Paris, occupation du site de Tolbiac par les étudiants : des centaines de milliers d’euros de dégâts

tolbiac-figaro

Tolbiac évacuée:

"Les dégradations se chiffrent à plusieurs centaines de milliers d'euros alors que nous avions investi plus de 800.000 euros ces dernières en travaux d'amélioration du site. Tout est à refaire", a déploré le président de Paris I. Des cocktails molotov avaient déjà été découverts sur le site

 

 

 

Article et vidéo : Huffington Post

Les photos incroyables du site de Tolbiac après l’évacuation des étudiants

Article et vidéos : Le Figaro

9 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Combien d’arrestations, UNE SEULE personne aurait été arrêtée … je rêve,
    Cette centaine de gauchiste aurait pu être utilisée pour repeindre les murs !!

  2. Posté par Claire le

    Une dizaine d’universités en France sont des nids de frelons trotskistes (Tolbiac, Saint Denis, Nanterre, Montpellier, Toulouse – le- Mirail, Nantes, etc.). On y entend depuis 50 ans les mêmes slogans qu’en 68. Toutefois, est venue se greffer dessus l’ultra-gauche, qui déborde les syndicats étudiants communistes comme l’UNEF. Mondialiste et immigrationniste, elle soutient les migrants (la fac de Saint-Denis en a même logé plusieurs dizaines, dans les conditions d’hygiène qu’on imagine!) et prône l’anarchie. Et bien sûr, parmi cette nouvelle mouture de l’extrême gauche , il n’y a pas que des étudiants. Quant aux malheureux vrais étudiants, majoritaires mais impuissants et trop calmes et bien élevés pour s’opposer à la horde de barbares, ils n’ont plus que leurs yeux pour pleurer, en attendant que d’hypothétiques examens soient enfin organisés, afin qu’ils n’aient pas perdu leur année universitaire.
    Il y avait déjà eu des prémices de cette chienlit lors de la réforme des universités, portée par Pécresse, sous Sarkozy. Mais les protestataires d’alors n’avaient pas encore atteint le summum que l’on voit actuellement. On continue de progresser!

  3. Posté par G. Guichard le

    Je reviens sur le sujet: ce sont les impôts du contribuable (français, je vous rassure :) )qui serviront à nettoyer!…

  4. Posté par miranda le

    LES FACS SONT INNONDEES DE GRAFITIS INFANTILES. CE N’EST MEME PAS DE L’ART.Ca démontre leur niveau de maturité
    Dans certaines écoles japonaises, les étudiantes doivent entretenir les lieux dans lesquels elles vivent. Les parents sont heureux que leurs filles soient éduquées à la responsabilité.

    L’occident a fait de ses enfants, de l’adolescence à la majorité, DES ENFANTS GATES, sans reconnaissance et ayant le goût du « bordel ». Les facs d’aujourd’hui le démontrent. On n’a vraiment pas envie de les plaindre, ces nunuches d’étudiants.
    J’ai eu la chance d’étudier bien longtemps après MAI 68 et nous n’avions comme objectif, que celui de bosser et de nous respecter les uns les autres. Beaucoup d’entre nous travaillaient pour payer leurs études, dont ma personne. Je réalise soudainement que j’ai dû « être au paradis » et courageuse parmi des courageux.

  5. Posté par BDS le

    Et ça vient se plaindre du manque de moyen auquel sont confrontés leurs universités , mais ces petits cons ne trouvent rien de mieux à faire que de tout bousillés . L’état doit par l’intermédiaire des directeurs d’universités envoyer une note de frais à tous ces crétins mais sous forme de PV sinon ils ne paieront jamais et au cas ou l’envie leurs prenaient de ne pas s’acquitter du montant ils se veraient renvoyés définitivement de l’universités . Non mais ils ont quoi dans le citron surtout que ce n’est pas en cassant tout que ça va changer quoique ce soit à leurs demandent , et j’ajouterai que contrairement à ce que certains journaleux ont définis comme ressemblant à un squat , sauf que pour avoir fréquentai bien des squats beaucoup étaient propres et entretenus et n’avaient rien commun avec ça , bon il est vrai que ils en existent aussi des pires , mais ça n’a rien d’un « jeu » … jeunes et cons , complétement cons …

  6. Posté par G. Guichard le

    Déjà que les bobos qui occupent les lieux habituellement font dans le vulgaire; leurs bureaux sont mal rangés, etc. Alors là, leurs amis de derrière la scène révèlent la vraie nature de tous ces désordres

  7. Posté par Célestine le

    Si les étudiants responsables de ce gâchis sont mineurs, alors ce sont les parents qui doivent payer la facture. Enfin, je crois me souvenir que c’était le cas lorsque moi-même j’étais mineure. D’où la sévérité de mes parents quant à mes faits et gestes.

  8. Posté par Gérald le

    De soi-disant étudiants mais de vrais gauchistes. Il va être beau l’ avenir de la France.

  9. Posté par Yolande.C.H. le

    Tous les résidents de cette « commune libre » devraient être régularisés à suivre, dans leur amphi, une formation (payante) d’agents de propreté, de maintenance et de peintre en bâtiment avec travaux pratiques pour remettre en état leur résidence.sans être rémunérés, puisque c’est « leur commune »; à eux de payer également le matériel nécessaire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.