincent Volpe, était lui aussi abasourdi : «Les insultes et les menaces de mort [avaient] commencé le matin. Les pétards, eux, ont retentit toute la journée, autour de l’hôtel… Il y a un racisme extraordinaire : je suis choqué.»

Faisant fi de plusieurs requêtes du président du Havre, après ces événements, la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de repousser la confrontation au 20 mai (soit deux jours après les incidents) et de refuser la demande du Havre, que la future rencontre se dispute sans supporters, à huis clos.

"Le #HAC ira bien demain à Ajaccio malgré la demande refusée par la @LFPfr des 72h de repos" V. Volpe

— HAC Football ⚽️ (@HAC_Foot) 19 mai 2018

"Nous avons demandé que ce match se joue à huis clos, là encore demande refusée par la @LFPfr " V. Volpe

— HAC Football ⚽️ (@HAC_Foot) 19 mai 2018

En conférence de presse, Vincent Volpe a déploré les décisions des instances du football français : «Nous avons le sentiment que c'est la victime qui est sanctionnée par la LFP.»

"Nous avons le sentiment que c'est la victime qui est sanctionnée par la @LFPfr " V. Volpe

— HAC Football ⚽️ (@HAC_Foot) 19 mai 2018

Xavier Delarue a néanmoins précisé que «les conditions de sécurité seront assurées et renforcées» pour la nouvelle confrontation sportive.

Lire aussi : Corse : des milliers de nationalistes battent le pavé pour pousser l'Etat à négocier (IMAGES)

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par h8 le

    les CORSES ont une bonne vue cela explique bien les choses !!!! vive la CORSE.

  2. Posté par Joseph le

    Les corses sont de grands enfants! Quel est le proverbe déjà? Ah oui, la vérité sorte de la bouche des enfants 😉

  3. Posté par Vengeur le

    C’est malheureux mais normal…..lorsque les chances importées par les traîtres agissent de la même façon contre le peuple, ce dernier (les Corses) répliquent avec les mêmes armes. Et c’est très bien.

  4. Posté par Maurice le

    Haha, c’est qu’ils ont les yeux en face des trous, eux, les Corses. Ce n’est pas du racisme, c’est du réalisme !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.