Belgique : «On peut sérieusement se demander si les attentats de Paris et de Bruxelles auraient eu lieu sans les vagues de migration massive de l’année 2015»

Selon le sénateur belge Alain Destexhe (Mouvement réformateur), la chute d’Abdeslam, qui a été condamné lundi à vingt ans de prison par la justice belge, est aussi la faillite des élites politiques qui ont laissé prospérer le communautarisme dans certains quartiers.


A.D.: (…) « A Molenbeek, l’ancien bourgmestre Philippe Moureaux (PS) a institué un véritable système de clientélisme électoral et religieux, alors que la commune connaît un afflux très important d’immigrés, dont une bonne part de clandestins. C’est l’une des zones urbaines belges dont la croissance démographique a été la plus forte. Et une partie du personnel politique entretient donc ce communautarisme, il l’alimente même. Des élus se rendent dans les mosquées, ils mettent aussi à disposition des locaux publics pour que les imams puissent enseigner le Coran (…). Molenbeek est la commune bruxelloise où ce phénomène est le plus visible et le plus médiatisé, mais il y a d’autres quartiers qui sont concernés: à Anderlecht, à Schaerbeek et même de plus en plus aussi dans Bruxelles-ville. La Belgique, rapporté au nombre d’habitants total, est le pays qui a vu partir le plus grand nombre de djihadistes en Syrie.  »
(…)

Figarovox: Peut-on dire que c’est aussi la misère de ces quartiers qui pousse plus facilement les jeunes, en quête de repères, dans les bras des djihadistes?

« Non, la thèse sociologique classique du djihadisme qui prospère sur la misère sociale ne résiste pas à l’épreuve des faits: Salah Abdeslam en est le contre-exemple le plus flagrant! Comme son père, il a travaillé à la STIB, l’équivalent bruxellois de la RATP. La famille Abdeslam avait des revenus de 104 K€ par an, et pourtant bénéficiait d’un logement social; du reste, et c’est tout de même significatif, le frère de Salah Abdeslam travaillait pour la commune et le bourgmestre (…). »

Figarovox: Selon l’étude de Jean-Charles Brisard, du Centre d’analyse du terrorisme, Salah Abdeslam a joué un important rôle logistique pour convoyer des terroristes en France et en Belgique. Le terrorisme est donc intimement lié à l’immigration?

« En effet, dix des auteurs des attentats de Paris et Bruxelles sont arrivés en Europe via le flux de migrants, la plupart convoyés par Abdeslam. On peut sérieusement se demander, et je pèse mes mots, si les attentats de Paris et de Bruxelles auraient eu lieu sans les vagues de migration massive de l’année 2015. Je sais qu’avec des «si» on mettrait Paris en bouteille, mais la question mérite d’être posée.

Il y a eu, notamment en France, une levée de boucliers au moment où cette question a été posée: on a dit que c’était impossible que l’État islamique profite des vagues migratoires pour faire passer des terroristes (…).  Alors même qu’il est prouvé aujourd’hui que certains des terroristes se sont dissimulés parmi les migrants, je n’ai entendu aucun de ceux qui en niaient hier la possibilité faire leur mea culpa.

Cela pose surtout la question de la responsabilité d’Angela Merkel: il est temps à présent que soient révélées au grand jour les conséquences désastreuses de l’ouverture massive des frontières européennes qu’elle a délibérément orchestrée (…). »

Figarovox via Fdesouche.com

Nos remerciements à Antoine

6 commentaires

  1. Posté par Elkhoury Greorges le

    Il n’y aurait pas eu le massacre des amerindiens si chrisophe colomb n’avait pas atteri en amerique.

  2. Posté par wynand le

    Quelle honte nos démocraties qui ne ferment pas les mosquées salafistes et qui ne bloque pas les comptes ou transitent l’argent wahabite,c’est tuer une seconde fois les victimes du terrorisme.nos politiciens sont aussi coupables qu’eux

  3. Posté par Victor56 le

    Il y a aussi sûrement des « sympathisants » islamistes sur place en UE et US qui peuvent imprévisiblement passer à l’action terroriste meurtrière .
    Concernant l’attentat il y a 3 jours du Canada 10 tués 16 blessés par une fourgonette folle on ne sait toujours rien de bien précis, la piste terroriste semblerait écartée et c’est un motif « dépit amoureux » qui est affirmé…et on n’en parle déjà plus…
    http://www.linternaute.com/actualite/monde/1448856-toronto-la-piste-de-l-attentat-ecartee-ce-qu-on-sait-d-alek-minassia/
    mais en géneral quand l’attentat est indiscutablement islamiste on peut se poser des questions:
    le scénario qui suit est-il improbable ?: Daesh veut dire Etat islamique, donc Etat cela induit une armée, qu’on a vu à l’oeuvre, et une hièrarchie « officielle » maintenant planquée avec des galons et un pouvoir stratégique sommital.
    En plus des néos-migrants une légion de sympathisants islamistes radicaux sont présents et installés voire nés, parsemés en occident, US et UE suite à l’immigration de masse depuis des décennies. Rien ne les empêche de prêter allégeance active par serment et devenus ainsi « soldats » dormants actionnables sur ordre de la direction stratégique pour bien imprégner via attentats de la peur terroriste tout l’occident, plus personne n’étant aléatoirement à l’abri dans les villes ou les campagnes. Allégeance via mails crytés-télegram ou autre- et action sur ordre venu « d’en haut » via téléphone portable bas de gamme utilisé une seule fois jeté immédiatement dès l’appel reçu ou envoyé donc ni bornable ni géolocalisable.
    Dès l’appel reçu le « soldat » dormant va, Doit !, accomplir son crime attentat, sinon mesure de rétorsion létale, et si surprise pour un homme non formé « commando » un comportement pathologique presque incohérent (à Trébes l’assasin tracé ensuite par vidéosurveillance après aller vers l’armée puis la gendarmerie revient dans sa rue hésite 5mns puis repart vers le SuperU) ce qu’on a vu souvent. Non tué et arrêté il donne des raisons autres que celle de son acte(rupture, déprime…) pour par ordre stratégique entretenir la confusion et la pression de terreur terroriste partout . Sans compter des individus « commandos » éventuels infiltrés dans des flux de « migrants. Il n’est pas impossible qu’on ait un tel champ de mines dormantes humaines potentiel distribués un peu partout en occident. Ca expliquerait bien des choses et si c’est vrai les services spécialisés pourraient bien s’en douter.

  4. Posté par maury le

    D’autres encore financent comme Soros interdit de séjour en Hongrie et qui complote de faire tomber Orban : »LUkraine c’est lui ,le Kosovo c’est lui car sa fortune vient de son alliance avec Hitler et sans doute de la finance du N.O.M

  5. Posté par Anna le

    A quand un véritable journalisme d’investigation qui irait chercher qui a financé et organisé cette campagne pro « migrants » à faire pleurer dans les chaumières ? Ce sont probablement les mêmes que ceux qui ont financé la campagne anti birmans et anti bouddhistes, au sujet des Rohingyas. Campagne pendant laquelle on s’est bien gardé de dire pourquoi les Birmans ont du se défendre des Rohingyas. Ce sont probablement les mêmes qui ont aussi fiancé la campagne anti Serbes, pour faire croire à tout le monde que les Serbes occupaient le Kosovo, alors qu’il y étaient chez eux depuis des siècles, et devaient supporter ce que maintenant les européens de l’ouest commencent tout juste à entrevoir. Nous voulons un vrai journalisme d’investigation, pas du journalisme facile avec des panamas papers, ou autres sujet qui n’intéressent pas grand monde. Journalistes, faites votre travail au lieu de vendre votre âme.

  6. Posté par Anna le

    Un des problèmes c’est aussi que c’est la presse qui n’a jamais été élue, et que les gens lisent de moins en moins, qui pourtant nous gouverne : Quand la presse lance une campagne pour ou contre quelque chose ou quelqu’un, les politiques suivent ! Ils ont terriblement peur de la presse.
    Il suffit donc de manipuler la presse pour diriger nos pays.
    Pendant l’été 2015, la presse nous a montré et remontré des images de « migrants » sur la route des Balkans, en nous les présentant comme de pauvres réfugiés et en appuyant sans ménagement sur notre corde sensible. Emettre des doutes sur la situation équivalait à être perçu comme quelqu’un de dur et sans coeur. Personne parmi nos journalistes et nos dirigeants, n’a eu le courage de faire remarquer que jusque là les réfugiés avaient toujours été des femmes, des enfants et des vieillards, qui se réfugiaient dans les pays voisins du leur, quand cette fois-ci nous avions principalement des hommes jeunes en âge de se battre qui allaient exprès très loin de chez eux : en Europe.
    Personne parmi nos journalistes et nos dirigeants n’ a noté qu’il y avait en même temps la guerre en Ukraine mais que les Ukrainiens, pourtant plus proches de nous n’arrivaient pas en masse.
    Personne parmi nos journalistes et nos dirigeants n’a noté que les gens de pays pauvres comme l’Inde ou le Népal (non musulmans) ne venaient pas en masse chez nous, alors que ceux de pays proches, Afghanistan et Pakistan (musulmans) accourraient.
    Personne parmi les journaliste et les politiciens n’a été choqué lorsque on nous parlait de Syriens fuyant la guerre en nous montrant des images de canots pneumatiques pleins d’Africains.

    Les journalistes ont suivi sans aucun esprit critique ce que leur envoyait les agences de presse, ils ont mis une grosse pression sur Merkel, et l’ont fait craquer pour qu’elle ouvre les frontières. Peut-être ces journalistes étaient-ils juste stupides, mais en tout cas quelqu’un a été derrière cette campagne très bien pensée et très bien orchestrée.
    Qui donc a financé cette campagne de presse pour mettre la pression sur les dirigeants européens afin qu’ils n’osent pas refouler ces gens ?
    Qui a suffisamment d’argent pour organiser tout ceci ?
    A qui profite ce crime ?
    En tout les cas aux frères musulmans qui ont pour projet d’islamiser l’Europe, et qui on vu depuis 2015, la masse de leurs soldats potentiels gonfler, mais peut-être à d’autres encore.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.