Un « devoir de haine envers la Grande-Bretagne »

post_thumb_default

 

En juillet 2017, Ahmed Hassan a été élu « étudiant de l'année » du Collège Brooklands. Son prix, un bon d'achat Amazon de 20 livres, Hassan l'a utilisé pour acheter le premier ingrédient dont il avait besoin pour fabriquer sa bombe. Le juge Haddon-Cave a

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par maury le

    Ce juge est vraiment comme son nom l’indique: »UN CAVE » La perfide Albion est devenue l’ennemie de son peuple, et l’amie de la pire idéologie que le monde ait portée!!comme d’ailleurs dans la plupart des pays agissent ceux qui sont élus pour nous protéger.Comment peut on encore ,avec toutes les preuves de la dangerosité de cette secte satanique,lui trouver des excuses et surtout ramper comme des larves devant ces ennemis déclarés de l’humanité? la preuve est dans le coran comme c’est dit par Sitting bull :les versets sataniques qui fanatisent TOUS MUSULMANS qui fréquentent les mosquées (casernes) assidument et récitant ces versets qui condamnent à mort tous ceux qui a leurs yeux ne sont pas dignes de vivre « NOUS LES MÉCRÉANTS, LES IMPURS » (ils ne se sont jamais regardés lol)

  2. Posté par Sitting bull le

    Apparemment le juge dit des bêtises , il n a pas lu les versets sataniques du coran soit 129 qui incite au jihad et 396 aux meurtres des mécréants ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.