3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Sur Genève les vrai-faux passeports sont dans les mains du Chancelier. Il serait cohérent de soumettre ce poste à une élection après celle du Conseil d’Etat. Un vrai contre-pouvoir pour bloquer les ambitions scélérates de Pinocchio le traître et le Baudet de la tour maudet qui nous la joue, tout et son contraire.

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Mais c’est encore bien plus facile en France d’obtenir un faux-vrai passeport. En France, la loi n’est pas appliquée avec sérieux et rigueur: les faux actes de naissance, sur lesquels sont établis de faux-vrais passeports biométriques, sont nombreux en France. Les illégaux et les ménages polygames musulmans cumulent plusieurs identités, plusieurs domiciles et prestations sociales.
    De plus, chaque année en France 600 000 cartes d’identité sont volées et 8 % des Français ont été victimes d’une usurpation d’identité sur les dix dernières années. Dans le fichier national des empreintes génétiques, qui abrite deux millions de traces de délinquants, criminels ou contrevenants, il y a 100 000 empreintes correspondant à deux ou plus états civils différents (!). A cela s’ajoute que, en 2011, il a été conclu que sur 6,5 millions de passeports français biométriques-UE examinés, plus de 500 000 étaient des faux et ou contenaient des erreurs. Et les « patriotes » français ne veulent pas que Marine Le Pen y mette de l’ordre! Et c’est moi qu’on tripatouille quand je prends l’avion et c’est à moi qu’on veut interdire une arme personnelle légale!

  3. Posté par SD-Vintage le

    Les politiciens européens ont une nouvelle stratégie de communication : reconnaitre les faits, prendre une fausse mesure, et en pratique ne rien faire. Comme ça on ne peut pas leur reprocher d’avoir menti.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.