Grisons. Coire: 14 Africains arrêtés pour trafic de drogues.

La police cantonale des Grisons a mené plusieurs actions contre le commerce de la cocaïne dans les rues de Coire l'année dernière. D'avril 2017 à avril 2018, elle a arrêté 14 Ouest-Africains et les a reconnus coupables de vente de cocaïne.

La majorité des ressortissants nigérians résidant dans les pays européens ont fait l'objet d'expulsions directes et d'interdictions d'entrée pour plusieurs années. Les mesures de renvoi et d'éloignement ont été prises par l'Office des migrations et le Secrétariat d'Etat aux migrations.

(...)

Source Traduction libre Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Info

12 commentaires

  1. Posté par Marylin le

    @UnOurs
    Je peux certifier que ma jolie petite ville d’adoption de Coire est devenue aussi très foncée… avec tous les problèmes qui vont malheureusement avec. En Engadine, nous avons un monsieur Braun qui loue son petit immeuble aux requérants d’asile à Valchava, très petit village du val Müstair, et qui a placé ces protégés dans les hôtels de luxe de la région durant la saison hivernale. D’après les hôteliers, l’expérience a été concluante. Mais commençant à connaître la mentalité de ces gugus, et qu’ils ont l’habitude de sortir le couteau pour des broutilles, il n’est pas impossible qu’un jour, …. je ris déjà surtout que le ramadan commence dans quelques petites semaines!!!

  2. Posté par JeanDa le

    Toujours et encore la même réponse :
    DEHORS !!!

  3. Posté par conrad.hausmann le

    Poudre aux yeux ou pas la police grisonne semble quand mème bien plus efficace que celle de Genève ! Quai du Seujet, la distribution devient un marché ouvert et reconnu….

  4. Posté par Matelot le

    Africains de l’ouest = trafique de drogue. Partout où ils sont, c’est la même rengaine, le même problème.
    Et il y a des « collectifs » et des élus, tout une bande de pauvres naïfs et d’illuminés qui arrivent à leur trouver des excuses et cautionnent leurs trafics. Ils sont alors leurs complices.

  5. Posté par bonardo le

    Des Africains expulsion immédiate dans leur pays.

  6. Posté par UnOurs le

    Même les cantons reculés sont désormais envahis. Quand on vit dans un cloaque allogénisé (Lausanne, Genève, Sion etc…) on ne peut même plus se dire que l’on va aller pour des vacances dans un canton « préservé », histoire d’éviter de péter les plombs !

  7. Posté par Gérald le

    De la poudre aux yeux, ces mesures ne seront jamais appliquées.

  8. Posté par Tommy le

    A Lausanne, on leur aurait fourni un bon pour le Bed and Breakfast de l’ auberge du Collectif R.

  9. Posté par Ludo le

    Macron devrait venir faire un stage chez vous ……chez nous ils auraient eu un blâme et un coup de règle sur les doigts ( a non pas de torture ).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.