Les Comores ont renvoyé vers Mayotte une centaine d’immigrants clandestins

post_thumb_default

 

Dans la soirée du 21 mars, les Comores ont renvoyé vers Mayotte (département et région d'outre-mer français) un bateau sur lequel se trouvait une centaine d'immigrants clandestins et qui devait accoster sur l'île d'Anjouan. Pour les Comores, ceux-ci ont été expulsés illégalement par la France. Revenus à Mayotte, les 96 immigrants clandestins comoriens sont hébergés dans un gymnase réquisitionné par l'Etat dans la commune de Pamandzi, mais 100 à 200 habitants manifestaient le 22 mars devant le bâtiment pour refuser leur venue, selon plusieurs sources, citées par l'Etat.

Paris a réagi et demandé aux Comores de revenir sur leur décision de ne plus accepter les migrants clandestins, en grande majorité Comoriens, renvoyés depuis l'archipel français de Mayotte.

«La France déplore la circulaire du ministère des transports comorien qui interdit aux compagnies aériennes et maritimes de prendre à bord toute personne considérée par les autorités qui administrent Mayotte comme en situation illégale», a déclaré la porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès von der Mühll.

L'île de Mayotte est paralysée depuis un mois par un mouvement de contestation sociale contre l'insécurité et l'immigration clandestine en provenance des Comores. Chaque année, quelque 20 000 personnes sont renvoyées de Mayotte vers l'archipel comorien.

Les Comores ont proclamé leur indépendance de Paris en 1975, mais Mayotte a décidé de rester dans le giron de la France. Depuis, Moroni revendique la souveraineté sur ce département français situé dans l'océan Indien et s'oppose à l'expulsion de ses ressortissants.

Lire aussi : Des citoyens de Mayotte organiseraient des rondes pour livrer les clandestins à la gendarmerie

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Claire le

    La seule vraie solution serait de supprimer cet absurde droit du sol et de mettre en place un droit du sang strict. Ce ne sera jamais fait car c’est une mesure « d’exclusion » qui sent les heures les plus sombres de notre histoire!
    Sarkozy est responsable de cette situation intenable à Mayotte en ayant organisé un référendum dont le résultat était prévisible et, pour une fois, il l’a respecté, contrairement au référendum de 2005 sur la constitution européenne qu’il a fait adopter malgré l’opposition d’une majorité du peuple français.
    Les citoyens ne sont plus maîtres chez eux. Seule la caste mondialiste et immigrationniste impose sa doxa au détriment du peuple qui n’en peut mais. La dictature s’installe partout, à coups de propagande et de novlangue assénées par les médias. Quand les peuples vont-ils enfin réagir à cette oppression?
    Le plus pittoresque à Mayotte c’est de se rendre compte que les noirs sont racistes et ne se supportent pas entre eux, mais chut, il ne faut pas le dire!

  2. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Chaque année, quelque 20 000 personnes sont renvoyées de Mayotte vers l’archipel comorien ».
    Donc à l’autre bout de la Terre, cela est POSSIBLE de renvoyer des clandestins issus de l’immigration de masse illégale. Mayotte est un territoire français d’outre-mer. Donc il faut étendre à la Métropole le même principe ! EXPULSION ou REMIGRATION de tous les migrants/immigrés illégaux !
    Référence
    http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/03/22/les-comores-refoulent-un-navire-de-migrants-expulses-de-mayotte_5274690_3212.html

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.