Intolérance dogmatique des gauchistes antispécistes

L’antispécisme, c’est le nouvel intégrisme religieux, qui ne reflète qu’une grande pauvreté spirituelle et un système de valeurs de cinglés.
A priori, les végétariens ou les vegans ne devraient pas mériter plus d’attention que les anti-alcooliques ou les adeptes de la diabolisation du sucre. Nous pourrions passer notre chemin sans nous attarder sur cette mode de bobos blancs si les médias ne donnaient pas une si large publicité à leurs actions.
Mais aujourd’hui, nous ne pouvons plus ignorer ces maboules, car ils s’attaquent aux paysans et aux bouchers, causant par leurs attaques haineuses et hystériques des dégâts considérables.

En Suisse, de nos jours, aucun membre sensé de la Croix-Bleue ne se mettrait à tout casser dans une distillerie ou un bistrot, ni à saccager une plantation de vigne.
Il s’agit par conséquent d’un phénomène tout autre, qui utilise l’amour et le respect des animaux comme prétextes.

Les antispécistes mettent les humains au même niveau que les animaux et nous appellent à réfléchir pour savoir si, dans un incendie, il faut sauver en priorité un enfant ou un animal.

Une réflexion s’impose pour comprendre comment des bobos en sont arrivés là, qu’est-ce qui agite cette minorité de givrés, quel arrière-plan idéologique anime et motive cette nouvelle forme de terrorisme.

Les animaux, les éleveurs, les bouchers sont pris en otage dans une lutte prétendument justifiée par une nouvelle forme de la lutte des classes d’antan, à savoir un marxisme culturel remodelé.

En effet, les méthodes des antispécistes s’apparentent aux méthodes de subversion utilisées par les Révolutions de couleur, les Femen, les Black lives matters, les #MeToo, les hystériques du changement climatique, les adeptes de la cause palestinienne, les anti-OGM, les anti-nucléaires, les lobbies défendant les sans-papiers, les pro-réfugiés, les lobbies arc-en-ciel, et bien sûr toutes les minorités agissant au nom d’une théorie marxiste comme les anticapitalistes, les anarchistes, les antimondialistes, les black blocs, les trotskystes-maoïstes, les adeptes de Che Guevara, etc.

Tous ces mouvements utilisent les méthodes prônées par Saul Alinsky ou Srdja Popovic.
Tous cherchent à imposer par la force de nouvelles normes sociales ayant pour but ultime la subversion des sociétés occidentales.

Les actions subversives financées par Soros se sont toutes inspirées de théoriciens du marxisme culturel avec:
- sabotages,
- révoltes « populaires » téléguidées,
- manifestations visant à créer le chaos,
- actions apparentées au terrorisme.

Tout cela pour imposer à la majorité le point de vue d’une minorité. La technique ad hoc étant celle des guerres asymétriques, des guerres d’usure : harcèlement, guérillas, même s’il ne s’agit que de guérillas culturelles.

Tous les théoriciens des révolutions qui ont agité le monde depuis un siècle ont puisé leurs méthodes aux mêmes sources.

Leur dénominateur commun, c’est l’aversion de la civilisation et de la démocratie, le dogmatisme radical, le travail de persuasion d’une minorité, qu’une masse de moutons va suivre. Ces derniers aiment se sentir « vivre » en groupe, en masse, ils ont cédé aux pressions psychologiques ou ont été envoûtés par les promesses de meneurs. Les méthodes d’intimidation des activistes meneurs, souvent des fous furieux ne tolérant aucune controverse, rendent les suiveurs dociles. Les rares moutons disposant d’un peu d’esprit critique sont, ou  bien éliminés ou bien manipulés pour les faire entrer dans le moule.

Quant aux meneurs, leur cause, la plupart du temps, n’est qu’un prétexte pour faire valoir leur propre personne et leur ego démesuré. Cet ego les pousse à se démarquer, à devenir quelqu’un de reconnu, si possible une célébrité, une star. Telle est leur conception de la réalisation de soi.

Qu’y a–t-il de plus normal que le fait qu’une minorité opprimée cherche à s’organiser, et même à se révolter, pour améliorer sa condition ?
Mais tous les mouvements sociaux de subversion qui agitent l'Occident, se servent d’une minorité opprimée, réelle ou imaginaire, pour faire triompher leur lubie issue du marxisme culturel.

******

La star romande des antispécistes, Virginia Markus (VM), qui a réussi à bloquer un abattoir, et à ameuter tous les médias romands avec ses reportages sur des élevages, passe sur les ondes de la RTS à un rythme soutenu.

« Forum » du 09.05.2018 : résumé de l’interview de VM

SAVOURONS LE JARGON MARXISTE de cette bobo emblématique qui vit avec trois grands chiens de race (tous végétariens bien sûr et ‘de race’ s’il vous plaît), un chat et son compagnon qui n’est autre que le fils d’Henry Dès, également chanteur. Auparavant, VM travaillait comme éducatrice. Nous ignorons quelles sont leurs ressources financières, mais selon le reportage, ils ne sont nullement dans le besoin. Nous serions très intéressés d’en savoir un peu plus. VM dit : « Mon petit confort de vie est très secondaire par rapport à la souffrance des animaux. » Oui, mais quand même un petit confort avec un logement luxueux, une voiture, des chiens de luxe, et tout cela sans activité lucrative. Elle avoue même dans l’émission Mise au Point ne pas faire toujours attention aux limitations de vitesse…  autre signe d’une grande aisance financière.

La dernière lutte de VM : l’élevage des chèvres angora ... en Afrique du Sud.

VM dit vouloir chambouler notre système économique, parce que nous sommes injustes vis-à-vis des 60'000 animaux vivant en Suisse. [...] « Ce chiffre en constante augmentation va forcément induire des actions de plus en plus directes, de la désobéissance civile, sachant que la désobéissance civile, encore une fois, n’est pas assimilable à de la délinquance mais à un mouvement contestataire qui attaque le système dans son ensemble. » [...]

Le but est d’attaquer toutes les strates de la société concernées par l’antispécisme, elles vont être visées, de différentes manières, par des actions antispécistes. Blocage des abattoirs, conférences, ici ou là, boucheries caillassées... on peut encore discuter. [...] »

Mehmet Gultas lui demande si elle peut soutenir les caillassages de boucheries.

VM : « Alors, moi, je ne vais pas répondre tout de suite de façon synthétique à cette question. L’idée, ce n’est pas de dire oui-non, ou on est pour ou contre le caillassage des boucheries… par contre de rappeler le contexte. Le mouvement antispéciste évolue, et on se rend compte que le dialogue est impossible, tant les intérêts économiques (OUF, merci, nous avions craint que vous alliez oublier d’en parler, ces satanés intérêts économiques dont une bobo munie d’une carte de crédit bien approvisionnée peut bien parler avec mépris) sont prépondérants par rapport à la vie des animaux et à la dignité de l’animal. [...]

Pour l’instant on n’a pas de preuves si ce sont vraiment des antispécistes qui ont décidé de manière plus directe en s’attaquant à des biens matériels qui sont complètement dérisoires par rapport au meurtre des animaux qui est dénoncé.  La véritable violence se trouve dans les murs des abattoirs et dans les élevages, » [...]

Rappelons que, pour la deuxième fois, les antispécistes se sont attaqués à la même boucherie à la place du Molard à Genève. La boucherie a été totalement démolie, les vitres cassées, le magasin saccagé, la marchandise détruite, ce qui représente des dizaines de milliers de francs de dégâts pour le propriétaire qui paie déjà un loyer très élevé et dont les employés travaillent d’arrache-pied pour faire tourner ce commerce. Rappelons également que c’est la rue ayant le plus grand passage à Genève et que personne n’est intervenu pour stopper ces merdeux, ce qui en dit long sur le courage civique en Suisse romande. Quant à la malhonnêteté patente de VM, qui ose dire qu’il n’est pas prouvé que les auteurs soient des antispécistes, nous ne pouvons que constater : c’est  le niveau moral d’une gauchiste.

VM : [...] « L’idée est de montrer la violence du système en s’attaquant à des biens matériels et au système économique lui-même. » [...] « Je n’estime pas qu’un caillassage de boucherie soit quelque chose de violent, parce qu’ils s’en prennent à des biens matériels. On ne peut pas mettre sur le même niveau les biens matériels et la dignité des animaux. [...] S’en prendre à des biens matériels suscite plus d’indignation que lorsqu’on montre les abattoirs, là il y a un véritable problème de société [...].

******

Bien entendu, des problèmes de société sont causés par ce genre de manifestations hystériques des gauchistes, quel que soit le prétexte (antinucléaire, #MeToo, la totalité des pro-migrants, les arc-en-ciels, les antimondialistes-casseurs...).
Le non-respect de nos traditions, de notre culture, de nos modes de vie, du travail des paysans, des artisans, au nom d’une vision très personnelle des choses, vision utilisée ensuite pour imposer un changement de société radical, c’est du connu, du déjà vu.
Faire triompher le désir d’une minorité sur la majorité, sans s’embarrasser des moyens, cela sent, à des kilomètres à la ronde, l’esprit et les catastrophes de 1917 !

VM et ses acolytes ont tout compris, ils ont compris « le système » et ils s’en sont extraits : que tout cela sent le réchauffé ! LMR, trotskistes, gauchistes, antimilitaristes, anticapitalistes, tiers-mondistes, indignés, soixante-huitards…  bobos un jour, bobos toujours les mêmes.

Denis de Rougemont, qui était en plein dans le mille avec son « L’amour et l’Occident », a aussi pondu des idées déconnectées du réel actuel. Par contre il a écrit « Penser avec les mains », livre dont nous ne retenons ici que le titre. Il est évident que tous les bobos susmentionnés n’ont jamais « pensé avec leurs mains », c’est pourquoi ils ne connaissent rien de la réalité quotidienne de leurs compatriotes pour qui il est tout à fait inimaginable d’avoir trois grands chiens.
Leur dada idéologique prime sur tout le reste…  et gare à ceux qui ne respectent pas leur dada.

 

Sources :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/sensibilite-croissante-face-a-la-souffrance-animale-debat-entre-virginia-markus-et-philippe-roch?id=9537286

https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/chacun-sa-croix?id=9382973

Autre interview de VM (les paysans suisses apprécieront ou non l’humour de la RTS) : https://www.rts.ch/play/tv/26-minutes/video/lentretien-de-la-redaction-virginia-markus?id=9097915

 

14 commentaires

  1. Posté par Gabrielle le

    Une nouvelle boucherie caillassée à Carouge… Plus d’une dizaine en moins de 2 mois. Et pas une seule boucherie halal… Quand j’affirme ci-dessous que la vérité est ailleurs, hein, Yelle…

  2. Posté par aldo le

    Et maintenant des mairies socialistes… imposent aux cantines des repas à base de soja au lieu de viandes. Pourtant ci-après vous pourrez lire que cette plante n’est pas innocente. Les extraits de soja servent comme médicaments pour palier au manque d’hormones féminines à la ménopause. Si on donne du soja aux vaches c’est visiblement pour qu’elles produisent plus de lait. Alors les écoles socialistes fabriquent des homos ? C’est en tout cas dans la logique de cette plante et dans les intérêts des gauchistes qui cultivent des minorité LGBT pour améliorer leur cheptel d’idiots utiles prompts à s’investir dans ces associations dont le but final est de fédérer de futurs électeurs « très discriminés » par notre société. Les crypto-communiste de Soros sont à l’oeuvre.

    https://files.newsnetz.ch/story/2/0/4/20449735/1/topelement.jpg https://www.funkyveggie.fr/2018/02/22/effets-soja-sante/ https://yonnelautre.fr/spip.php?article4502

  3. Posté par Vengeur le

    Les antispécistes n’ont pas de couilles…tout simplement…à voir les pouffiasses qui en font partie et les sans-couilles qui leurs servent de faire valoir ce dégénérés violents doivent êtres éliminés car si cela continue, je risque bien d’en prendre « ombrage » et leurs faire très peur….

  4. Posté par Gabrielle le

    @ Yelle, merci pour le lien… qui ne répond pas à mon commentaire ! Vous dénoncez, je cite, l’abattage tout court, y compris l’abattage rituel (donc selon les rites musulmans). Et donc, je confirme les faits : aucune boucherie halal attaquée pour l’instant selon mes infos. Les bobo-vegan-antispécistes ne mènent pas un combat uniquement destiné au respect de l’animal… Mais n’ont pas les couilles de l’admettre !!!

  5. Posté par Gabrielle le

    @ Yelle, expliquez-moi ce que vous voulez… En attendant, les faits sont là !

  6. Posté par Yelle le

    Concernant l’abbatage rituel :
    Les véganes dénoncent l’abattage tout court.
    Y compris l’abattage rituel.
    Si on ne les entends pas spécialement sur le sujet du hallal casher, c’est par logique : ils sont contre le meurtre d’animaux, donc ils ne peuvent pas dénoncer un seul type d’abattage. Ils les dénoncent tous.

  7. Posté par coocool le

    Vous faites une excellente analyse de ce phénomène de type marxiste, violent et dégénéré.
    Cela relève surtout d’un problème spirituel, comme le dit Saint-Paul dans son épître aux Romains, 1er chapitre :
    25 Eux qui ont changé la vérité de Dieu en un mensonge, et ont adoré et servi la créature plus que le Créateur, qui est béni à toujours. Amen.26 Pour ce motif Dieu les a abandonnés à de viles affections…

  8. Posté par Gabrielle le

    Quand ces pauvres rigolos auront eu les c… de s’attaquer à une boucherie halal, on pourra croire qu’ils agissent ainsi pour l’amour et le respect des animaux. Parions d’ores et déjà que cela ne sera jamais le cas… car la vérité est ailleurs…

  9. Posté par Antoine le

    – sabotages,
    – révoltes « populaires » téléguidées,
    – manifestations visant à créer le chaos,
    – actions apparentées au terrorisme
    Responsables directs :
    – Antifas (extrême-gôche)
    – Vegan
    – Antispécisme
    – etc …
    Qui tirent les ficelles :
    – SOROS
    – ONG affiliées à SOROS
    – Pays muzz pour détourner l’attention, faire diversion, créer le chaos
    – etc …

  10. Posté par Fanfouet le

    Voilà une toque de gros calibre ! Joli minois, mais ça s’arrête là… Sa recette de fondue végane me fait saliver !
    J’ai une mission pour elle: aller convaincre les Esquimaux vivant sur la banquise de renoncer à la pêche et à la chasse, qui fournissent l’essentiel de leur nourriture, et ne consommer que ce qui pousse dans leur région glacée: quelques lichens, deux-trois brins d’herbe… Quant à leur habillement, bien sûr renoncer à toute fourrure animale, aux bottes et aux canoés en cuir, vive le nylon et le plastique !

  11. Posté par Virgil le

    Pauvres chiens… Je ne connais pas de chien végétalien. Doivent crever la dalle.
    Appelez le service de protection des animaux pour traitement anti-siné !

  12. Posté par cecile le

    Vous remarquerez que les anti spécistes sont muets concernant l’abattage halal, interdit en Suisse, mais malgré tout importé. Pourtant cette méthode d’abattage est extrêmement cruelle, car l’animal est conscient pendant qu’on lui tranche la gorge, et il met environs 15 minutes à mourrir dans une grande terreur. Les autres animaux attendent leur tour en entendants les cris et en sentant l’odeur de la terreur. Virginia Markus, que faites vous contre cela ? Rien du tout, elle ferme les yeux. Pas très courageuse la dame, car il n’est pas risqué de soutenir ceux qui s’attaquent à la boucherie du Molard, mais par contre s’attaquer au halal, ça pour le coup ce serait risqué.

  13. Posté par Nicolas le

    On se réjouit par avance de les voir en action lors de l’aïd, face aux barbares mahométans.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.