France. Calais: 50 migrants armés de bâtons et de pierres encerclent et attaquent une patrouille de CRS

Une cinquantaine de migrants armés de bâtons et de pierres ont encerclé et attaqué une patrouille de CRS ce vendredi après-midi dans la zone industrielle de Calais, faisant deux blessés légers parmi les forces de l'ordre. Un véhicule de police a été endommagé.

Des renforts, envoyés sur place, ont fait usage de gaz lacrymogènes mais n'ont procédé à aucune interpellation parmi les migrants. Selon la préfecture, ils ont rapidement été dispersés et la situation est redevenue calme.

(...)

Source 

Nos remerciements à Victoria Valentini

6 commentaires

  1. Posté par STUDENT PATRICE le

    Bonsoir à celles et à ceux qui injustement seraient tentés de croire que rien ne bouge qu’ils se trompent. Le peuple de FRANCE s’est réveillé et pour l’instant il opère passivement et se prépare à intervenir le cas échéant. Mais cette partie des français est encore bien minoritaire. 5% seulemnt sont prêts à intervenir Pour sauver la MÈRE PATRIE. Pour des raisons de sécurité je n’en dirais pas plus. La guerre qui se profile ne doit pas se faire derrière une tablette électronique ou autre mais sur le terrain, nettement plus efficace. Cherchez bien et vous trouverez chaussure à vos pieds. Certains réseaux sont très actifs. Bonne soirée, un patriote et fier de l’être!.

  2. Posté par Michel DELEAU le

    Petit à petit, la tension monte entre les français et les envahisseurs. Ceux qui reculent ont oublié l’histoire. 1940, ça vous parle ? Qu’ont fait les français (les vrais, pas ceux qui bidouillaient avec l’occupant nazi) pour reprendre leur territoire volé ? A 17 ans il y avait déjà des résistants, mais pas encore de smartphone… On y va quand ?

  3. Posté par Jlv le

    Nous pouvons raconter, constater mais à part agir rien ne changeras!!!!
    Notre gouvernement veut enterrer les français. l’ensemble de nos politiques sont responsables, nous pouvons par région par département tenter de convaincre nos maires députés et sénateurs de changer leurs visions sur la vie des français d’aujourd’hui et surtout de demain!!!

  4. Posté par kitty le

    Quelle signe de faiblesse !

  5. Posté par Antoine le

     »Des renforts, envoyés sur place, ont fait usage de gaz lacrymogènes mais n’ont procédé à aucune interpellation parmi les migrants »
    Il suffit d’être nombreux, d’être menaçant et violent pour éviter les interpellations … Calais est devenu une  »No go zone » !! Une de plus !!
    Le gouvernement a donné des ordres, ils sont respectés à la lettre. PAS d’arrestation ou d’interpellation; les prisons débordent et les statistiques concernant les migrants/immigrés sont mauvaises !!

  6. Posté par leu fro le

    Un français qui donne une gifle à un flic, passe la nuit au commissariat. Calais = zone de non droit.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.