Rien n’atteste l’usage d’armes chimiques en Syrie, sinon des «sources d’Al-Qaïda»

post_thumb_default

 

L’Occident ne cesse d’accuser les autorités syriennes d’avoir utilisé une arme chimique dans la Ghouta orientale sans en présenter toutefois la moindre preuve. L’observateur politique turc Caglar Tekin commente la situation pour Sputnik.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Aude le

    Mon Dieu, que c’est bizarre!
    Ces américains accusent toujours El Assad, JAMAIS les fous d’Allah.
    Ils ne veulent pourtant pas se poser la question: A qui profite le crime? » 
    Et si on voulait être aussi tordu qu’eux, on pourrait aussi se poser la question: Et si les américains cautionnaient les jihadistes pour le faire, le cas échéant?
    Et si ce n’est le cas, on invente une mise en scène.
    J’entend que leur mauvaise foi est telle pour reprendre main sur la Syrie qu’ils sont capables de tout.
    Qui a fait assassiner Kadhafi ? Oh non, ce ne sont pas les français ni les américains. Il y a suffisamment d’hommes de l’ombre pour le faire!
    Attendons nous à de prochains scandales montés de toute pièce contre Assad ou contre Poutine ces prochains mois.
    Voici, voilà la nouvelle arme: mensonges, calomnies, fausse mise en scène.
    Et l’Angleterre n’est pas en reste!
    Peu importe les moyens, il faut atteindre le but. Et le but justifie les moyens.

  2. Posté par cazuzo le

    L’invasion de la Pologne en 39, ça vous rappelle pas quelques chose?
    Les mêmes circonstances en Syrie! Corolaire:
    USA UK France: les nouveaux NAZIS du 21 ième . Point barre.

  3. Posté par Juan Pablo le

    Chassez Bachar El Assad et vous aurez un nouvel Etat islamique… et nouvelle vague de réfugiés!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.