Naturalisation: l’imam trébuche, mais ne chute pas

10 commentaires

  1. Posté par Tillaume Guell le

    De toute évidence, cet imam est rigoriste, rétro et vieux-jeu, genre frère-musulman. Il devrait regagner sa Macédoine natale vite fait, parce que si on tolère ce genre d’énergumène comme imam, on va bientot devoir apprendre l’arabe à l’école.

  2. Posté par Lucide le

    Pourquoi on garde ces « gens » chez nous? La Suisse est devenue une vraie poubelle. Nos aïeux doivent se retourner dans leurs tombes.

  3. Posté par pepiou le

    Ce genre de naturalisation me dégoûte et ceux qui l’octroient sont à vomir.

  4. Posté par Christian le

    Cela nous fera un Tarik Ramadan de plus!

  5. Posté par Bussy le

    D’ailleurs la photo en dit long…. monsieur assis sur le trône entouré de ses fils… et madame bâchée, derrière les mâles !
    Bon, la bécasse a le sourire, donc elle est contente d’afficher son infériorité… !

  6. Posté par steve le

    Un jour l’addition des gens cassés par ces animaux incultes se paiera Micheline. Tu nous a livré en pâture à l’ennemi pour l’argent de soros, profites en bien de ton argent sale…

    À quand une association des victimes de l’islam en Suisse ? Chaque racket de non musulman c’est la charia, chaque viol de non musulmane c’est la charia.
    Réveillez vous les moutons, c’est bientôt l’Aïd….

  7. Posté par Yolande.C.H. le

    Pourquoi les états de droits se font avoir?

    Parce qu’il est tablé, sans réflexion aucune, que les migrants venant d’une culture différente, voire très différente de celle du pays d’accueil, ont la même structure de pensée que les locaux. Des locaux forgés à la culture qui a mis au point l’état de droit de leur état.

    Le fait est que le sens de la nationalité (qui peut être obtenue par la naturalisation) n’a pas un sens identique pour tout le monde : pour la majorité de ceux qui la demandent, cela signifie juste d’obtenir la garantie absolue des droits et la protection du pays, tout en fonctionnant selon leurs propres critères, estimant que c’est aux pays d’accueil de s’y adapter.

    Les communautés musulmanes sont non seulement définies par le respect des préceptes de leur livre (qui leur est interdit de remettre en question), ce qui les placent (les préceptes donc) au-dessus de lois décidées par un groupe humain, mais de plus ces communautés sont identifiées par une appartenance forte au pays d’origine (langue, us et coutumes, traditions).

    Le slogan que brandissaient quelques jeunes musulmanes résidant en Valais : « l’islam fait partie de la Suisse », relève de la même aberration que d’afficher « La Chine (ou l’Iran ou tout autre système législatif) fait partie de la Suisse.

  8. Posté par leone le

    Depuis de nombreuses années je pensais que la différence entre islam et christianisme était de 400 ans. Là je vois que l’islam n’a pas évolué en 1’400 ans, j’étais trop optimiste de 1’000 ans.

  9. Posté par Bussy le

    Le conseil législatif de la ville qui s’est prononcé le 5 avril par 26 voix contre 10 était certainement au courant qu’il donnait la nationalité suisse à une personne proche des frères musulmans, donc ce point n’a pas gêné la majorité des conseillers…..
    Que cet imam pratique la taqiya pour arriver à ses fins n’est pas surprenant, mais qu’est-ce qui motive ces conseillers ? Pas d’enfants et de petits-enfants… après moi le déluge ? Envie inconsciente de vivre sous la charia celle-ci simplifiant peut-être la vie …? Quoi d’autre ?

  10. Posté par Marie le

    soutenu par de nombreux politiciens et responsables d’autres religions ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.