Le journal gauchiste britannique The Guardian interdit aux Blancs de participer à un concours de rédaction de nouvelles

post_thumb_default

 

Le Guardian, un journal à la ligne éditoriale résolument à gauche, organise son concours annuel d’écriture de nouvelles, qui a la particularité d’être ouvert exclusivement aux non-blancs.

Le concours, qui se déroule pour la troisième année consécutive, est doté d’un prix de 1 000 livres sterling et d’un atelier d’édition exclusif d’une journée.

Le site Web du Guardian déclare : « Le prix est ouvert à tous les écrivains noirs, asiatiques, appartenant à une minorité ethnique et âgés de 18 ans ou plus qui vivent au Royaume-Uni ou en Irlande. »

En d’autres termes, la concurrence est fondamentalement biaisée en interdisant à tous les Blancs d’y participer en raison de la couleur de leur peau.

Le dictionnaire Oxford définit le racisme comme suit : « Une personne qui montre ou ressent de la discrimination ou des préjugés contre des personnes d’autres races, ou qui croit qu’une race particulière est supérieure à une autre. »

Cependant, la gagnante de l’année dernière, Lisa Smith, a déclaré : « Obtenir une certaine reconnaissance en tant que nouvel écrivain a fait une différence incroyable pour moi. Ecrire, c’est exposer. »

Mais, bien sûr, cela ne s’applique que si vous êtes blanc.

Source : Kipper Central

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

Vos partages nous permettent de continuer, merci !

L’article Le journal gauchiste britannique The Guardian interdit aux Blancs de participer à un concours de rédaction de nouvelles est apparu en premier sur GrandFacho.com.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Apolitique le

    Sous perfusion étatique le guardian ? Comme les torchons « français » ? D’ailleurs des blancs qui lisent ces propagandistes , ça devient rare .

  2. Posté par Jeferson le

    Les blancs seront bientôt autorisés à participer à ce concours, dès qu’ils seront devenus une minorité ethnique. Ce qui ne saurait tarder…

  3. Posté par Claire le

    Tous les mouvements « racisés » actuels ne sont que le négatif de ce qu’ils dénoncent. Quand l’anti-racisme exclut une grande partie de la population, c’est tout simplement du racisme. Dans la même veine, les antifa sont les pires des fascistes.

  4. Posté par UnOurs le

    Hé ho, je rappelle que la conscience de son identité collective concrète, c’est bien, c’est nécessaire et c’est même naturel. Sans cette conscience, un peuple est appelé à disparaître à court terme.

  5. Posté par Charles Alexis le

    Dans la même veine, faudrait-il interdire aux Noirs de participer aux épreuves sportives de courses de sprint, de demi-fond et de fond pour laisser une chance aux Blancs de remporter une médaille ?
    OUI !
    Attendez, un instant … on me dit dans l’oreillette que ce n’est pas envisageable … car c’est raciste !
    Ben, alors … ça sera NON !

  6. Posté par UnOurs le

    Face à ce genre de nouvelles, les gens « de notre bord » réagissent en majorité « à l’envers ». Ils ne comprennent pas que ce n’est pas le « racisme » qu’il faut condamner, alors qu’il faudrait au contraire condamner le fait que « le racisme » nous est interdit à nous, les Blancs. « Racisme » entre parenthèses, comme c’est un mot-code conçu et géré par le lexique de l’ennemi.

  7. Posté par Héradote le

    Inversons les couleurs et nous avons là un cas flagrant de discrimination raciale. Pourquoi interdire ce concours aux blancs ? Sont-ils meilleurs que les autres ? Sont-ils différents à tel point qu’ils gagneront les concours ? Je croyais que les races n’existaient pas ….

  8. Posté par Antoine le

    The Guardian = RACISTE

  9. Posté par coocool le

    Il n’y a pas de lois antiracistes au Royaume-Uni pour condamner ce torchon ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.