Mort du Nigérian, soupçonné de vendre de la drogue: Des policiers lausannois feront face à la justice

Le Nigérian mort suite à une interpellation musclée n’aurait pas opposé de résistance, selon l’avocat de sa famille. Six agents auraient été prévenus d’homicide par négligence.

Selon Me Simon Ntah, l’avocat genevois engagé par la famille de la victime, pas moins de six agents ont été mis en prévention.

(...)

Source et article complet

20 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Gros mensonge! Quand avez-vous vu un de ces voyous obtempérer immédiatement, en levant les bras ou en se couchant à plat ventre aux ordres, d’un policier.

  2. Posté par rikiki le

    Encore une fois, c’est ces avocats véreux qui vont faire choux-gras sur le dos des contribuables. C’est vraiment une race de vautours. Et tout cela parce que des personnes doivent rétablir l’ordre contre des rigolos qui pourrissent nos jeunesses !

  3. Posté par Vengeur le

    Ces « collectifs » et autres « défenseurs » de ces crapules doivent être non seulement interdit, mais arrêté, jugé, et emprisonné pour soutient à activités criminelles.

  4. Posté par toyet le

    Tout à fait normal ces jeunes immigrés excusez entrepreneurs, subissent un traitement scandaleux. En effet ils ont monté une entreprise florissante, et par là même, montré leurs assimilations. Bravo au immigrés qui montent de belles PME, et comme la dit la belle Tsr , la consommation de cocaïne est récréative.Bon courage au policier.

  5. Posté par Matelot le

    Dans cette histoire, si je dois donner ma confiance, c’est bien aux policiers que je la donne. L’avenir nous dira si je me trompe ou pas.
    Ces clandestins et leurs familles ont de sacrés moyens pour pouvoir s’offrir un avocat, le tarif de base est, je crois de 300.- de l’heure. Et, une fois de plus, le Nigéria n’est pas en guerre. Si ces parasites et tous les autres étaient expulsés comme il se doit, on ne perdraient pas notre temps et notre argent avec toutes ces histoires et on retrouverait déjà une partie de Lausanne plus agréable. Impossible de faire comprendre cela aux illuminés des « collectifs » aidant ces vendeurs de mort.

  6. Posté par Peter K le

    ces avocaillons et autres assocs sont toutes et tous des raclures […], et mention speciale pour les municipaux, qui ne defendent pas la police contre les gauchiasses, pourquoi encore bosser pour la muni? Mettez vous en greve du zele, appliquez a 100% le reglement, notamment vis a vis des squatteurs, des consommateurs, dealers de came, etc…submerger le systeme judiciaire de plaintes, ca va les emm….au plus haut point!

  7. Posté par P. le

    La mise en prévention n’est pas une mise en accusation. Il est normal qu’il y ait enquête. Cela permettra de démontrer si les agents ont commis ou non des irrégularités.
    Mais si les agents sont disculpés, j’espère que la justice se retournera contre le collectif Jean Dutoit pour incitation à la haine et qu’elle dissoudra ce groupuscule qui ne vaut pas mieux que les vendeurs qu’elle protège.

  8. Posté par sophie edouard le

    Qu’attendent les lausannois pour descendre dans la rue et manifester en faveur de ces policiers!

  9. Posté par Jean le

    C’est degoutant ! Les élus doivent soutenir la police ! Le peuple aussi Surtout quand elle s’occupe des priorités et qu’elle laisse tranquille les gens sans histoire.

  10. Posté par Sergio le

    «La mort peut avoir été causée par une asphyxie positionnelle qui intervient lorsque l’on applique une pression sur le corps alors que les jambes sont relevées. Il faut attendre les résultats de l’autopsie, mais si la victime est morte par asphyxie, la question se posera de l’homicide intentionnel.» Sic 24 heures. Il n’y a qu’un crétin de journaliste de gauche pour oser de tels propos alors que le criminel n’est décédé que le lendemain à l’hôpital. À moins que les médecins-urgentistes l’aient étouffé par mégarde.

  11. Posté par Lucide le

    Maître N’tah, oui, N’tah de m.., certainement…

  12. Posté par conrad.hausmann le

    C’est comme cela dans toute l’Europe : Un dealer de drogues dures aura une vie moins dure qu’un flic! Le « socialisme » a insufflé cette conception de la justice partout depuis 68, le truand, le marginal,le pervers,le psychopathe tout ce beau monde méritent des excuses et des avocats d’office alors que le citoyen moyen est assommé par des taxes,des impöts et des contraventions.Voter pour les socialos ou les verts c’est continuer cette dinguerie!

  13. Posté par Le Taz le

    Alors, un faux réfugié qui en plus est un criminel puisqu’il vend de la drogue décède lors d’une intervention policière et se sont les policiers qui se retrouvent devant les juges…. ALLO LES MOUTONS!!! Vous ne voyez pas que ça déconne sérieusement??? Alors nous qui ne sommes pas des criminels nous sommes persécutés par notre justice pour la moindre pichenette au code de la route et de faux réfugiés perpétrant des actes criminels eux sont protégés!!! Quand on en est là et que l’on possède quelques neurones en état de marche, on constate que PS + verts + PLR + PDC = décadence absolue et on vote pour l’UDC sans aucune hésitation!

    Au fait qui dit que l’on ne peut pas expulser un criminel au bénéfice du statut de réfugié? Le doit international, le droit instauré par la mafia mondialo-bolchevique!!! Dois-je faire un dessin sur ce qu’il faudra voter concernant l’initiative dite d’auto-détermination???

  14. Posté par Stefan le

    Il y a quelque chose qui m’échappe ; la victime vivait du trafic de drogue et sa famille a de quoi payer un avocat Genevois ?

  15. Posté par miranda le

    En général « les dealers » sont aussi des consommateurs de drogue et dans beaucoup de cas « fragilisés physiquement par cette accoutumance ». Une intervention musclée ne tue pas un individu « sain ». Elle l’abîme, certes, mais elle ne le tue pas. Les effets néfastes de la drogue sur le système cardiovasculaire sont connus. Est-ce que les juges prennent en compte ce paramètre?

  16. Posté par Tommy le

    Les six membres de la famille- qui en compte certainement une centaine- , et l’avocat, étaient- ils sur les lieux lors de l’ arrestation du dealer de drogues dures?

  17. Posté par Jeff Plane le

    Ça va de mieux en mieux à Lausanne ! La gauche sera contente quand cette ville devienne un cloaque puant.

  18. Posté par Bussy le

    Et les boulettes de came, elles passaient toutes seules par là ?

  19. Posté par Vengeur le

    Ben voyons…. et après ces individus parlent de racisme….maître machin serait-il de la même tendance que ceux qui « défend »…la famille à les moyens pour un pseudo migrant « pauvre diable » ou alors c’est la vente de drogue….pour les moyens ??? c’est un scandale de plus dans cette ville pourrie.

  20. Posté par Aude le

    Me Simon Ntah genevois,est engagé par la famille.
    Bigre, ils sont mieux renseigner que moi, la famille qui doit vivre au Niger ou Nigeria?
    On parle vrai. Les gugus du corpuscule machin ont fait appel à cet avocat pour la famille et payent l’avance, serait plus juste.
    Y a pas une vidéo qui traîne quelque part? Résistance ou pas, le gars à probablement avalé une ou plusieurs boulettes. Qu’est-ce que ça change?
    Ce qui est déplorable est qu’on exige de la police de faire la chasse aux dealers et lorsque ceux- ci trépassent par overdose, c’est la faute aux policiers. Je le pense!
    Plus troublant encore, comment un mec appelé Dutoit peut être en même temps député communal sensé défendre les forces de police et être pour les dealers dans son truc machin?
    Un boulot de sape!
    Qu’il démissionne, histoire d’y voir clair! Ceci est un double jeu, inacceptable pour les lausannois.
    Pour le reste, la Justice tranchera.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.