Charia, refus de regarder les femmes, république islamique : en Belgique, le parti Islam scandalise

A l'approche des élections communales belges, le fondateur du parti Islam a donné dans une émission ce 23 avril un aperçu de son programme : ne pas serrer la main des femmes, ni les regarder. Son but : installer un «Etat islamique» belge.

Scène ubuesque ce 22 avril sur le plateau de l'émission belge C'est pas tous les jours dimanche diffusée sur la chaîne RTL-TVI. Redouane Ahrouch, fondateur du parti Islam et conseiller communal dans la ville d'Anderlecht depuis 2012, a en effet provoqué la circonspection suite à son comportement envers la gent féminine. L'homme politique belge n'a ainsi pas souhaité se faire maquiller par une femme avant de prendre l'antenne, ni serrer la main des femmes présentes dans l'émission.

Regardez les esquimaux, ils se touchent le bout du nez !

Pendant le programme, il a également ostensiblement évité de croiser le regard d'une chroniqueuse. Redouane Ahrouch explique souhaiter «ne pas être en contradiction avec les valeurs» qu'il essaie défendre. D'ailleurs, le fait de se serrer la main est, selon lui, «plutôt occidental». «Regardez les esquimaux, ils se touchent le bout du nez !», justifie-t-il ainsi sous le regard stupéfait du présentateur.

Le parti Islam, dont les mots d'ordre sont «Intégrité, solidarité, liberté, authenticité et moralité», n'en est pas à sa première polémique. Son chef de file Redouane Ahrouch a fait de nombreuses apparitions médiatiques depuis que son parti a obtenu deux conseillers communaux en réalisant un score de près de 4% en 2012 à Anderlecht et Molenbeek, résultat non négligeable pour un parti néophyte.

Instaurer un «Etat islamique» en quelques décennies

L'élu musulman, qui exerce la profession de conducteur de bus à la Société des transports intercommunaux de Bruxelles, a été impliqué dans les années 1990 dans la construction d'une des premières mosquées d'Anderlecht. Son ancien parti, Noor, qui n'a pas rencontré le succès escompté, proposait par exemple de favoriser le mariage à l'adolescence, de rendre plus strictes les procédures de divorce ou encore de revoir la mixité dans certains lieux publics.

Sur le site du parti Islam, de nombreuses propositions sociales comme le revenu universel côtoient des propositions émanant de la loi islamique : légalisation de la polygamie et des mariages d'adolescents, distribution de repas halal dans les cantines scolaires, mise en place de jours de congés confessionnels, interdiction de l'euthanasie, restriction de l'avortement ou encore abrogation des lois «anti-voile».

Depuis 2012, Redouane Ahrouch ne cesse de faire de la «pédagogie» quant aux ambitions du parti Islam. Ces dernières ne sont pas tues : le but est de faire de la Belgique en quelques décennies, un «Etat islamique». Un concept que la formation politique ne confond toutefois pas avec l'organisation djihadiste du même nom, dont les actions sont condamnées sur une page du site consacrée au terrorisme.

«Il faut y aller tout doucement, sensibiliser les gens. Et tout à fait naturellement on va aboutir à un Etat islamique [...] Cela va prendre des décennies, peut-être un siècle, mais le mouvement est lancé», remarquait-il dans une interview à la chaîne belge RTBF. Pour ce faire, il faudra selon lui appliquer la loi islamique dans différents pans de la société belge. En effet, selon Redouane Ahrouch, la charia présente de nombreux avantages. Un problème de harcèlement dans les transports ? Avec Islam, plus besoin de campagne de sensibilisation puisque les hommes et les femmes seraient séparés dans les transports en commun. Cette ségrégation sexuelle proposée par Redouane Ahrouch a suscité de nombreuses réactions dans le plat pays.

Il faut y aller tout doucement, sensibiliser les gens. Et tout à fait naturellement on va aboutir à un Etat islamique

Si Redouane Ahrouch offre sans frais une grande présence médiatique à son parti en Belgique grâce à des mots choc (charia, Etat islamique ou encore ségrégation) dans un contexte marqué par des attentats islamistes en Europe, ses propos et son programme semblent bels et biens sincères. Présente sur le plateau le 23 avril en tant que chroniqueuse, Emmanuelle Praet n’a pas été saluée ni même regardée par Redouane Ahrouch lors des échanges. Elle a confié après l'émission polémique : «On se sent comme une moins que rien et ce qui fait peur, c’est que je ne pense pas que ce soit un jeu de sa part.»

Le député fédéral Richard Miller, du Mouvement réformateur (centre-droit), a également estimé que le projet prôné par Islam allait «à l'encontre [des] libertés et droits fondamentaux inscrits dans la Constitution [belge]» , bien qu'aucun texte de loi n'autorise la justice à interdire un parti politique. Le secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken (nationaliste flamand), connu pour ses prises de position radicales, a lui aussi dénoncé les valeurs défendues par le parti islamiste outre-Quiévrain.

Source et article complet

15 commentaires

  1. Posté par Heidi le

    Bien fait pour la Belgique! Cette tolérance aberrante envers une idéologie néfaste lui coûtera cher. La même chose pour la Suède, qui veut gentil avec tout le monde et qui finira par être écrasée, voire oblitérée (côté politique et culturel). Ces pays – parmi d’autres en Europe – ont perdu leur amour propre. Qui’ils en subissent les conséquences.

  2. Posté par conrad.hausmann le

    Au moins ce sont des Moslems qui annoncent la couleur .Les hypocrites et les bobets sont les Blancs qui ont des doutes sur le programme des envahisseurs musulmans.

  3. Posté par kitty le

    Les politiques belges sont ( pour la plupart ) des hypocrites, ils ont chouchouté les musulmans pour leurs votes , à présent que les musulmans ont leur parti, ils jouent les vierges effarouchées.
    Faux jetons, traîtres, malhonnêtes, salauds.

  4. Posté par Socrate@LasVegas le

    Accepter le foulard est la plus grosse erreur…c’est amorcer la pompe de leur revendications sans fins (halal, polygamie,…..). En Occident la LOI est au dessus de la religion QUI LUI EST SOUMISE et doit rester du seul domaine privé!
    La taqiya est à l’oeuvre, les gauchistes lui déroulent le tapis rouge!
    Les « pauvres » de plus en plus nombreux pensant que de voter à gauche protégera leur acquis sont en plus idiots: la gauche immigrationniste pro-islam ne va que les saigner à blanc en distribuants aux improductifs parasites mécréants le fruits de TOUTES les prestations sociales auquelles ils n’ont pas contribué donc pas droit!
    Comprendre cela au plus vite serait souhaitable…

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    « Le parti islam »…rien que cet oxymore devrait faire réagir!
    L’islam n’est donc qu’une idéologie fasciste et mortifère et DOIT être interdite de politique, il en va de la survie de l’Occident! Tout communautarisme islamique doit être banni, le foulard POUR COMMENCER!!!!

  6. Posté par Anna le

    Les européens ont bien été capables d’interdire le nazisme, alors pourquoi ne pourraient-ils pas faire la même chose avec l’islam ? Mais quand comprendront-ils que plus ils attendent, pire cela va devenir ! Faut-il attendre qu’il y ait encore une fois des millions de morts ?
    Oui comme le dit Jean Durand, espérons que quelques-uns vont se réveiller, s’ils en sont toutefois capables. Je pense plutôt que la lâcheté est malheureusement généralisée. Lâcheté, aveuglement, déni…

  7. Posté par Gabrielle le

    …Scandalise mais n’entraine pas son interdiction. Pensez-donc, il faudrait en avoir une paire dans le froc…

  8. Posté par Yolande.C.H. le

    Malheureusement, ceci n’est pas de l’humour belge :
    « ….le projet prôné par Islam allait «à l’encontre [des] libertés et droits fondamentaux inscrits dans la Constitution [belge]» , bien qu’aucun texte de loi n’autorise la justice à interdire un parti politique. »!!!
    Quand les chariatiques ou plutôt chariaphores seront majoritaires, pour sûr que la nouvelle justice s’y emploiera.

  9. Posté par Michel le

    Lorsque l’islam ne s’avance plus sous le masque droitdel’hommiste, alors, il décrète la charia : C’est tout, aucune autre loi ne peut plus exister.
    La Cour européenne des droits de l’homme a estimé que la Charia est incompatible avec la Convention européenne des droits de l’homme de 1950. la Cour partage l’analyse effectuée par la chambre quant à l’incompatibilité de la charia avec les principes fondamentaux de la démocratie.(31 juillet 2001)
    Si le rédacteur de cet article était conscient de la réalité et connaissait la véritable Histoire des Civilisations, il aurait titré : « Charia, refus de regarder les femmes, république islamique : en Belgique, l’ Islam scandalise. »
    Mais, réveillons-nous, nous, les « vieux » européens qui n’osent plus penser et exprimer leurs opinions. Nommons enfin le mal qui nous ronge à petit feu depuis plus de quarante et qui s’est métastasé dans tout le continent pour nous faire souffrir de mille maux, nous détruire.
    Nous pouvons et devons dire que cet islam ne nous scandalise pas seulement, mais réveille au plus profond de nous, une peur ancienne, une peur salutaire , qui devrait nous inciter à renvoyer dans leurs terres ancestrales, ces conquérants qui se cachent sous les oripeaux de « pauvres agneaux persécutés » par les méchants Kouffars européens.
    En 14 siècles, tout ce que nous révélé l’islam, c’est sa capacité de nuisance. Conquêtes après conquêtes, les civilisations tombées sous son joug n’étaient plus que ruines, effondrées sur des monceaux de cadavres.
    Pendant 2000 ans, notre continent s’est construit sur des racines chrétiennes.
    L’islam n’a pas sa place dans nos pays d’Europe. C’est une politico-secte létale, un cancer pour le monde occidental libre. Il faut ôter cette tumeur du corps européen avant qu’il ne le tue, et le reléguer sur ses terres shariatiques. Il faut remmigrer toutes les cellules pathogènes.
    Pour les pied-noirs, c’était « la valise ou le cercueil ». Nous, nous sommes européens, nous ne sommes pas des barbares alors décrétons: « La valise et zou dans l’avion » (ou le bateau ) pour toute la smala (regroupement familial oblige, bien sûr). Nous avons les moyens de le faire. Les pays d’origine ne pourront pas refuser sinon nous couperons toutes les aides, toute les coopérations auxquelles ils sont habitués !
    Le chantage ne peut plus fonctionner dans un seul sens, ce sera notre force.

  10. Posté par SD-Vintage le

    Quelle richesse ! Ca marche super bien le vivre ensemble !

  11. Posté par Jean Durand le

    Que ça puisse contribuer à réveiller quelques uns avant qu’il ne soit trop tard. ..

  12. Posté par maury le

    Je pense que la Belgique est mal barrée vu que les autorités Belges ne réagissent pas après les attentats et en laissant Molenbeek s’islamiser .Faire l’autruche est mortel quand le danger est dans nos murs en France idem !

  13. Posté par coocool le

    Peu importe le scandale, la démographie et l’immigration incontrôlée travaille pour eux…

  14. Posté par Nicolas le

    Il faut réaliser que la société occidentale est gravement malade pour qu’un tel individu ait une visibilité médiatique et qui plus est, soit toléré dans un conseil municipal. S’il lui est permis de croire en ses rêves de Belgistan gouverné par la charia, il nous appartient de d’imposer la tolérance zéro envers les mahométans. Le tapis volant ou le cercueil!

  15. Posté par Question le

    Ce demeuré fait le rabatteur pour les patriotes ? Machiavel , reviens !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.