France. 3 jeunes agressent 21 personnes au hasard: « Les attentats, ce n’était pas pour rien. La France, c’est de la merde. Vous méritiez ce qu’il vous est arrivé à Paris »

France

Lundi soir, les trois jeunes hommes d’une vingtaine d’années, alcoolisés, ont agressé sans raison 21 personnes dans la rue, notamment avec un tournevis.

Dylan, 19 ans, attendait son bus ce lundi soir, vers 21 h 50, en bas de la rue Saint-Fuscien, place Joffre à Amiens. Il était accompagné d’un copain et de deux jeunes femmes de son âge. L’apprenti rentrait chez lui. Il ne s’attendait pas à vivre ce qui allait suivre.

«  On a vu une Audi A3 arriver à fond. Elle est passée devant nous, et elle a fait demi-tour avec un coup de frein à main  ». L’apprenti explique que deux agresseurs sont arrivés vers son groupe en courant. « Ils n’ont pas cherché à comprendre, ils ont tout de suite frappé », explique Dylan.

Le jeune homme se prend un coup de couteau sous l’aisselle. «  On est parti en courant  », raconte-t-il. L’une des jeunes femmes s’est fait poursuivre par un agresseur armé. «  Des riverains sont venus nous voir, et on a appelé la police  », poursuit Dylan. Le jeune homme a été emmené aux urgences avec une plaie de 4 centimètres. Il est ressorti de l’hôpital le lendemain matin à 6 heures. Il semble toujours sous le choc : «  Maintenant, on se méfie quand on sort  ».

Les agresseurs sont trois. Ils ont entre 20 et 22 ans. Tous déjà condamnés plusieurs fois et suivis pour des problèmes d’addiction au cannabis, ils se sont livrés ce lundi soir à une incroyable sortie dans les rues d’Amiens digne du violent film Orange mécanique.

Gratuitement, ils ont agressé un total de 21 personnes. Parmi elles : un livreur de pizzas dont il voulait dérober le scooter, un groupe de jeunes devant le bar le Goodness dans le quartier Saint-Leu, un automobiliste dans le même quartier. Ils étaient armés d’un tournevis et d’un couteau. La victime la plus gravement atteinte est un homme sans domicile fixe qui a reçu un violent coup de tournevis au crâne. Son interruption temporaire de travail est évaluée à 21 jours.

Le trio a finalement été interpellé par la police à 23 h 40. Les fonctionnaires ont été outragés.

Dans leur périple fou, les Amiénois ont frappé, mais aussi menacé : «  Tu peux dire merci à ta sœur, d’habitude, tu aurais été égorgé  ». «  Tu vas crever sale pute  ». L’un des suspects est poursuivi pour apologie du terrorisme : « Les attentats, ce n’était pas pour rien. La France, c’est de la merde. (…) Vous méritiez ce qu’il vous est arrivé à Paris ».

(...)

Source via Fdesouche.com

10 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Juste de jeunes sauvageons qui veulent s’amuser un peu disait Cazeneuve. Rien de bien méchant, il faut que jeunesse de passe…. Bon, son remplaçant Colomb ne vaut guère mieux, on a échangé un borgne contre un aveugle. Mais tout va bien !!

  2. Posté par Franzese le

    Trop de laxisme et d’angélisme pourrait faire revenir le nazisme! !!! ce jour là les barbares islamistes seraient sûrement vaincus !!!! mais à quel prix ?????bien pire encore

  3. Posté par Persifleur le

    Beaucoup de commentaires se posent les mêmes questions … Pourquoi continuer à accepter sur notre sol des personnes qui sèment le trouble, le désordre, la chienlit, les attentas, les appels au meurtres , les assassinats, la destruction d’espaces publics, les dégradations diverses, les invectives, les viols…Enfin tout ce qui est contraire à la vie communautaire dans les villes et villages de France. Notre pays était beau et par trop accueillant et voilà ce que l’on récolte après avoir donné tant à ceux qui semblaient nantis de bons sentiments mais derrière aveuglés par une haine farouche… Ne croyez-vous pas que nous sommes au bord d’une guerre sinon civile mais inter-communautaire et religieuse.??? J’en tremble sans cesse surtout pour mes enfants et petits enfants.. Le chaos n’est pas loin !!!

  4. Posté par Sitting bull le

    tiens on ne donne pas l origine des agresseurs mais on s en doute ….musulman ça c est certain

  5. Posté par Vautrin le

    Je retiens : « Vous méritiez ce qu’il vous est arrivé à Paris ». Apologie du terrorisme, sans aucun doute. Maintenant, sur le fonds, réfléchissons : nous ne faisons que récolter ce que nous avons semé, en élisant des abrutis et des énergumènes interlopes, en laissant les gouvernements successifs être laxistes jusqu’à la complicité en matière d’immigration. Il n’y a pas d’effet sans cause. Les pays de Visegrad l’ont parfaitement compris, eux !

  6. Posté par Anna le

    Mais combien de temps allons nous supporter cette guerre qui ne dit pas son nom ? Est-ce que nous aurions pu combattre les nazis en respectant leurs droits de l’homme ?

    De toute façon un article de la déclaration des droits de l’homme précise que les droits de l’homme ne s’appliquent pas à ceux qui essaient de les détruire. Les droits de l’homme ne s’appliquent donc pas aux islamistes puisqu’ils essaient de détruire les droits de l’homme.

    Pourquoi est-ce que les juges n’utilisent pas cet article qui a pourtant été prévu justement pour empêcher les dérives que nous subissons ?

  7. Posté par leu fro le

    Ils méritent 10 années de taule dans des cellules de 10 personnes, sans tv, ni radio. Mais on sait qu’après 48 heures ils seront un nouveau danger dans la rue.

  8. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Les Amiénois? vous parlez des agresseurs?

  9. Posté par fred le

    Tiens pas un mot dans nos « journaux » français.

  10. Posté par Le Taz le

    La France c’est de la merde, alors tirez – vous! Au fait, à cause de qui la France est de la merde???

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.