Neuf morts après qu’une camionnette a foncé dans la foule à Toronto : ce que l’on sait

post_thumb_default

 

«Nous pouvons confirmer que neuf personnes sont mortes et 16 ont été blessées», a déclaré le 23 avril en conférence de presse le chef adjoint de la police de Toronto, Peter Yuen, après qu'un van de couleur blanche a foncé sur des piétons dans la capitale économique canadienne. Le drame a eu lieu à 13h27 heure locale (19h27 heure de Paris), dans une artère fréquentée de la ville.

Lire aussi : Canada : un van fonce dans la foule à Toronto, au moins neuf morts et 16 blessés

Le suspect arrêté

La police a confirmé avoir arrêté le conducteur du véhicule, qui avait pris la fuite. Si peu d'informations ont filtré quant à son identité et ses éventuels motifs, des vidéos de son arrestation sont apparues sur les réseaux sociaux.

Sur l'une d'entre elles, on peut voir le conducteur tenir ce qui semble être une arme face à un policier, lui aussi armé, qui lui intime de jeter son arme. Celui-ci obtempère finalement avant d'être menotté sur le capot de la voiture de police, puis emmené.

Un témoin interrogé par la chaîne CTV News a confirmé cette version : «Il y avait un policier et l'homme avait une arme à la main, les deux pointant leur arme sur l'autre.»

Former NYC Police commissioner Bill Bratton states on @MSNBC his sources in Canada say van driver in #Toronto was known to Police & now consider incident a terrorist attack. Motivation and affiliation unknown. @MalcolmNancepic.twitter.com/uS807xvj8K

— Daradol (@Daradol1) 23 avril 2018

Une enquête ouverte

La police a refusé de spéculer sur les motifs du drame. «C'est un événement très grave», a déclaré Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique, soulignant toutefois qu'«à ce stade, aucune conclusion ne peut être tirée». Il a ajouté : «La police mène son enquête.»

Il accélérait assurément. Il semblait avoir le contrôle sur ce qu’il faisait. Il ne zigzaguait pas de façon maladroite, il allait tout droit.

Les autorités ont ajouté qu'elles allaient mettre en place un numéro permettant aux témoins d'apporter des informations.

La camionnette blanche de location ayant servi de véhicule bélier apparaît avec l'avant de la carrosserie défoncé.

Des ambulances et des véhicules de police étaient déployés sur plusieurs centaines de mètres d'intervalles, selon des images aériennes des télévisions canadiennes.

Un témoin, étudiant, cité par le média québecois TVA Nouvelles, a vu «des gens sauter pour éviter de se faire happer». Il a par ailleurs livré quelques détails sur le comportement du conducteur : «Il allait très vite. Il accélérait assurément. Il semblait avoir le contrôle sur ce qu’il faisait. Il ne zigzaguait pas de façon maladroite, il allait tout droit. Et il a tourné le coin de façon parfaite.»

Des hommages prudents

Le Premier ministre Justin Trudeau a présenté ses condoléances aux victimes, sans donner plus de détails sur les premiers éléments de l'enquête : «Nos pensées sont avec tous ceux affectés.»

Nos pensées accompagnent tous ceux et celles touchés par le terrible incident qui est survenu à l’intersection Yonge et Finch à Toronto. Merci aux premiers intervenants qui travaillent sur les lieux. Nous suivons la situation de près.

— Justin Trudeau (@JustinTrudeau) 23 avril 2018

«Mes pensées sont avec ceux qui ont été frappés par cet évènement et avec les secouristes», a déclaré le maire de Toronto, John Tory. «Pour le moment, nous n'avons pas connaissance de ce qui s'est passé ou de ce qu'il y a derrière», a-t-il ajouté. 

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

10 commentaires

  1. Posté par Gabrielle le

    « Alek » Minassian, misogyne ou….. « Arek » Minassian, musulman ? Connaissant le goût immodéré d’un certain politicien haut placé pour le déguisement, et lisant quelques bricoles politiquement incorrectes sur le web canadien…

  2. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    Alors que sur la RTSR, le 19:30 et Forum passent « l’incident » sous silence, un mensonge par omission, le journal Le Temps en ligne titre : « Une camionnette fonce sur la foule… ».
    Qui donc fonce sur la foule ? Une camionnette ou un assassin au volant d’une camionnette ? En fin d’article, nous pouvons lire que ces faits rappellent les modes opératoires d’attaques à la voiture-bélier… où des « éléments radicaux »…
    Quels éléments radicaux ? Des boudhistes ?
    Il faut cesser de nous prendre pour des demeurés !

  3. Posté par Léo C le

    Voilà, notre nationale chaîne publique d’information vient d’évoquer « l’incident ».

    Un autre « fragile » à l’esprit perturbé par les échecs amoureux qui l’ont conduit vers l’irréparable.

    Bien naturellement, lorsque on se fait larguer, on loue un van et on part percuter quelques passants, histoire de se détendre.

    Qu’allez-vous donc chercher d’autre ??

  4. Posté par Charles Alexis le

    L’humanoïde Trudeau est programmé pour qualifier cette tuerie de « terrible incident » alors que c’est un assassinat de masse.
    Nous n’allons pas tarder d’apprendre qu’Alek Minassian, cette saloperie tueuse, n’est en fait qu’un « terrible petit canaillou » qui était fort apprécié de ses voisins.
    La priorité de Toronto sera probablement de lancer une campagne pour prévenir la xénophobie, le racisme, l’islamophobie voire, la LGBTQXYZophobie, suivant l’origine, le culte et la désorientation sexuelle de l’assassin.
    Aux dernières nouvelles, l’immondice ne serait pas de Toronto.
    L’honneur est sauf !
    Petit rappel de soumission torontoise caractérisée : https://lesobservateurs.ch/2016/06/17/quun-canadien-vient-detre-decapite-musulmans-toronto-lance-campagne-prevenir-lislamophobie/

  5. Posté par Diablotin le

    Comme quoi interdire les armes est d’une hypocrisie totale, les tarés qui décident de tuer n’ont qu’à prendre une voiture, une hache, un sabre, une masse! Si nous voulons la paix, il faudrait peut-être commencer par empêcher de nuire les faiseurs de guerres de la finance internationale!

  6. Posté par Mauron le

    Dreuz infos donne le nom du conduceur
    Alek Minassian 25 ans

  7. Posté par elsaesser le

    T’as raison justin, une voiture qui fonce dans la foule et qui trucide une dizaine de personnes n’est qu’un « terrible incident »,et en aucun cas un nouvel attentat mahometan, car nul n’a entendu le véhicule hurler « allahwouakbar »…

  8. Posté par Fanfouet le

    Tiens… Pas un seul mot sur ce drame lors des infos de 6h30 et 7h sur la Première de la RTS ! C’est vrai que c’est d’une futilité à côté des transformations de la Place de la Gare de Cornavin…

  9. Posté par toyet le

    ça me rassure c’est un accident, la camionnette a glissé sur une plaque de verglas. J’avais peur qu’un idenditaire face un attentat, il faut lutter contre cette droite crasse qui en veut à nos frères.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.