Observatoire de la christianophobie

observatoire-christianophobie

Ndlr : site incontournable pour constater le degré de persécution des Chrétiens

 

2 commentaires

  1. Posté par Claire le

    On peut rajouter à cette longue et sinistre litanie, l’occupation de la basilique Saint Denis, où se trouvent les tombeaux des rois de France, par une association pro-migrants et leurs petits protégés. On croirait en train de revenir au temps des persécutions des romains contre les chrétiens. Avec l’islam et les islamo-kollabos, la relève est assurée.

  2. Posté par Jean-Francois Morf le

    Il faudra une réponse du tac au tac: une église profanée = 1 mosquée profanée l’heure après.
    Une église brûlée = 1 mosquée brûlée l’heure après, et allumée par les pompiers svp.
    Ce n’est pas des années après qu’il faut espérer venger les 200 églises brûlées au Kosovo par les mahométans, vous savez, ceux qui trouvent la loi du talion tellement formidable.
    Les médias nous ont-ils seulement parlé des 4 cathédrales chrétiennes orthodoxes incendiées simultanément à Pâques? Evidemment pas!
    Googlez, en images: cathedral fire, et parcourez les centaines d’incendies…
    Ce n’est pas les protestants qui ont fichu le feu, et les mahométans se trahissent en dansant…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.