Socialisme. Micheline Calmy-Rey vient d’acquérir un appartement de près de 3 millions de francs

Calmy_ReyEnIranFoulard_Amenidjad

Ndlr. Nous avons rappelé régulièrement que M. Calmy-Rey, socialiste et ancienne Présidente de la Confédération, était aussi membre du Conseil d’administration de l’Open Society Foundation du multimilliardaire Georges Soros. On nous a fait remarquer qu’elle ne l’était plus . On attend confirmation.

POLÉMIQUE MICHELINE CALMY-REY S’OFFRE UN APPARTEMENT À 3 MILLIONS

Membre du comité directeur de l’UDC Genève, Eric Bertinat attaque l’ancienne conseillère fédérale sur Facebook. Il écrit qu’«un socialiste sans villa est un repas sans vin, un soleil sans rayon».

 

 

Calmy Rey Et Hillary

 

 

Lien vers la source et l'article, ici

11 commentaires

  1. Posté par UnOurs le

    Euh, Le Taz, si les socialos d’aujourd’hui lisaient Marx et consors, ils risqueraient fort de ne plus être socialistes. Moi qui ne suis pas socialiste, je peux lire par exemple ceci avec plaisir:

    ++++++++++++++++++++++
    La masse des travailleurs sans emploi ou sous-employés dont l’existence est une menace pour les travailleurs employés permet aux patrons d’imposer une discipline des salaires. Il semble qu’aujourd’hui l’immigration fournit au capitalisme global son armée de réserve.

    Là où elle est arrivée au pouvoir, la bourgeoisie a détruit tous les rapports féodaux, patriarcaux, idylliques.
    Elle a impitoyablement déchiré la variété bariolée des liens féodaux qui unissaient l’homme à ses supérieurs naturels et n’a laissé subsister d’autre lien entre l’homme et l’homme que l’intérêt tout nu, le dur « paiement comptant ». Elle a noyé dans les eaux glacées du calcul égoïste les frissons sacrés de l’exaltation religieuse, de l’enthousiasme chevaleresque, de la mélancolie sentimentale des petits-bourgeois. Elle a dissous la dignité personnelle dans la valeur d’échange et substitué aux innombrables libertés reconnues par lettres patentes et chèrement acquises la seule liberté sans scrupule du commerce. En un mot, elle a substitué à l’exploitation que voilaient les illusions religieuses et politiques l’exploitation ouverte, cynique, directe et toute crue.
    La bourgeoisie a dépouillé de leur auréole toutes les activités tenues jusqu’ici pour vénérables et considérées avec une piété mêlée de crainte. Elle a transformé le médecin, le juriste, le prêtre, le poète, l’homme de science, en salariés à ses gages.
    Par l’exploitation du marché mondial, la bourgeoisie donne un caractère cosmopolite à la production et à la consommation de tous les pays. Au grand désespoir des réactionnaires, elle a ôté à l’industrie sa base nationale. Les anciennes industries nationales ont été détruites, et le sont encore tous les jours »

    Dans sa répugnante apatridité le libéralisme a attribué à la richesse qui se communique la vertu qu’elle a refusée au sang qui se transmet : sa seule préoccupation est désormais de sauvegarder sa richesse par la libre circulation des capitaux et des êtres humains en détruisant le droit du sang pour le remplacer par le droit du sol, avant l’anéantissement programmé de toute frontière géographique après celle des frontières douanières.

    Marx
    ++++++++++++++++++++++

    ++++++++++++++++++++++
    Je n’ai jamais été un partisan bien vif des idées et des principes du cosmopolitisme. Ils ont quelque chose de trop vague, de trop idéal, malgré certains côtés brillants et spéciaux, je crois que leur effet le plus certain est d’effacer ou de trop amoindrir l’amour de la Patrie et le devoir de la responsabilité civique. (lettre au Congrès de la Paix de Lausanne)

    Je crois que l’existence de patries autonomes est nécessaire à l’humanité. Je crois notamment que la disparition de la France ou sa domestication serve d’une volonté étrangère serait un désastre pour la race humaine, pour la liberté et pour la justice universelle. Voilà ma conception, voilà ma politique. Jamais nous ne livrerons la Patrie. Jamais nous ne demanderons au prolétariat d’être dupe de ceux qui exploitent la Patrie. (lettre à la Dépêche de Toulouse, 1905)

    Jean Jaurès
    ++++++++++++++++++++++

    ++++++++++++++++++++++
    En plein coeur de notre civilisation, dans nos bas-fonds et nos ghettos d’ouvriers, nous avions fait naître une race de barbares, de sauvages; et maintenant ils profitaient de notre funeste situation pour se retourner contre nous, comme les fauves qu’ils étaient, et ils nous détruisaient. Je rencontrais une autre bande d’ouvriers, d’allure plus convenable : ils étaient regroupés avec leurs femmes et leurs enfants au milieu d’eux; ils portaient les vieux et les malades sur des civières et tentaient de se frayer un chemin hors de la ville avec des chevaux qui tiraient un camion de provisions. C’était un spectacle de les voir descendre la rue dans les tourbillons de fumée; mais, dès que j’apparus sur leur chemin, ils me tirèrent dessus et faillirent m’abattre. En passant, un de leurs chefs me cria, en manière d’excuse, qu’ils tuaient à vue les voleurs et les pillards, et qu’ils avaient formés une petite troupe parce que c’était le seul moyen d’échapper aux rôdeurs. (La Peste écarlate)

    Jack London
    ++++++++++++++++++++++

    ++++++++++++++++++++++
    Le Lumpenprolétariat, cette lie d’individus dévoyés de toutes les classes, qui établit son quartier général dans les grandes villes est, de tous les alliés possible le pire. Cette racaille est absolument vénale et importune. Quand les ouvriers français écrivaient sur les maisons, à chaque révolution, l’inscription : “Mort aux voleurs !” et qu’ils en fusillaient même plus d’un, ce n’était certes pas par enthousiasme pour la propriété, mais bien parce qu’ils savaient très justement qu’il fallait avant tout se débarrasser de cette bande. Tout chef ouvrier qui emploie ces vagabonds comme gardes du corps, ou qui s’appuie sur eux, prouve déjà par là qu’il n’est qu’un traître au mouvement. (La guerre des paysans en Allemagne)

    Friedrich Engels
    ++++++++++++++++++++++

    etc…

  2. Posté par UnOurs le

    Quand même, qu’il doit être agréable d’avoir toujours été du bon côté du manche, moralement, sociétalement, badgé « Camp du Bien » et en même temps d’être blindé de tunes. De ton loft à plusieurs millions, pouvoir ainsi envoyer tes condamnations morale au petit peuple des petits Blancs, en sirotant par exemple un excellent armagnac !

  3. Posté par Claire le

    La gauche caviar a commencé à s’épanouir en France sous François Mitterrand. Jack Lang a un magnifique appartement place des Vosges, à côté d’Anne Sinclair, un des endroits les plus chers de Paris (en moyenne 18.000 euros le m²). Attali, conseiller de Mitterrand et propulseur de Macron a un magnifique appartement dans l’ouest parisien, pas particulièrement réputé pour ses HLM, liste non exhaustive. Bien entendu, tout ce beau monde donne des leçons de vivre-ensemble, de métissage et d’accueil des « migrants », en se gardant bien de se l’appliquer à lui-même…. L’internationale gauchiste est la même partout.

  4. Posté par conrad.hausmann le

    Le socialisme est une utopie comme par ailleurs d’autres idéologies…Mais les socialistes sont souvent des hypocrites et surtout des jaloux…pourquoi j’ose, parce que j’avais adhéré à ce parti pendant 20 ans…Beaucoup sont des « alimentaires » ils vont en politique pour bien manger et si possible s’enrichir sans se fatiguer! Pour eux les riches se sont toujours les autres !

  5. Posté par Le Taz le

    Ça paie de faire la p…. pour George Soros ;-)

    @Alexandre
    Personne n’est un anti-socialiste primaire, il suffit de lire quelques pages de Karl Marx pour devenir instantanément un anti-socialiste secondaire ;-) Ces gens pensent qu’ils sont des intellectuels, ils confondent éducation et enseignement, ils ne savent que répéter bêtement ce qui a été mis dans leur tête mais en aucun cas ils ne sont capables de développer leurs propres pensées. Éducation = programmation, enseignement = transfert du savoir, c’est très différent!

  6. Posté par Arturus le

    Un cadeau de SOROS pour bons et loyaux services !!!! (argent sale du père Soros de 39-45)

  7. Posté par Sergio le

    @ Alexandre. N’ayez aucune crainte, les huiles du parti socialiste ne vivront jamais comme des miséreux, bien au contraire. Ce qui est choquant c’est que le socialisme se pique d’être proche du milieu ouvrier alors qu’ils n’en ont jamais rencontré un vrai. Un ouvrier ne pourra jamais acquérir honnêtement 3 millions de francs, même en travaillant plusieurs siècles. Pour ces raisons, le socialisme est une imposture et une doctrine responsable de la misère sur terre, mais uniquement pour les autres, jamais pour ses dirigeants.

  8. Posté par Christian Hofer le

    @ Alexandre L

    Peut-être faudrait-il vous rappeler que les mêmes SSocialistes tapent sur Blocher en le traitant constamment de bourgeois richissime, tout en se prétendant proche du peuple alors qu’ils ont les poches bien remplies de fric?

    Ou cela vous a-t-il échappé en bon gauchiste que vous êtes ?

  9. Posté par Bussy le

    @ Alexandre
    Je connais plusieurs endroits sur cette planète où avec 4 mios on rendrait heureux des dizaines de milliers de pauvres gens, et cela pour toute leur vie…..
    Mais vous avez raison, c’est pas parce qu’on est de gauche qu’on doit vivre en ermite…. mais quelques fois, de joindre le geste à la parole, ça donnerait plus de consistance au discours !

  10. Posté par Alexandre L le

    Quelle est l’information dans cette brève, hormis de l’antisocialisme primaire ? Est-ce que les membres du parti socialiste sont condamnés à vivre dans la misère pour faire plaisir à leurs opposants ?

  11. Posté par coocool le

    Ça date d’il y a quatre ans…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.