Cinéma: « Abdel et la Comtesse » Un jeune de cité débrouillard et astucieux vient en aide à une aristocrate française.

Ce que dépeint Allocine.fr comme "débrouillard et astucieux" est en réalité un spécialiste dans le vol d'objets d'art.

C'est ainsi que les voleurs se transforment magiquement en individus malins et ingénieux. Il faudrait presque les remercier d'exister.

Naturellement, le jeune blanc français, héritier légitime, est arrogant et méprisant. Heureusement Abdel est là.

Blanche, la jeune fille de la famille est naturellement vite séduite par le jeune des cités. Quelle femme européenne pourrait résister à un jeune immigré?

**********

A la mort du Comte, la Comtesse de Montarbie d’Haust doit transmettre le titre de noblesse et le domaine à un homme de la famille, comme le veut la tradition aristocratique. Elle ne peut cependant se résoudre à transmettre le domaine à Gonzague, un neveu arrogant et cupide, plutôt qu’à sa fille Blanche.

 

comtesse

 

 

Quand Abdel, un jeune de cité débrouillard et astucieux, trouve refuge dans leur château, sa rencontre avec la Comtesse va faire des étincelles !

Issus de deux mondes que tout oppose, ils pourraient bien s’aider mutuellement…

Source

 

8 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Ah mais il faut marteler les consciences, les amollir, les asservir. Ôter tout sens critique par un abrutissement massif et orchestré.

    Ça passe par ce genre de diffusion lénifiante.

  2. Posté par hausman conrad le

    Le monde du cinéma est encore plus ignoble que le monde réel. Et le pire est que le 60% de ce monde du « 5me art » vit des subsides des Etats!

  3. Posté par Anna le

    C’est le concentré de tout ce qui nous dégoûte : Un voleur sans foi ni loi s’incruste dans une famille française qui va tout lui donner. Cela doit faire rêver qui ? Les voleurs sans foi ni loi à qui cela va donner des idées.

  4. Posté par Sans dents & rien le

    « ON » voudrait nous faire partager son rêve ? « ON » rêve ! « ON » ne voudrait pas , des fois , partager nos cauchemars ? Pour s’informer « ON » pourrait visiter le site : Faits Divers France , ainsi « ON » prendrait la mesure du réel !

  5. Posté par G. Guichard le

    Fantasmes!

  6. Posté par Yolande.C.H. le

    La réussite du peuple français est d’avoir, par SON TRAVAIL et son éducation, constitué un patrimoine exceptionnel, dont une partie (l’immobilier) est restée en main d’aristocrates.

    Mettre en scène l’appétit d’appropriation par un marginal issu de l’immigration (et voleur en sus) correspond au sentiment général qu’éprouvent les locaux. Est exposé également le changement de code culturel: vulgarité, brutalité, argent facile, accès au prestige sans en avoir les qualités requises. La nouvelle France, quoi.

  7. Posté par Antoine le

    Une histoire à  »l’eau de rose » … ça va pleurer dans les chaumières !
    La comtesse n’est JAMAIS mis les pieds dans une cité !
    C’est l’émotion avant le rationnel …
    L’homme blanc est mis au placard ! C’est dans l’air du temps (très tendance).
    Attention au retour de manivelle !!

  8. Posté par J.J le

    Oh mon Dieuuuuuu….. c’est à pleurer…. ils ont osé refaire le coup du bledard rédempteur immergé dans une famille « vieille France » forcément caricaturale et méprisable dans un scénario où l’ennemi commun est un autre bourgeois perfide, blanc et Français ….. c’est juste la sempiternelle daube resservie pour la 500 ème fois!!!! Ah oui et le coup habituel de la jolie et innocente fille de la comtesse (type Gwendoline-Pauline) assez canon et qui tombe en pamoison devant Abdel car elle étouffe dans son carcan familial trop strict et réac’ mais MON DIEUUUUU mais quelle engeance!!!! Ca ne marche plus votre propagande débile!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.