Les élèves issus de l’immigration ont tendance à être moins performants que les élèves autochtones, selon un rapport de l’OCDE

post_thumb_default

 

Les élèves issus de l’immigration auraient tendance à être moins performants à l’école, ressort-il lundi du rapport PISA de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur le bien-être scolaire, social et émotionnel des élèves issus de l’immigration.

Un phénomène particulièrement important en Belgique: les étudiants issus de l’immigration de la première ou deuxième génération sont deux fois plus susceptibles de ne pas atteindre les compétences scolaires de base par rapport aux étudiants autochtones.

LaLibre.be

Merci à Bingo

L’article Les élèves issus de l’immigration ont tendance à être moins performants que les élèves autochtones, selon un rapport de l’OCDE est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

13 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    Pourquoi ètre performant dans des pays oü l’aide sociale est si génereuse?

  2. Posté par Claire le

    Encore faudrait-il savoir de quelle immigration on parle. Tous les enseignants qui ne sont pas totalement trotskistes savent pertinemment que les élèves asiatiques réussissent mieux que la moyenne, même lorsque leurs familles ne parlent pas bien le français. Les parents les poussent à travailler et à réussir, afin de s’intégrer pour trouver un bon métier.
    Mais bien sûr, si l’on commence à faire la différence entre les différentes origines, on risque de d’être poursuivi pour incitation à la haine raciale, puisque les statistiques ethniques ne sont pas autorisées en France et pour cause! Il est à remarquer que ce sont les mêmes qui parlent à tout bout de champ de « haine raciale » qui affirment par ailleurs qu’il n’y a pas de races et que l’islam est une race!…. A ce sujet, un petit rappel s’impose:
    « Le Haut Conseil à l’intégration rappelle unanimement qu’en République, la critique de la religion, comme toutes les convictions, est libre, qu’elle est constitutionnellement garantie et qu’elle fait partie de la liberté d’opinion et d’expression. Elle ne saurait être assimilée au racisme et à la xénophobie, que les membres du Haut Conseil à l’intégration réprouvent et combattent activement.
    La pratique de la religion étant libre, l’islamophobie, c’est-à-dire la peur ou la détestation de la religion islamique, ne relève pas du racisme. »

    Le Haut Conseil à l’intégration
    Rapport annuel 2005

  3. Posté par JeanDa le

    C’est bizarre que tous leurs génies de parents aient quitté leur pays d’origine avant d’avoir terminé d’en faire le meilleur pays du monde !
    En tous cas à voir tous ces docteurs, ingénieurs et physiciens nucléaires chez nous, on se dit qu’il faudra restructurer les tests de QI …

  4. Posté par rikiki le

    Il a fallut une étude de l’OCDE. Non mais… Il faut vouloir s’intégrer pour vouloir apprendre, et pensez-vous qu’ils s’intègrent ? Laisser dans l’ignorance des gens, selon l’Islam, est un moyen facile pour les diriger et les fanatiser. Alors la culture de masse… Et abaisser le niveau de culture n’est pas également un but de nos gouvernants ?

  5. Posté par Vengeur le

    A méditer….
    Swissinfo « Les élèves avec des racines étrangères ont plus de peine, mais en «veulent» davantage  »
    Titre « adapté » par ;
    le Matin « Les élèves étrangers sont bien plus motivés »
    le 20minutes « Les élèves étrangers sont bien plus motivés »
    Les Observateurs « Les élèves issus de l’immigration ont tendance à être moins performants que les élèves autochtones »
    ?? pourquoi c’est si simple de pouvoir comparer….??

  6. Posté par Vautrin le

    Ce n’est pas tout que d’aller à l’école. Encore faut-il en avoir le désir, ou au moins l’acceptation du fait. Les familles des importés en contrebande ne sont pas toutes d’accord, loin de là, avec l’obligation scolaire et combattent islamiquement le peu d’enseignement que reçoivent les enfants.
    Mais nous autres devons également consentir à examiner un fait de nature : tous les humains ne sont pas également équipés intellectuellement. On peut poursuivre le raisonnement à partir de ce constat qui n’est qu’une prémisse. Lorsque 120 000 ans d’évolution cérébrale divergente sépare deux groupes anthropiens, qu’advient-il ? À tout le moins une série de différences. Si originellement tout humain est supposé capable de langage, d’outil, de société, d’éthique même, force est de constater que les résultats ne sont pas les mêmes partout. Donc…

  7. Posté par UnOurs le

    Solution « pédagogiste »: abaisser le niveau au nom du principe d’égalité
    et du dogme absolu de la cécité raciale.

    « Lorsque je croise (ce n’est pas difficile) les « jeunes » dans la rue… »
    Je me faisais la réflexion suivante en croisant hier une bande de « jeunes » de ce style. Que fera la société quand ils entreront dans quelques années sur le marché du travail, quand la robotisation aura commencé à supprimer les postes de travail qui auraient pu plus ou moins les occuper ? Un libéral à la noix pourrait peut-être me l’expliquer ?

  8. Posté par Antoine le

    Cette statistique doit encore être corroborée par d’autres études dans d’autres pays.
    Si les enfants étudiés sont issus de parents ou de milieu muzz, cela ne m’étonne pas !
    – D’abord la religion, puis ensuite la culture.
    – D’abord la mosquée avant l’école.
    – D’abord le jeun (non obligatoire des enfants) du ramadan avant les efforts de concentration
    pour une étude.
    Menaces muzz des enseignants, référence
    https://lesobservateurs.ch/2017/03/06/australie-une-ecole-publique-sous-le-joug-de-lislam-des-etudiants-musulmans-aurait-menace-de-decapiter-le-personnel-non-musulman/
    Le ramadan avant les études scolaires :
    https://lesobservateurs.ch/2016/06/15/avignon-ecole-75-eleves-musulmans-ramadan-passe-reglements-scolaires/
    etc … etc …

  9. Posté par Alex le

    Fake new ???

  10. Posté par Nicolas le

    Les élèves issus de l’immigration auraient tendance à être moins performants à l’école. Novlangue et euphémisme pour dire que les barbares sont des cons, qu’ils ne nous apportent rien de bon, qu’ils sont incapables de profiter de la chance qui leur est offerte, et que tout ça va très mal finir. Un seul espoir, que les ordures responsables de ce gâchis aient un jour des comptes à rendre.

  11. Posté par Léo C le

    Ca m’étonnerait que ce rapport soit publié en France.

    Autrefois le meilleur creuset d’intégration était l’école dont la maîtrise de la langue française était un des garants.
    Aujourd’hui, les gamins n’emploient pas le français chez eux; nous sommes en plein repli identitaire et l’EN y participe odieusement.

    Lorsque je croise (ce n’est pas difficile) les « jeunes » dans la rue (a priori 4 ème génération), je les entends en arabe.

    A partir de là tout est dit. Nous sommes foutus.

  12. Posté par sophie edouard le

    C’est amusant, sur le matin c’est marqué exactement le contraire, le rapport de l’OCDE dirait que c’est les élèves issus de l’immigration qui sont les plus motivés, les autochtones nuls et les suisses bonnet d’âne…..

  13. Posté par Réponse le

    Chacun peut regarder autour de soi (quel que soit son âge) ; nul besoin d’étude faite par des gens sans utilité .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.