Des millions pour les musulmans « Rohingyas », une ethnie qui n’existe pas

VéritéRétablir
Des millions pour les musulmans "Rohingyas", une ethnie qui n'existe pas
L'intervention d'un député de l'AfD a provoqué un tollé au Bundestag, les partis du système se sentant pris la main dans le sac après avoir voté une résolution demandant une aide accrue aux "Rohingyas" musulmans qui se sont installés depuis le Bangladesh en Myanmar (Birmanie), le pays de la politicienne d'opposition ayant reçu le prix de la paix Aung San Suu Kyi, maintenant conseillère spéciale et porte-parole du gouvernement. Il a rappelé que le Bangla Desh musulman refuse de reprendre ces fauteurs de troubles envers les bouddhistes et que l'appellation "Rohingyas" ne recouvre pas une ethnie, mais a été inventé pour désigner des envahisseurs musulmans d'origines diverses.
http://www.pi-news.net/2018/04/juergen-braun-raeumt-mit-rohingya-luege-auf-hofreiter-loest-tumult-aus/
Traduction (Claude Haenggli) : Selon l'avis des ethnologues sérieux et des spécialistes de l'Asie du Sud-est, il n'y a jamais eu d'ethnie particulière des "Rohingyas". Il s'agit d'une appellation globale inventée pour les réfugiés venus au cours des 20 dernières années depuis le Bangladesh encore plus pauvre et qui veulent installer en Birmanie leur Etat dans l'Etat au moyen de la terreur. Ils sont devenus depuis quelques années le fétiche de l'ONU et du Haut comité pour les réfugiés des Nations unies, qui depuis 2010 les appellent ainsi et les choient.
Claude Haenggli, 21.4.2018

8 commentaires

  1. Posté par Pierre-Alain Tissot le

    « Rien que la vérité » ou mauvaise foi ?
    Quand bien même les Rohingyas ne seraient pas une ethnie, ce ne sont pourtant pas des fantômes !
    Ainsi, leur nom apparaît déjà au XVIIIème siècle en Arakan et si les Rohingyas d’aujourd’hui, sont, pour une grande part, issus de l’émigration du Bengale en Arakan pendant l’empire britannique, au 19ème siècle, même le premier président de la Birmanie indépendante, déclare en 1959 que « Les musulmans arakanais font indéniablement partie des races indigènes de Birmanie »

  2. Posté par Michel le

    Une même cause produit toujours le même effet.
    « L’appellation « Rohingyas » ne recouvre pas une ethnie, mais a été inventé pour désigner des envahisseurs musulmans d’origines diverses »
    Donc, ces peuples asiatiques, ont bien en commun avec nous, le fait que depuis des dizaines de siècles, ils se défendent encore et toujours contre l’envahisseur musulman. Pour eux ce sont donc des « Rohingyas » et chez nous, en Europe ils étaient appelés « Barbaresques ».
    Mais maintenant, pour notre malheur, il y a une différence de taille, nos leaders-politiques ont accepté une « reddition sans condition »? , et leur ont ouvert en grand les portes.
    Pour nous faire avaler la couleuvre ils les appellent clandestins, migrants, réfugiés, bientôt ils deviendront des « réfugiés climatiques », tout cela pour mener notre Europe au désastre final, à son anéantissement .

  3. Posté par SD-Vintage le

    Mais l’Islam est la religion de la gauche qui domine à peu près partout. Elle qui soutient le Kosovo à 99% serbe il y a quelques dizaines d’années, et la colonisation turque de Chypre du nord.

  4. Posté par Maurin des GRADS le

    On se couche ? On a que de la gueule ? C’est quoi le vrai nom des « palestiniens » ?

  5. Posté par Maurin des GRADS le

    DEBOUT !

  6. Posté par cazuzo le

    Même scénario que le Kosovo, des envahisseurs à qui l’on finit par donner un pays en faisant la guerre aux légitimes. ..
    Pétrole, Soros, LdH. ça vous étonne?

  7. Posté par Peter K le

    les Birmans nous ont montrer quelle est la solution pour se debarasser de ces parasites, remigration et basta!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.